Vous êtes ici

Mémé dans les orties
264
Date de parution: 
09/03/2016
EAN : 
9782253087304
Editeur d'origine: 
Michel Lafon

Mémé dans les orties

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur  !

Les derniers avis

3
Blogueur

J’ai adoré Ferdinand. Plus il était odieux plus je l’aimais. Ce personnage est assez particulier. Il ne fait pas vraiment exprès d’être désagréable (enfin si avec la concierge il le fait exprès, mais franchement je ferais sans doute pareil, cette bonne femme est vraiment terrible), mais en fait le problème est qu’il ne s’est jamais remis en question, n’a jamais fait d’effort. Il avoue avoir été un mauvais mari et père mais jamais qu’il est responsable du fait que sa femme l’ai quitté pour le facteur, ni que sa fille soit partie s’installer à Singapour… C’est une sorte de « Tatie Danielle » en homme, un peu moins méchant quand même.  Il n’a pas non plus compris pourquoi ses voisines l’avais pris en grippe, mais nous si !!!

Pour moi c’est une réussite, j’ai beaucoup ri et j’ai été émue également, un tel personnage à forcement des failles. Ca m’a fait comme un grand bol d’air frais dans mes lectures, alors que j’avais du mal dernièrement,  grâce justement à des personnages très attachants.

3
Blogueur

- Un livre basé sur un personnage de 83 ans, c'était une première pour moi. Le résumé me faisait tellement envie! J'ai aimé l'histoire et surtout la manière dont elle était écrite par l'auteur. Par bien des choses, Ferdinand Brun a l'esprit jeune et ce livre nous rappelle qu'il est possible de faire des découvertes sur la vie ou sur soi-même, même si l'on a passé l'âge de pouvoir monter les escaliers en courant! :p
- Je m'attendais à un livre hilarant et finalement, c'est plus subtil que ça. Dans Mémé dans les orties, on rit, on sourit, on s'inquiète, on s'énerve aussi parfois mais surtout, on est touchés. En tout cas j'ai été plus d'une fois très attendrie par le personnage principal mais aussi les personnages secondaires. L'auteur a su me saisir et me porter avec une plume qui n'en fait jamais trop, toujours juste.
- La fin. Une fin avec des rebondissements, des émotions en cascade et l'envie de connaître la suite pour ne pas quitter le personnage principal. Pour ma part je le voyais au début comme Monsieur Brun et en refermant le livre comme une sorte de grand-père imaginaire.
- L'un des personnages secondaires Mme Claudel, nonagénaire pleine de vie et d'humour m'a vraiment amusée dans ce livre. Vous voyez comment monsieur Brun est présenté? Et bien imaginez-le, et prenez l'opposé total. Un duo de choc!
- Le côté "crapule" de Ferdinand! Haha Dès qu'il peut faire un petit quelque chose pour énerver quelqu'un qu'il n'apprécie pas, il s'en donne à cœur joie. Par moment, sérieusement, cet homme c'était mon héros!