COMPTE | alainsc

3
À propos de : Plateau
Un livre dans lequel on plonge comme dans un tableau , avec en plus l’impression de sentir les odeurs de la forêt, le vent qui souffle sur le plateau. Je n’ai pas eu l’impression de lire mais d'évoluer aux côtés des personnages. On les accompagne dans leur vie, leurs sentiments leur passé. Comme dans un tableau, Franck BOUYSSE pose des touches de couleurs de sentiments qui captivent et ne libère le lecteur qu'à la dernière ligne.
3
À propos de : Les Enfants du Cap
Si le vocabulaire d'Afrique du sud donne une touche particulière, il entraîne une rupture dans la lecture et donc une perte dans la fluidité de lecture. C'est dommage. C'est un très bon polar qu'on peut conseiller sans problème.
3
À propos de : Te laisser partir
Si pour moi les sélections passées me permettaient un avis tranché, les livres proposés ce mois sont tous les trois d'excellente facture. "Te laisser partir" est très bien construit, l'intrigue bien menée. Un polar que l'on ne peut que conseiller. Je ne l'ai pas choisi car un autre livre m'a plus fait vibrer,mais il n'était pas loin d'emporter mon adhésion.
3
Un roman qui nous plonge dans le grand nord, un lieu où les personnages vivent comme des loups. J'ai eu la chance de passer un temps parmi les loups et ce livre présente des personnages qui évoluent et réagissent comme une meute. Du loup alpha à l’Omega on y retrouve le fonctionnement des grands carnivores qui préfèrent vivre cachés.
3
À propos de : Les Petites filles
Le style est rapide et agréable, de très courts chapitres, une histoire bien menée. Mon seul regret est que l'intrigue est peut être un peu convenue pour un lecteur qui s'est déjà intéressé à l'histoire récente de la Chine. Je conseille ce livre à ceux qui n'ont qu'une vague connaissance de la politique de l'enfant unique , il leur permettra de découvrir cet aspect de l'Histoire chinoise. Il ne faudra toutefois pas s'en contenter car ce problème est bien plus complexe.
3
À propos de : Les Pages du serpent
J'ai débuté ce livre avec beaucoup d'espoir, amateur de polar historique, ou du moins ayant un lien avec l'Histoire j'ai très rapidement déchanté. A trop vouloir en dire , le livre devient confus, l'intrigue se noie dans des références et perd de son intérêt. Dommage.
3
Avec une écriture fluide, l'auteur nous promène à travers des paysages et des lieux en construisant une intrigue qui accroche le lecteur. Avec beaucoup de finesse, Emmanuel Grand assemble les évènements du passé, le caractère des personnages pour nous proposer un très bon polar.
3
À propos de : Amelia
J'ai été déçu par ce livre, le sujet me semblait prometteur, mais le traitement et l'intrigue n'ont pas été à la hauteur de mes attentes. L'alternance de styles différents en fonction des chapitres , avec le souhait de "faire jeune" en utilisant des abréviations sms , les transcriptions d'un langage supposé adolescent (inversion d'adjectifs, verlan, etc..) m'ont semblé trop superficiels. Je travaille et évolue dans ce monde d'ados et je n'ai lu que des présentations stéréotypées d'adolescents américains. Par moment j'ai eu l'impression de lire le scénario d'une série télé américaine.
3
À propos de : Il reste la poussière
La mort , la violence, le vol tous les éléments pour un roman noir, mais c'est l'ambiance qui nous envahit qui nous capture et nous entraîne aux côtés de Rafaël. Ce livre est sélectionné dans le prix "Polar" il trouverai sa place dans bien d'autres catégories tant il est riche. Un style fluide qui nous emporte dans un monde sec et violent, un récit qui se déroule par touches successives et nous emmène dans la vie sombre et glauque des personnages. Quelques semaines après avoir terminé la lecture, je suis encore avec Rafaël la bouche asséchée par la poussière de la steppe.

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de alainsc