Vous êtes ici

Un bon petit thriller à se mettre sous la dent

J’ai été surprise ! Le récit est tourné de manière à ce que Damian Iturzaeta détourne tous les préjugés qui se mobilisent presque automatiquement de nos jours. C’est un personnage très intéressant, torturé, dont le passé et le présent font de lui un bourreau détraqué tellement accrocheur qu’on fini par s’y attacher. Des rebondissements bien dosés et bien placés, une intrigue bien réfléchie et une écriture fluide et percutante : voilà ce qui fait qu’à mes yeux, « Ne prononcez jamais leurs noms » doit faire partie de ta PAL ! Etant un tome compagnon, je ne pense pas que je dois absolument te conseiller de commencer par le premier tome, si tu décides de te lancer avec Lisa et Daniel dans leurs enquêtes. Il ne fait pour moi aucun doute que je rattraperai mon retard à un moment donné. Quoi qu’il en soit, sache que si tu décides de commencer par celui-ci, tu ne seras pas perturbé(e) dans ton cheminement. 

Ne prononcez jamais leurs noms

Ne prononcez jamais leurs noms

« Le train roulait de plus en plus vite. Il passa sur un aiguillage qui le fit tanguer comme un navire pris dans les vagues d'un chenal agité par le vent.Les yeux écarquillés de Karine s'abaissèrent vers le plancher. Sous le siège 66, la poignée du sac...
Date de parution: 
17/01/2018
8,20 €
Prix TTC
Imprimer

Actualités

Nous vous informons qu'une fiche pédagogique sur le titre Frankie Addams, de la grande dame américaine Carson McCullers, dont nous avons...
On croise les doigts pour l'adaptation tirée du roman de Pierre Lemaitre, Au revoir là-haut, Prix Goncourt 2013, qui dépeint une fresque...
L’écrivaine irlandaise Edna O'Brien, auteur de l’inoubliable "Fille de la campagne" recevra le 20 février à New-York l’un des Pen America...
Toute l'actualité