Vous êtes ici

LE chef d'oeuvre de Stephen King ?

L'uchronie est à la mode. Ce genre littéraire, prisé surtout des auteurs de SF (lire l'article du webzine le cafard cosmique lui étant consacrée) et qui consiste, pour un écrivain, à proposer une alternative à un pan de l'histoire sous la forme de la question "et si...?", a vu sa cote remonté en 2013 avec plusieurs œuvres remarquées comme La Véritable Histoire de Lady L. de la bangladaise Monica Ali où elle imagine la suite de la vie de Lady Di qui ne se serait donc pas achevée tragiquement contre un pylône du tunnel du pont de l'Alma ou Il est midi dans le siècle de Léon Mercadet et Michel-Antoine Burnier qui inventent un Lénine, victime d'un accident de train sur le chemin de Petrograd. Plus personnellement, mon parcours de lecture m'en a fait découvrir deux, le thriller historique de Robert Harris Fatherland, une enquête suite à l'assassinat de deux anciens S.S. de haut rang dans une Allemagne qui aurait gagné la seconde guerre mondiale ainsi que le génialissime Replay de Ken Grimwood relatant les pérégrinations dans le temps de Jeff Winston un homme de 43 ans qui meurt subitement d'une crise cardiaque et se réveille dans sa chambre d'étudiant, âgé de 18 ans et lesté de tous les souvenirs de sa précédente existence. Le mythe de la machine à remonter le temps était un thème que Stephen King n'avait pas encore abordé dans sa bibliographie. Avec 22/11/63, il répare ce manque avec un brio tel que le roman se place, sans aucun débat parmi ses plus réussis. Parmi les fans de Stephen King, il y a tout d'abord les inconditionnels, les aficionados, ceux pour qui la sortie de l'une de ces nouvelles publications est un événement qu'ils ne manqueraient pour rien au monde. Ceux-là ont pour la plupart tout lu ou presque. J'en connais même qui se contentent uniquement de son oeuvre et qui la relise inlassablement. Et puis il y en a d'autres, qui soupèsent, piochent, s'interrogent sur l'un ou l'autre de ses livres avant d'y jeter leur dévolu ; qui ont été, si ce n'est déçu, quelques fois circonspects à sa lecture mais qui le citeront pourtant comme l'un de leurs auteurs favoris. Ceux-là vous parlerons avec enthousiasme de leurs romans préférés mais ne rougirons pas en disant que celui-ci ou celui là les a laissé de marbre. Je pense faire partie de cette seconde catégorie. De son oeuvre je plébiscite: Misery, La Part des ténèbres, Simetierre, Jessie, Différentes Saisons et Ça. Mais je dois avouer également que Le Fléau m'a profondément ennuyé. Réfractaire à la fantasy, la Tour Sombre n'est pas pour moi. Ayant lâché le maître pendant quelques années, son actualité récente (sa visite en France pour la sortie de Docteur Sleep, la suite de Shining) m'a naturellement fait me repencher sur sa bibliographie et c'est ainsi que Sac d'os et Histoire de Lisey sont venus grossir ma PAL avec la certitude de nouveaux moments de lecture anthologiques. Vous l'aviez peut-être compris, c'est avec Misery que j'ai découvert Stephen King. D'autres, l'ont découvert récemment avec le roman dont ce billet fait l'objet, 22/11/63, le mythe de l'assassinat de Kennedy à l'heure de sa commémoration les ayant sans doute attirés. De ceux-là je suis sûr que nombreux feront grossir son lectorat. Car c'est toute la quintessence du talent de King qui ressort de ce roman. Comme si King l'avait compris, il ménage ses nouvelles recrues. Pas de machine truculente pour voyagez dans le temps, nécessité de crédibilité. Oui de crédibilité car la mythe du voyage dans le temps est suffisamment grandiloquent pour n'avoir à en rajouter. Non le vecteur de ce voyage, le passage, la porte se trouve dans un endroit qui pourrait être le fond de notre grenier ou le recoin de la cave. Et l'on se prend presque à y croire, le pavé de plus de 900 pages ne nous fait plus peur et sommes pour un temps Jack Epping et allons donc le porter vers le but de sa vie: changer le monde en empêchant un événement charnière de l'histoire contemporaine, l’assassinat de Kennedy par Lee Harvey Osvald. Son postulat, si Kennedy n'était pas mort à Dallas, du moins le croit-il le monde d'aujourd'hui serait profondément meilleur. Mais après quelques "shoots" de passé, Jack teste sa théorie sur des faits divers plus anonyme ; que se passera t'il dans le présent si l'on évite un drame du passé ? Et c'est ainsi que les aficionados de King retrouve avec délectation la ville de Derry, à l'époque même où ils l'avaient découvert pour la première fois en 1958, dans le roman Ça, où ils retrouvent même les deux adolescents facétieux Beverly et Ritchie. Mais "le passé est tenace, il ne veut pas être changé" et Jack semble devoir lutter contre des forces obscures pour parvenir à ses fins. Mais comme le passé, Jack est tenace et décide donc de rester plus de 5 ans de sa vie dans les années 50. C'est ainsi, qu'avec ses thèmes de prédilection l'alcoolisme/ la violence du père/l'écriture c'est une véritable chronique des fifthies qu'il nous est offert, une immersion dans l'époque des happy days pour qui les américains demeurent si nostalgique. "Être chez soi, c'est regarder la lune se lever sur la vaste terre endormie et pouvoir appeler quelqu'un à la fenêtre pour la contempler ensemble." 5 ans, ça laisse le temps de faire sa place, de se trouver un chez soi. Alors que Jack sait qu'il doit fuir autant que faire se peut quelque attachement, il tombe amoureux d'une grande fille dégingandée, Sadie. L'amour occupe ainsi une part importante du livre comme rarement dans un roman de King. Arrivé dans la course finale, tout s’accélère. Pa des tonnes de pages historiques trop pointues, juste ce qu'il faut en évitant l'écueil conspirationniste où King lâche les chevaux et ne ménage plus rien ni personne. 22/11/63 serait-il LE roman de Stephen King ? AL
22/11/63

22/11/63

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l'Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que... Jake Epping, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser la requête d'un ami mourant : empêcher l...
Date de parution: 
01/10/2014
9,90 €
Prix TTC
Imprimer

Actualités

Voici quelques photos de la rencontre avec Nicolas Delesalle à la librairie de Paris (place clichy), à l'occasion de la sortie poche de...
New York Odyssée de Kristopher Jansma, est actuellement disponible en librairie ! Pour en savoir plus sur le livre et visioner notre...
 A partir du 25 décembre, retrouvez sur France 2 la mini-série britannique "Guerre et Paix" adaptée du chef-d'oeuvre littéraire de Léon...
Toute l'actualité