Vous êtes ici

En voiture, Simone !
256
Date de parution: 
29/03/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253070566
Editeur d'origine: 
Michel Lafon

En voiture, Simone !

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques.  Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine.  Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants  ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps  ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et...  trois belles-filles  délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée  ; Laura, végétarienne angoissante  ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l'arrivée va déstabiliser l'équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une  grand-mère  d'une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et  un chien  qui s’incruste. Mélangez, laissez mijoter... et savourez !
 
Une peinture humoristique de la vie de famille. Télé loisirs.

Un livre très rythmé, fluide et pétillant. Francenetinfos.com.

Ce livre a été publié  aux éditions Michel Lafon sous le titre Nos adorables belles-filles

Les derniers avis

3
Blogueur

Les dialogues, drôles et naturels, m’auront agréablement surprise, et constituent l’un des points forts de cette lecture. J’ai vraiment eu l’impression de me voir à table avec ma propre famille, à entendre les piques s’échanger. 

Ce roman, c’est un condensé de ce qu’est la vie, et surtout la vie de famille : des rires, des engueulades, des rancoeurs, et surtout de l’amour. Malgré les désaccords et les conflits de caractères, c’est l’union des Le Guennec qui l’emportera. Un livre simple et pourtant si doux, qui m’aura fait un bien fou, et que je vous recommande à mon tour.

3
Pas toujours évident d'intégrer sa belle-famille (enfin moi ça va... enfin, je crois...) surtout lorsque celle-ci a pour habitude de se retrouver au grand complet à chaque occasion qui se présente (ah tiens...) et dont le patriarche a un caractère de cochon et sait parfaitement se montrer désagréable (toute ressemblance avec des personnes réels ou ayant existé blablabla). On découvre donc la famille le Guennec et c'est à la fois volcanique et délicieux, drôle et émouvant, léger et grave. On a presque envie de faire partie de la famille. Presque.