Vous êtes ici

Un feel good book qui amène à poser un autre regard sur les séniors

Mémé dans les orties est un premier feel-good roman sans prétention qui fait du bien. Il est frais, tout en nous amenant, subtilement, à poser un autre regard sur les séniors. Aurélie Valognes nous sensibilise à leur solitude, leurs problèmes, leurs désirs, leurs manies. Son roman est un véritable plaidoyer pour le développement des relations intergénérationnelles. L'écriture est fluide, on prend plaisir à lire et les titres des chapitres constitués de vieilles expressions, sont un régal. Mémé dans les orties m'a fait penser aux romans de Barbara Constantine, à celui de  Fredrik Backman Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove, ou encore à L'élégance du hérisson de Muriel Barbery. 
En résumé, Mémé dans les orties donne envie de vieillir, de prendre quelques dizaines d'années en plus, d'aller rejoindre le clan des seniors, de ralentir le rythme, jouer au bridge, draguer les mamies choucroute, bon ok, faut pas pousser quand même... Sérieusement, Mémé dans les orties nous offre un joli moment de lecture et une occasion de poser un regard tendre sur nos ancêtres.

Mémé dans les orties

Mémé dans les orties

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre...
Date de parution: 
09/03/2016
7,10 €
Prix TTC
Imprimer

Actualités

Amateur de polars ?Venez rencontrer Sandrine Collette, auteur de "6 fourmis blanches", "Un vent de cendres" et "Des noeuds d'acier". L'...
Le diabète tue plus que le sida et la malaria réunis, et représente 15 % des dépenses de santé en France et aux États-Unis. Pourtant, peu...
"Six jours" de Ryan Gattis est un polar proche du documentaire, relatant les émeutes qui ont suivis l'acquittement des policiers coupables...
Toute l'actualité