Vous êtes ici

Comme un vide en moi
352 pages
Date de parution: 
15/01/2014
Editeur d'origine: 
Fayard
Langue: 
Français
EAN / ISBN: 
9782253176824

Résumé

« Comme un vide en moi… » Que cache cette plainte maintes fois entendue? Le psychanalyste Moussa Nabati montre, à travers trois témoignages, que ce mal-être reflète l’absence à soi, pouvant se manifester par l’instabilité, l’hyperactivité, mais aussi par les angoisses, la dépression et les difficultés en amour. Ce trouble provient d’une carence ancienne, due à l’indisponibilité psychologique de la mère. Le sentiment d’abandon crée chez le bébé une dépression précoce, responsable plus tard du vide intérieur empêchant l’adulte d’être présent à soi et aux autres. Ce dernier aura alors tendance à rechercher, à l’excès, amour et reconnaissance afin de combler son vide. Quête qui ne fera qu’exacerber sa dépendance affective. À travers son concept de « compréhension incarnée », l’auteur propose des pistes d’évolution : réhabiliter ses parents intérieurs pour transformer son vide en source d’énergie et « cueillir les roses de la vie ».

Actualités

Frédéric Lenoir vous propose d'assister à ses conférences dans toute la France, mais également en Belgique et en Suisse.
Retrouvez les...
Sylvain Maurice, metteur en scène et directeur du Centre Dramatique de Sartrouville, adapte la 7e fonction du langage de Laurent Binet du...
Toxique, de Françoise Sagan, est adapté en pièce de théâtre.Accompagnée d'un musicien, Victor Paimblanc, la comédienne Christine Culerier...
Toute l'actualité

Suggestions de lecture

Horizontal Tabs

Les autres livres de l'auteur

Les autres livres de l'auteur

  • Le Bonheur d'être soi
  • Guérir son enfant intérieur
  • La Dépression, une épreuve pour grandir ?
  • L'Humour thérapie
  • Le Fils et son père
  • Renouer avec sa bonté profonde
Figurent aussi dans les carnets de lecture

Figurent aussi dans les carnets de lecture

  • Les Étrangers
  • Le Problème Spinoza
  • Putain d'amour
  • Découvrir la terre
  • Le Sentiment d'abandon
  • Il y a encore des noisetiers
  • Le Bouc émissaire