Vous êtes ici

Poulets grillés
336
Date de parution: 
30/03/2016
EAN : 
9782253095248
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Poulets grillés

7,30€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Le 36 quai des Orfèvres s'offre un nouveau patron. Le but de la manœuvre : faire briller les statistiques en placardisant tous ceux qu'on ne peut pas virer et qui encombrent les services.
Nommée à la tête de ce ramassis d'alcoolos, de porte-poisse, d'homos, d'écrivains et autres crétins, Anne Capestan, étoile déchue de la Judiciaire, a bien compris que sa mission était de se taire. Mais voilà, elle déteste obéir et puis... il ne faut jamais vendre la peau des poulets grillés avant de les avoir plumés !
 
 On est déjà addicts. Elle.
 
Un mélange d’humour, de dérision et de réalisme sur les guerres intestines de la Police. Talentueux. Le Point.
  
Prix Polar en séries.
Prix Arsène Lupin.
Prix des lecteurs du Livre de Poche
2016

Les derniers avis

3
Blogueur

Les poulets grillés ne sont pas ici de bons morceaux de viande juteuse ou croustillante mais il s'agit d'une brigade un peu spéciale constituée de bras cassés, de tous ceux dont la police ne sait pas quoi faire : des dépressifs, des flics à la gâchette trop facile, des alcoolos, des agents en arrêt maladie toute l'année, des gars qui "portent la poisse", des indomptables, des ramollos du cerveau, des têtes brûlées...bref, voila une sacrée équipe de branquignols !
On ne leur demande rien, surtout pas d'enquêter, ni rien de ce genre, juste de se faire oublier....ce qu'ils ne vont évidemment pas faire !
Alors, si vous aimez les romans policiers mais aussi et surtout les romans vraiment tordants, avec des répliques à la façon des films d'Audiard, n'hésitez pas un instant !
Moi, j'ai adoré ce roman et j'attends la suite avec impatience, car je me suis vraiment marrée en compagnie de tous ces exclus de la Police.

3
Blogueur

Si vous lisez le magazine Cosmo, vous connaissez déjà le nom de Sophie Hénaff, puisqu'elle écrit dans ce magazine (que j'adore).

Le titre de ce livre est déjà particulièrement savoureux et laisse augurer une lecture plus que succulente. De fait.

J'ai un gros coup de coeur pour ce roman. Pour les personnages tout d'abord, ce sont des pestiférés dans leur profession mais comme on ne peut les virer, on les a regroupé. Estampillés flic de 4ème zone, on leur accorde peu de crédits et on leur donne quelques os (de poulets !!! pardon) à ronger. Le divisionnaire dans sa grande largesse leur donne un local qui n'a de commissariat que de nom.
Seulement voilà, la mayonnaise a pris entre tous ces caractères différents et bien trempés. Ils en ont encore sous le pied ces poulets. Ils ne sont pas si grillés que cela. Ce qu'on ne peut pas leur enlever c'est leur matière grise, elle est toujours là. Même si elle est bien cachée derrière l'alcool, la dépression ou la poisse, ensemble ils vont déplacer les montagnes.
Leur commissariat deviendra leur seconde maison et Pilou leur mascotte, Anne Capestan, leur figure de proue. Cette femme n'a plus rien à perdre et elle y croit dès le début. Tous la suivent car ils ont besoin d'un guide.

Des dialogues percutants, des scènes hilarantes (dont une course poursuite d'un genre particulier dans les rues de Paris), pour toutes ces choses, Sophie Hénaff a bien fait de se lancer dans l'aventure de l'écriture. J'aime, je kiffe, je surkiffe.

J'ai envie de les retrouver : Torrez, Merlot, Rosière, Evrard et tous les autres. J'espère qu'ils reviendront vite parce qu'ils me manquent déjà.