Vous êtes ici

Les Bracelets des Larmes (Fils des brumes, Tome 6)

Mélanie Fazi (Traducteur)

21,90€
14,99€

Détails promotions contenus

Détails
suivi de Fils-des-Brumes  : l’histoire secrète
Les Bracelets des Larmes… On dit que ces cerveaux métalliques du Seigneur Maître pourraient transmettre leurs pouvoirs à ceux qui les portent. Des chimères auxquelles personne ne croyait, jusqu’à ce qu’un chercheur kandra revienne à Elendel avec des images représentant les Bracelets ainsi que des écrits indéchiffrables.
Dans les Villes externes, la révolte contre Elendel gronde. Wax Ladrian, accompagné de Wayne, Marasi et Steris, se rend à La Nouvelle-Seran pour essayer de découvrir qui en sont les instigateurs. Edwarn, l’oncle dont Wax n’a eu aucune nouvelle depuis vingt ans, ne semble pas étranger à cette affaire, d’autant qu’il retient prisonnière sa sœur, Telsin. Que mijote-t-il  ? Et quelles sont les véritables intentions de la mystérieuse organisation connue sous le nom du Cercle  ?
La course pour les Bracelets des Larmes ne fait que commencer…
 
Avec 5  millions d’exemplaires vendus, des traductions dans plus de trente pays, des romans récompensés par de nombreux prix et une presse dithyrambique, Brandon Sanderson est depuis plus de dix ans l’un des grands maîtres de l’Imaginaire.
 
À propos de l’univers de Fils-des-Brumes  :

Vivement recommandé pour tous les amoureux de grandes aventures. Robin Hobb.

Un univers captivant.  Washington Post Book World.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Mélanie Fazi.

Les derniers avis

5
Blogueur

Et me revoilà. Deux Sanderson en l’espace de quelques semaines (bougez pas, on me dit que le troisième ne saurait tarder à pointer le bout de son nez), il ne pouvait y avoir qu’une seule raison à cela : je n’ai pas pu m’empêcher d’aller fourrager mon nez dans la suite, une fois Jeux de masques terminé. Vouivoui ! Et si ce sixième tome est tout à fait imposant (c’est limite si je n’ai pas risqué la tendinite, dites !), j’aurais pu y passer DES HEURES d’affilée tant il m’a passionnée (chose faite passées 22 heures, une fois l’enfant et l’homme dans les bras de Morphée). Évacué, le problème qui m’avait quelque peu gâché la lecture du précédent : j’avais, cette fois-ci, tout bien en tête, et ai retrouvé avec jubilation ces personnages auxquels je m’attache de plus en plus. Une jubilation qui n’a cessé de croitre tout au long de ma lecture, tant j’ai ADORÉ cet opus ! Tout y est, TOUT : l’intrigue mystérieuse au possible, l’humour irrésistible, les retournements de situation complètement fous (pas idéal pour calmer les contractions, ceci dit !), une petite gouttelette d’eau de rose… Bref, le package complet pour me transporter bien au delà de mes espérances ♥
Est-il besoin de vous raconter l’intrigue de ce sixième opus ? Deux cas de figure peuvent se présenter : ou vous ne connaissez pas l’univers de Fils-des-brumes et là, croyez-moi, vous ratez purement et simplement quelque chose de grandiose (mais on va me taxer de radotage si je continue sur cette lancée), ou vous le connaissez, mais n’avez pas encore eu le temps d’avancer dans la série. Alors je vous le dis : FONCEZ. Foncez, parce qu’une fois encore, tout cela se bonifie au fil des tomes : Les Bracelets de Larmes est, sans conteste selon moi, le meilleur opus de cette seconde trilogie. Parce que l’auteur pousse encore une fois le curseur plus haut, affine son exigence et sa plume, approfondit davantage la psychologie de ses personnages, les rend plus humains, plus vivants, plus attachants que jamais. Parce que cette magie, cet univers, me laissent à chaque fois pantoise, perdue, admirative, amoureuse. Parce que c’est un coup de cœur, un coup de cœur inespéré en cette période où je n’ai absolument pas la tête à lire, mais un coup de cœur magistral, fantastique, fabuleux.
LISEZ-LE, BON DIEU. Lisez-le.

En bref… Je crois que tout est dit, non ?

Liés

De la même série