Vous êtes ici

La Baronne meurt à cinq heures
288
Date de parution: 
03/04/2013
EAN : 
9782253162544
Editeur d'origine: 
JC Lattès

La Baronne meurt à cinq heures

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Qui a osé assassiner la baronne chez qui Voltaire coulait des jours heureux ? En ce froid février 1733, c'est la rue qui attend notre philosophe (ou pire, la Bastille !). Il lui faut donc retrouver le criminel sans délai avant que celui-ci ne s'en prenne à d'autres honnêtes gens - à lui-même, par exemple. Heureusement, avec l'aide providentielle d'Émilie du Châtelet, Voltaire ne manque pas de ressources. Brillante femme de sciences, enceinte jusqu'au cou, celle-ci va l'accompagner dans son enquête où les subtilités féminines triompheront bien souvent de la philosophie. Ensemble, ils devront affronter de redoutables héritières en jupons, des abbés benêts et des flûtistes sanguinaires, décrypter des codes mystérieux, et surtout échapper à un lieutenant général de police prêt à embastiller Voltaire au moindre faux pas...

Les derniers avis

3
Un philosophe-écrivain et une scientifique mènent l'enquête dans un Paris hétéroclite proche de la cours des miracles. Roman captivant jusqu'au bout.
1733. Voltaire vit sous la protection de la baronne de Fontaine-Martel vers le Palais Royal. Mais voilà que celle-ci est retrouvée poignardée, étouffée et strangulée…. Et Voltaire presque à la rue, s’il ne retrouve pas rapidement celui qui en voulait autant à sa bienfaitrice !! Un coup du hasard le mettra sur le chemin de Emilie du Châtelet, qui, enceinte jusqu’aux yeux, trouve là un moyen radical d’oublier les ennuis de la grossesse et rejoint Voltaire sur une enquête semée d’embûches. C’est avec humour que Frédéric Lenormand nous permet de suivre les deux compagnons à travers tout le Paris du 18ème siècle, des hautes sphères aux bas-fonds, dans une aventure rocambolesque sur fond de vérité historique. Le personnage de Voltaire, sous la plume de l’auteur, est désappointant, irritant et attachant et l’on suit ses déboires et ses réussites sans avoir le temps de reprendre haleine. Le roman témoigne aussi d’une belle connaissance de l’œuvre du philosophe, avec quelques références habilement placées. Un vrai moment de détente et d’amusement.

Liés