Vous êtes ici

Toute la lumière que nous ne pouvons voir
704
Date de parution: 
28/09/2016
Langue: 
Français
EAN : 
9782253045281
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

8,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Toute la lumière que nous ne pouvons voir possède la puissance et le souffle des chefs-d’œuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l'Occupation à l'effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont l'existence est bouleversée par la guerre : Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht pour briser la Résistance.
Cette fresque envoûtante, bien plus qu'un roman sur la guerre, est une réflexion profonde sur le destin et la condition humaine. La preuve que même les heures les plus sombres ne pourront jamais détruire la beauté du monde.
 
 
Un écrivain électrique qui défie les ténèbres, rallume la lumière avec les mots. Philippe Chevilley, Les Echos.
 
Un livre rare. Julien Bisson, Lire.
 
Un éblouissant tour de force. Alexandre Fillon, Livres hebdo.
 
PRIX PULITZER
Prix Pulitzer de Littérature
2015

Les coups de coeur des libraires

Coup de coeur de la librairie Le Grenier à Dinan (22)

"J’ai dévoré, avalé, englouti un roman : “Toute la lumière que nous ne pouvons voir” d’Anthony Doerr (Albin Michel). L’histoire commence entre l’Allemagne et la France, entre Paris et Saint-Malo, entre deux destinées : celle de Marie-Laure, jeune aveugle aux multiples tâches de rousseur et celle de Werner, petit orphelin aux cheveux déjà blancs comme neige. Avec une écriture vive et flamboyante, Doerr te prend par la main et te transporte au sein d’une épopée. Tu seras impressionné(e) par la ténacité et la rage de vivre de Marie-Laure, jeune fille lumineuse. Tu te surprendras à prendre sous ton aile Werner, génie rêveur passionné par les  transmissions électromagnétiques. Tu plongeras dans le dédale de la cité malouine, à la recherche d’un trésor, d’un souvenir ou d’un simple coquillage. Et tu seras au milieu du chaos, où nul ne peut échapper à son destin, ni à l’incroyable “hasard des choses”. “ Toute la lumière…” est un roman-fresque marqué d’une force émotionnelle exceptionnelle." - Fanny de la librairie Le Grenier à Dinan (22)

Les derniers avis

3
Sans nul doute, Toute la lumière que nous ne pouvons voir est mon ouvrage préféré de la sélection. Le récit parallèle de deux jeunes personnages pris malgré eux dans une guerre qui les dépasse et qui vont finalement voir leur chemin se rencontrer. Un récit poignant et captivant qu'il m'a été difficile de lâcher.
3
Mon vote final va à "Toute la lumière que nous ne pouvons voir" , c'est celui qui pour moi a le plus de coffre, le plus de résonance. A l'issue de ces mois de lecture, il reste... C’est un excellent roman qui m’a à la fois captivée et touchée. Une fresque ambitieuse qui couvre les quatre ans de cauchemar de l’occupation allemande, sans jamais perdre le fil ténu (et sonore) de l’espoir. On suit en alternance le destin de deux adolescents pris dans la tourmente : l’une est française, l’autre allemand. Ils finiront par se croiser à Saint Malo, en 44, en plein chaos… Elle est aveugle et ne perçoit du monde que ses odeurs, ses sons, ses contours (quelle belle vision de la cécité !) Lui est un surdoué, un petit génie scientifique repéré par les Nazis qui tenteront de le dresser pour l’employer à traquer la Résistance et ses communications radiophoniques. C’est bien par les sens que se lit ce roman. Sa composition est pleine de virtuosité : les chapitres très courts, très denses se succèdent rapidement, comme autant de facettes d’un kaléidoscope géant subtilement agencé. Mais ce livre est surtout remarquable pour son humanité.