Vous êtes ici

Femme au foyer
384
Date de parution: 
11/01/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253070665
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Femme au foyer

7,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Anna, une Américaine de trente-sept ans, est l'épouse modèle d'un banquier suisse. Femme au foyer, elle se consacre à ses trois enfants qu'elle élève dans une riche banlieue de Zurich. Une cage dorée où elle se sent vite gagnée par l'ennui. Son mari est distant, elle est incapable de communiquer avec lui, et va peu à peu chercher l’épanouissement sexuel avec d’autres hommes. Mettre fin à ces relations éphémères se révèle cependant de plus en plus difficile.
Madame Bovary à l’ère du XXI siècle, portrait intime d'une femme en rupture, le premier roman de Jill Alexander Essbaum, où réalisme et poésie se mêlent subtilement, interroge la sexualité et le désir dans toute leur force libératrice et subversive.

Les derniers avis

3
Magnifique livre - portrait d'une femme brisée Mère de trois enfants et mariée à un banquier Suisse, Anna, de nationalité américaine, s'ennuie dans sa cage dorée. La communication avec son mari étant très difficile , Anna enchaîne les aventures extra conjugales. Elle cherche des réponses à sa vie, fait des séances avec le psychanalyste. L'auteur nous entraîne dans une véritable quête de soi. Roman remarquable ou l'auteur a parfaitement traduit la souffrance, la solitude et le mal de vivre. Un livre tout simplement à lire.
3
FEMME AU FOYER Jill Alexander ESSBAUM Anna va mal. Le sait-elle d'ailleurs. Elle a toujours été ainsi et c'est son ordinaire de vie. Anna, va mal. 38 ans, américaine, mariée, elle vit en Suisse et a trois enfants. Elle ne travaille pas. Elle a mené sa vie un peu comme par automatisme, sans mesurer les choses. De quels déficits souffre -t-elle. On ne sait pas. Elle va chez un psy mais elle ne s'ouvre pas. Anna ne sait pas donner. Anna se sait pas recevoir. Elle est seule. Anna va mal. Pire, pensant que cela l'aiderait à aller mieux, elle se fourvoit dans des relations parallèles. Aimer ou être aimée ne suffit pas, pour s'aimer et aimer la vie et l'amour physique n'est pas un tout. Et quelle confiance, quel crédit, accorder à l'autre. Amants futiles. La Suisse est un beau pays mais qu'elle ne comprend pas et qui ne la comprend pas. Puis la réalité la rattrape. D'être loin de tout et d'elle même, elle perd un enfant et tout se précipite. Anna, divague et se raccroche à ce qu'elle peut. Mais que penser de ces autres personnages. Son mari qu'elle néglige autant qu'il la néglige. Bien sûr elle le trompe mais que fait il de son côté protecteur. L'inverse en fait, il la jette et elle meurt. Son psy, un psy de fiction dit l'auteur, pas un vrai. Et il n'est pas là quand Anna se meurt. Mary, son amie, ou sa meilleure ennemie, qui par des propos douteux et qui touchent, précipite sa chute. Un pasteur, pourquoi pas, mais qui n'écoute pas, pas assez, faute de tracas domestiques. Edith, une autre amie, égoiste. Elle est égoiste. Et ses différents amants. Rien à en attendre bien sûr. Futiles, vous disai je. Et Anna se meurt. Incident passager dit on dans le métro parisien, de n'avoir pu être, Anna n'est plus. Une femme au foyer, c'est l'histoire d'Anna. Anna qui traîne son mal de vivre, se leurre dans des solutions qui n'en sont pas, qui passe à côté de sa vie et qui lorsqu'elle a besoin d'aide, faute de n'avoir su donner, ne reçoit rien en retour. Beau livre mélancolique sur les tristesses humaines. Alexandra Essbaum, de sa belle écriture nous conduit avec Anna dans les méandres de ses douleurs , de ses émotions, de ses joies aussi. Et lorsqu'Anna est seule, à la tombée de la nuit assise sur un banc et que le silence la réconforte, Alexandra Essbaum nous donne l'impression d'être assis à côté d'elle.