Vous êtes ici

Vernon Subutex (Tome 1)
432
Date de parution: 
02/03/2016
EAN : 
9782253087663
Editeur d'origine: 
Grasset

Vernon Subutex (Tome 1)

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Qui est Vernon Subutex ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d'un secret.
Le dernier témoin d'un monde révolu.
L'ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.
 
  Magistral et fulgurant. Une œuvre d'art.  François Busnel, L'Express.

Dans cette peinture d'une France qui dégringole dans la haine et la précarité, Virginie Despentes touche au sommet de son art.  Alexis Brocas, Le Magazine littéraire.
 
Une comédie humaine d'aujourd'hui dont Balzac pourrait bien se délecter.  Pierre Vavasseur, Le Parisien.
Prix de la Ville de Deauville 2016
2016
Un film de Cathy Verney et Benjamin Dupas, avec Romain Duris, Céline Sallette...(2018)
2018

Les derniers avis

3
Blogueur

Je viens tout juste de refermer ce bouquin : c'est la première fois que j'accroche vraiment avec Despentes, et pas une petite accroche, un vrai coup de coeur.
Ce roman, aux allures de vrai-faux polar, est une radiographie absolument magistrale des maux et des drames de ce début de millénaire. On y suit Vernon Subutex, un ancien disquaire aujourd'hui à la rue, ses galères, ses anciennes amitiés, ses amours étranges...On assiste à des récits comme autant de tranches de vie de nombreux personnages qui ont tous pour dénominateur commun la colère, la révolte face à une existence souvent douloureuse et déceptive. J'ai été particulièrement bouleversée par les pages qui relatent l'histoire d'une famille qui perd un enfant, j'ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux en découvrant l'attachement intense qui peut lier un clochard à son chien..Comme le dit la quatrième de couverture, c'est une véritable "comédie inhumaine", un roman universel qui parle de nous, de notre incompréhension face aux travers de l'existence, de nos lâchetés, de nos haines, de nos rages mais aussi nos tendresses, nos douceurs...Le tout servi par une écriture absolument splendide qui m'a énormément touchée, tout comme le sentiment d'empathie envers tous ses personnages qui semble habiter Virginie Despentes. Un livre-somme qui dit notre temps et nos vies, avec une force et une intensité rares. MAGNIFIQUE !
 

3
Blogueur

Alex Bleach, une star de la musique, vient de mourir. Overdose dans la baignoire. Coup dur pour ses fans et pour Vernon Subutex. Ce n'est pas seulement un ami qu'il vient de perdre mais aussi celui qui paie son loyer depuis plusieurs mois. Dorénavant, le voilà à la rue. Ancien disquaire au "Revolver", il a connu des années fastes, dans l'insouciance et la désinvolture. Mais le magasin n'a pas survécu aux nouveaux supports musicaux. le voilà obligé de le fermer. Les indemnités sucrées et vivant bon an mal an grâce aux ventes de ses stocks sur internet. Et surtout grâce à Alex. Bref, maintenant, Vernon n'a plus rien, pas même un toit. Il appelle à la rescousse les anciens potes, plus ou moins perdus de vue, sans leur avouer qu'il est à la rue. Sans y prêter plus d'attention que ça, il détient des cassettes sur lesquelles Alex Bleach s'est filmé. Cassettes qui deviendront un objet de convoitise...
Virginie Despentes dresse une galerie de personnages hauts en couleur, désespérés parfois, sans attache et souvent seuls mais riches de leur expérience: de l'ex-bassiste rancunière au pseudo scénariste facho et looser, en passant par le transsexuel ex-star du porno, le bourgeois accro à la came, la bourgeoise dépressive ou l'étudiante en droit voilée. Tous ont vieilli et ont abordé ce nouveau siècle plus ou moins la tête haute. Vernon, personnage clé et fil rouge de ce roman, s'en sort comme il peut. Lucide, résigné ou indifférent, il déambule dans Paris, ville grouillante. Virginie Despentes, sur fond de rock'n roll, dépeint avec brio et sans concession une société parfois cruelle, bringuebalante ou précaire. Porté par une écriture rigoureuse, brute et parfaitement maîtrisée, ce roman construit admirablement frappe fort tant il ne laisse aucun répit.
Une figure, ce Vernon Subutex...

Liés

De la même série