Vous êtes ici

Un roman dont on ne sort pas indemne

En plongeant dans les premières pages d’ « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre, je me suis retrouvée, enfant, devant cette reconstitution. Happée par ce récit d’une guerre abjecte. Récit magnifiquement oppressant. On a l’impression de sentir ces odeurs de putréfaction. On a le sentiment d’être au milieu de cette bataille à laquelle on envoyait de la chair à canon. Ni plus, ni moins. On se surprend à espérer que les pages nous emmènent loin de ces tranchées monstrueuses et dévoreuses d’hommes. Cet homme enseveli, c’est Albert. Cet homme providentiel, c’est Edouard. Liés désormais par cet acte de bravoure et ses conséquences. En sauvant Albert, Edouard va transformer leurs destins.

Pour Edouard, devenu désormais une « gueule cassée », méconnaissable, Albert abandonne l’espoir de retrouver sa vie d’avant pour rester auprès de celui lui a sauvé la vie.

Albert et Edouard vont essayer de se reconstruire dans ce contexte difficile. Le premier en essayant d’oublier son grand amour. Le second en essayant d’oublier qu’il a fait croire à sa famille qu’il repose au fond d’un petit cimetière. Pour ne pas leur infliger ce trou béant dans le visage. Ce monstre qu’il est devenu.

Evidemment, Pierre Lemaitre ne se contente pas de nous raconter la vie de ces deux hommes. Mais aussi celles de leurs proches. Celles de gens qui dévoilent petit à petit leur côté obscur. Page après page, c’est une révolte qui gronde en nous. Oui. L’après guerre fut le théâtre de malversations commerciales, financières; entachant la dignité de ces soldats morts pour leur pays. Redonnant au mercantilisme des lettres de noblesse abjectes. Immondes.

Alors, oui, quand Albert et Edouard se décident à monter une arnaque pour se sortir de cette misère, on se surprend à les comprendre, les encourager en silence. Ils vont défier, se moquer de l’Etat et ses institutions dans ce seul but: Vivre. Et non plus survivre.

Pierre Lemaitre signe ici un livre magnifique. Avec une plume exceptionnelle.

Et un vibrant hommage à ces hommes détruits. Comme un très juste rappel à notre mémoire.

Un roman dont on ne sort pas indemne.

A lire absolument!

Au revoir là-haut

Au revoir là-haut

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux....
Date de parution: 
22/04/2015
8,60 €
Prix TTC
Imprimer

Actualités

Frédéric Lenoir vous propose d'assister à ses conférences dans toute la France, mais également en Belgique et en Suisse.
Retrouvez les...
Sylvain Maurice, metteur en scène et directeur du Centre Dramatique de Sartrouville, adapte la 7e fonction du langage de Laurent Binet du...
Toxique, de Françoise Sagan, est adapté en pièce de théâtre.Accompagnée d'un musicien, Victor Paimblanc, la comédienne Christine Culerier...
Toute l'actualité