Vous êtes ici

Les avis de jurés

Danièle Girard le 28 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
Une terre aride et dure tout comme les personnages que l'on découvrent dans un décor de fin du monde. Une mère inflexible, silencieuse qui écrase ses quatre garçons sous le...
VANESSA92 le 28 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
Une promenade prenante et angoissante au milieu des paysages de Patagonie. le quotidien d'une famille et d'un lourd secret, personne n'est épargné.
laurentm le 28 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
J'ai beaucoup aimé cette histoire, son décor qui semble façonner les personnages. Belle écriture simple et efficace.
lidibenard le 27 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
Une hacienda au fin fond de la Patagonie, royaume d'une Folcoche latino qui estime être "un homme comme les autres" quand elle joue au poker dans la taverne du coin...
dauvergnevéro le 27 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
Dans des lieux arides de la Patagonie où la terre est plus dure que le cœur des hommes se joue un huis-clos familial. L'auteure nous fait découvrir une mère monstre d’égoïsme...
Marine Vives le 27 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
Un livre où la tension monte en crescendo au cœur d'une Patagonie dans laquelle on attend le destin tragique de ces personnages qui ne cessent de se battre contre l'...
johnkitt le 27 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
Le style d'écriture colle parfaitement à la dureté du roman. Dureté de la vie qui y est décrite, dureté des personnages, dureté des paysages, ... Le sentiment de liberté et...
jfiszman le 27 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
Plongée verticale dans un monde violent. Ce roman polyphonique ne cesse de nous ébranler par la simplicité de son style. Certes, la description confine parfois au cliché mais il y...
Isabelle ECHALIER le 27 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
"avec ou sans homme la vie était identique d'une dureté habituelle- si normale qu'elle ne faisait plus mal" Ainsi une mère vaque en Argentique dans une...
zaboule le 27 Février 2017 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette
Une histoire familiale plus qu'un polar... Une histoire dure...Un décor rude... Mais un vrai plaisir à la lecture.

Pages

Archive

Actualités

En ce weekend du 21 et 22 ocotbre, venez rencontrer Nicolas Lebel et Sandrine Collette au Festival sans nom à Mulhouse !
Du 20 au 22 octobre aura lieu le Festival Sans Nom de Mulhouse.Seront présents Nicolas Lebel, Sandrine Colette ainsi que Frédéric Ploquin....
Rencontres et conférences avec Ian Manook à Madrid du 19 au 23 octobre dans le cadre du Festival de littérature de Getaf
Toute l'actualité