Vous êtes ici

Les Temps sauvages
576
Date de parution: 
30/03/2016
Langue: 
Français
EAN : 
9782253112099
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Les Temps sauvages

8,70€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Quand le vent du Nord s'abat sur les steppes enneigées d'Asie centrale, personne ne vous entend mourir. Pour Yeruldelgger, le salut ne peut venir que de loin, très loin...
Après le succès mondial de Yeruldelgger, couronné par de nombreux prix, Ian Manook retrouve la Mongolie et ses terres extrêmes dans un grand thriller où il confirme son talent pour la construction d’intrigues qui mêlent problématiques contemporaines, personnages charismatiques et descriptions foisonnantes des paysages, des coutumes. Dépaysement garanti.
 
Manook fait souffler un vent glaçant sur son lecteur, à chaque page. Mais on ne décroche jamais. Hubert Lizé, Aujourd’hui en France.

Une maîtrise du suspense insolente. Un thriller XXL. Hubert Artus, Lire
Prix du Lion Noir
2016

Les derniers avis

3
Dépaysement garanti autant du point de vue du climat, du paysage que des rites culinaires pour ce polar des steppes de Mongolie. J'ai été séduite par la première moitié du livre : la qualité de l'écriture, la description d'Oulan Bator minée par la pollution et la corruption et l'intrigue qui paraissait étrange. J'ai trouvé cependant ce polar trop long, trop d'intrigues en parallèle pas toujours très claires et languissantes à la fin. N'ayant pas lu le premier tome, il me manquait certaines clés pour comprendre la psychologie des personnages. Je vote cependant pour ce polar pour l'originalité de l'intrigue et la description d'un pays méconnu.
3
J'ai bondi de joie en découvrant que Ian Manook était un des auteurs sélectionnés pour ce prix. J'avais en effet adoré "Yeruldegger", le premier roman policier de cette série (que j'espère longue). J'ai toutefois été un peu déçue par "Les Temps Sauvages". On y retrouve Yeruldegger, le policier Mongol atypique de Ian Manook, mais l'intrigue se divise, à peu près au milieu de l'ouvrage, entre le Havre, la Normandie et la Mongolie, ce qui au passage permet à l'auteur d'introduire un autre personnage peu commun que l'on retrouvera sans nul doute par la suite (peut-être même dans des ouvrages sans Yeruldegger). De nombreux fils narratifs sont entremêlés assez habilement, mais j'ai fini par me perdre un peu dans toutes les intrigues, et surtout j'ai trouvé le livre trop long, avec un découpage de l'histoire un peu haché et, malgré le suspense, finalement un peu languissant malgré tout. Dommage car j'espérais bien plus. Je n'ai pas voté pour lui, mais je recommanderai toutefois ce livre à mes proches !