Vous êtes ici

Coup de cœur de la librairie Murmure des mots (Brignais)

A chacun de ses romans, Sandrine Collette nous fait découvrir un nouveau territoire. Cette fois, elle nous embarque en Patagonie, celle du sud, la plus pauvre. L'immensité de ses paysages arides battus par les vents est le décor pour une fable noire, très noire. Tout y est asséché, la terre, les corps, les coeurs, et même l'écriture de Sandrine Collette, qui déroule son récit dans un scénario implacable. Vivent dans une ferme isolée une mère et ses quatre fils. Ils triment sans répit sous l'autorité maternelle, entretenant un troupeau de bétail. Une mère sans amour et aux paroles rares. "Elle les déteste tout le temps, tous." Le père a disparu, les revenus sont maigres. Les deux plus jeunes subissent les brimades et les violences des aînés. Rafael, le plus petit, l'innoncent, est leur souffre-douleur et cristallise toute leur haine. Et pourtant, c'est le seul qui sourit encore, quelquefois, recherchant du réconfort auprès de son cheval ou des chiens. Le huis-clos est oppressant. J'attendais l'étincelle qui bouleverserait ces vies de misère... et je n'ai pas été déçue du voyage.

Il reste la poussière

Il reste la poussière

Patagonie. Dans la steppe balayée par des vents glacés, Rafael est le dernier enfant d’une fratrie de quatre garçons. Depuis toujours, il est martyrisé par ses frères aînés. Leur père a disparu. Leur mère ne dit rien, perpétuellement murée dans un silence...
Date de parution: 
01/02/2017
7,90 €
Prix TTC

Actualités

C'était ce week-end à Saint-Maur des Fossés : la 9e édition de Saint-Maur en Poche organisé par la librairie la Griffe Noire s'est déroulé...
Oserez-vous faire un choix entre deux fins possibles à la fin d'un livre ?En effet, l'auteur de Ce soir je vais tuer l'assassin de mon...
Ce matin à 11h sur RTL, vous avez pu retrouver dans l'émission "Laissez-vous tenter" une chronique sur le nouveau polar de Jacques Expert...
Toute l'actualité