Vous êtes ici

Le Quatrième mur - Prix des Lecteurs 2015
336
Date de parution: 
20/08/2014
EAN : 
9782253179825
Editeur d'origine: 
Grasset

Le Quatrième mur - Prix des Lecteurs 2015

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé. Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, le petit théâtreux de patronage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne. S. C.

Rarement fiction fit autant ressentir l’intensité d’une guerre civile en y accolant la thématique du théâtre comme arme rhétorique et politique. Ici battent des cœurs et tonne le monde. Hubert Artus, Lire.

Brûlant, fiévreux et désespéré, d’une violence inouïe. Thierry Gandillot, Les Echos.

Bouleversant, magistral. Transfuge.

Prix Goncourt des Lycéens
2013
Prix des lecteurs du Livre de Poche
2015

Les coups de coeur des libraires

Le choix de Bertrand Curé de la librairie au Vent des Mots à Lorient

Les derniers avis

3
Dans «Le quatrième mur», son sixième roman, Sorj Chalandon évoque le drame de la guerre du Liban et les événements tragiques qui s’y déroulent en 1982 et 1983 particulièrement. Deux compagnons de lutte d’un mouvement d’extrême gauche forment le projet fou de monter «Antigone» d’Anouilh dans un cinéma en ruine de Beyrouth pour une unique représentation, qui réunisse des acteurs venant de tous les horizons politiques et religieux que compte le pays du cèdre. Malgré la volonté opiniâtre de Sam, qui se meurt d’un cancer, et de Georges, l’impossibilité de l’entreprise apparaît progressivement, et la pièce ne peut finalement pas être donnée, le conflit ayant entraîné la perte de plusieurs membres de la troupe improvisée. Georges, dont la raison vacille, est rentré à Paris, bouleversé par la vue des morts – des enfants morts – des camps de Sabra et Chatila, et incapable de renouer avec sa vie d’avant – sa vie avec sa femme et sa petite fille. Il ne peut que retourner au Liban, où il trouve lui-même la mort. Dans «Le quatrième mur», dont le titre métaphorique désigne autant la ligne virtuelle qui sépare au théâtre la scène de la salle – soit l’espace symbolique des personnages et l’espace réel des spectateurs – que les frontières qui surgissent entre les hommes et les entraves qui les empêchent de mener à bien leur projet, une écriture acérée interroge la capacité de l’art à endiguer et à réduire la violence et la barbarie humaines et réveille (révèle) celle de l’homme à croire encore à la victoire de la lumière sur tous les obscurantismes. Un livre d’une force rare.
3
LE QUATRIÈME MUR de Sorj Chalandon est le récit d'une utopie : monter une pièce de théâtre (L'Antigone de Anouilh) à Beyrouth, en pleine guerre civile libanaise avec des comédiens issus des différentes communautés. Les personnages sont tous attachants et saisissants de vérité notamment Georges qui se retrouve propulsé dans une guerre qui n'est pas la sienne et qui le dépasse. Un grand roman magnifiquement écrit, sur l'amitié et l'engagement (politique, amoureux), mais aussi un récit de guerre terrible avec son lot de scènes insoutenables et de désillusions. Un livre éprouvant impossible à oublier.

Liés