Vous êtes ici

Hier encore, c'était l'été
384
Date de parution: 
10/05/2017
Langue: 
Français
EAN : 
9782253069867
Editeur d'origine: 
Fayard

Hier encore, c'était l'été

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.  
 
On s’attache vite aux personnages de ce premier roman émouvant sur l'amitié, les sentiments, mais aussi sur la famille et les choix qui nous façonnent.   Télé loisirs.

Les coups de coeur des libraires

Des personnages plus attachants les uns que les autres !

Voici un avis tout droit venu d'Arcachon, où le Camion qui Livre fait une pause pendant sa tournée 2017. Place aux mots d'Anne Giraudeau, de la Librairie Générale d'Arcachon :

" Roman d'amour et d'amitié, voici l'histoire d'une génération. Une génération pour qui la famille et les amis représentent tout, empreinte de doutes mais faisant preuve aussi d'une formidable énergie face aux épreuves que tout un chacun connaît. Chaque soir d'été, au bord du lac qui a vu leurs familles grandir dans leurs chalets voisins près de Genève, la bande d'amis se retrouve et refait le monde entre les éclats de rires et la complicité insouciante de leurs 20 ans. Mais quand vient l'hiver avec un retour à une réalité parfois plus lourde, la solidité de leurs liens ne faiblit pas. Leurs histoires se mêlent et s'entremêlent faisant ainsi de ce livre un formidable roman de vies et d'émotions peuplé de personnages les plus attachants les uns que les autres!"

Les derniers avis

3
Ce roman parle de beaux sentiments: l'amitié, l'amour de l'autre, l'amour filiale. Chacun peut retrouver une part de son enfance/adolescence dans l'histoire d'Alexandre, Marco, Sophie et les autres pour qui, au fil des années et malgré les aléas de la vie, pourront toujours se reposer sur ce socle solide qu'est l'amitié d'enfance. L'auteur nous offre aussi une description très touchante de l'amour d'un petit-fils pour sa grand-mère. Un agréable moment de lecture!
3
Réunis par la proximité de leurs chalets de vacances, 2 familles vont voir leurs liens s'unir sur, au moins 3 générations: parents, enfants et petits-enfants qui, vont  perpétuer l'amitié et le plaisir de se retrouver tous ensemble aux chalets, pendant les vacances. Portrait très réaliste et contemporain de la vie de famille, avec ses hauts, ses bas, les réussites, les amours et les épreuves de la vie. Mon avis: Traité avec beaucoup de fluidité et un style littéraire agréable, les aventures de ces ados, que nous voyons grandir et évoluer au fur et à mesure du roman, ne nous laissent pas indifférents. Nous connaissons et reconnaissons tous: Alexandre, Marco, Anouk, Sophie, Guillaume, ... Il est difficile de faire un résumé de "Hier encore c'était l'été" car il nous raconte tout simplement la vie, au fil de l'eau, au cours du temps. C'est très bien écrit, tout en simplicité, sans volonté d'épater, mais d'émouvoir. J'ai beaucoup aimé ce roman, il m'a même ému par moment. C'est un livre miroir. On est confrontés à nos propres choix (bons ou mauvais), aux conséquences de nos propres comportements, lâcheté et courage, travail et dilettantisme, échecs et réussites, vie et mort. On se rend compte qu'on réagit tous pareils et on se sent  "normal". Le genre et le style m'ont beaucoup fait penser aux romans de Jean d'Ormesson pour le côté vacances en bande, les appartements haussmanniens et les codes de la bourgeoisie, les rapports à la famille, ...Je ne serais pas étonnée qu'il fasse partie des auteurs préférés ou inspirants de l'auteur, Julie de Lestrange. Et, même si l'épilogue est couru d'avance, on a plaisir à voir ces personnages évoluer, et  à découvrir leur itinéraire au fur et à mesure de leur avancée dans la vie. L'important n'est pas le but, mais le chemin. On a tous vécu ça: