Vous êtes ici

Un roman plein d'humanité !

C’est le second roman de Sandrine Collette que je lis, et j’ai apprécié de la retrouver. Elle nous fait découvrir une fois encore un personnage pris au piège. A la différence de Théo, personnage principal du livre « Des Nœuds d’Acier », Moe jouit d’un semblant de liberté, toute chose relative… C’est terrible d’assister à la descente aux enfers de cette jeune femme sans pouvoir l’aider. J’aurai voulu être à ses côtés et lui souffler à l’oreille les bons choix qu’elle devait faire. Hélas, elle est seule et désemparée face à la vie et prendra des chemins qu’elle regrettera. Heureusement, elle rencontrera des femmes qui l’épauleront et la soutiendront, elle et son bébé. Cependant, la Casse lui réservera bien des surprises… Ce roman nous plonge dans la misère, dans la pauvreté extrême et dans la détresse humaine. Mais il nous parle également d’espoir, de soutien et d’entraide. Et ce sont-là les choses que je retiendrai de ces « Larmes noires de la Terre ». Lu dans le cadre du PRIX DES LECTEURS 2018 des éditions LE LIVRE DE POCHE.
Les Larmes noires sur la terre

Les Larmes noires sur la terre

Moe, 26 ans, hagarde, épuisée, son nourrisson dans les bras, est amenée de force dans un centre d'accueil pour déshérités, surnommé « la Casse ». La Casse, c'est une ville de miséreux logés dans des carcasses de voitures brisées et posées sur cales. Chaque épave...
Date de parution: 
31/01/2018
7,90 €
Prix TTC
Imprimer

Actualités

La deuxième édition du salon dédié au Polar Fnac : Rosny Soit qui mal y pense, présidé par Sire Cédric, approche à grand pas ! Samedi 26...
Voici le bon plan culturel de la semaine ! 
Pour notre plus grand plaisir, le roman de Virginie Despentes "King Kong théorie" est adapté...
Ivan Calberac, auteur du best-seller "Venise n'est pas en Italie" sera en dédicace ce vendredi 25 mai au Monoprix de Nation à Paris de 15h...
Toute l'actualité