COMPTE | Amandine AuFildesPlumes

5
À propos de : La tresse

Si vous avez circulé un minimum sur la Toile ces derniers mois, vous avez dû tomber sur ce petit roman à la couverture jaune. La plupart des avis que j'ai lu sont plutôt positifs mais pourtant, je n'étais pas vraiment pressée de le lire. Ce livre est tombé entre mes mains complètement par hasard. Il était sur le bureau de ma collègue et je lui ai gentiment demandé de me le prêter mais en fait, il était à une autre collègue à qui elle l'avait offert... Bref, finalement, mon autre super collègue me l'a prêtée. Je clos le chapitre où je raconte ma life et je rentre dans le vif du sujet.

Trois destins de femmes qui se mêlent: Smita l'indienne, Giulia la jeune italienne et Sarah la Canadienne dynamique. Un jour, leurs destins basculent mais qui aurait pu penser que si éloignés, leurs destins allaient se rencontrer.

L'intrigue est très prenante et embarque le lecteur dans une vraie belle histoire. J'ai donc suivi tour à tour chaque personnage et partagé un bout de leur vie. J'ai très vite compris où voulait en venir l'auteure et c'est sans surprise que j'ai vu le dénouement arriver.

Les personnages sont clairement la force de ce roman. Ces trois femmes sont attachantes et ont une vraie force de caractère. Elles se battent contre l'adversité et se relèvent de chaque épreuve. J'ai été très admirative de ces protagonistes qui évoluent dans un monde hostile. Elles m'ont également ému par leurs moments de faiblesse et de doute. Ces femmes, ce sont toutes les femmes.

J'ai trouvé le style de l'auteure simple et efficace. Il n'y a pas de fioriture, c'est très agréable à lire. La narration qui alterne entre les trois personnages tressent donc l'histoire de ce roman de façon brillante. C'est donc un vrai petit bijou qui a le mérite de nous remettre les idées en place tout en nous bouleversant.

3
À propos de : Poil de carotte
Ce que j'en pense: Poil de Carotte est un enfant martyrisé par ses parents. Dernier d'une fratrie, c'est le bouc émissaire de la famille. Il fait toutes les tâches ménagères, il est moins intelligent, plus naïf bref, c'est le vilain petit canard. Ce roman très court est un recueil de plusieurs petites histoires, des anecdotes sur la vie de ce tout jeune homme. Les mésaventures qui arrivent à notre jeune héros, m'ont fait penser aux Malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur ou encore à Vipère au poing d'Hervé Bazin. En effet, notre jeune Poil de Carotte fait pleins de bêtises sans vraiment le vouloir mais il se fait rosser à tour de bras. Poil de Carotte est un jeune homme attachant. Un peu niais, il se montre espiègle. Chacune de ses bêtises n'est souvent qu'une succession de malchance. C'est un personnage d'enfant malheureux qui m'a parfois un peu serré le cœur. Mme Lepic est la mère du jeune homme. C'est une femme affreuse. Elle reproche tout et n'importe quoi à son fils et le bat dès qu'elle en a l'occasion. C'est un personnage peu attachant et qui m'a beaucoup énervée. Elle règne sur son petit monde et martyrise à tour de bras son entourage. Bien que parfois un peu décousu, j'ai trouvé le récit agréable. J'ai apprécié l'ambiance d'antan qui se dégage de ce livre. L'écriture est belle avec de jolies tournures de phrases. Bref: Un texte agréable à lire. Pour plus d'avis: http://aufildesplumesblog.wordpress.com
3
À propos de : Les Intéressants
Ce que j'en pense: Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais lorsqu'on m'offre un livre, je suis toujours contente mais mal à l'aise. Forcément, les gens qui m'entourent, connaissent mon amour pour la lecture. C'est donc tout naturellement qu'ils m'offrent des livres. Un livre que l'on nous offre, c'est... intime. Cela en dit aussi long sur ce que pensent les gens de vous. J'imagine souvent la personne devant tous les rayons entrain de se demander ce qui pourrait bien me plaire. Choisir plusieurs romans, en lire les résumés, en reposer plusieurs pour en reprendre le double pour finalement choisir LE livre qui me sera offert. Je l'imagine ainsi parce que c'est comme cela que je procède. Lorsque je reçois un livre, je suis toujours contente car systématiquement, je suis curieuse de savoir ce qu'il renferme. Mais, je suis aussi méfiante, car ce livre je ne l'ai pas choisi. Il est là, dans mes mains, et je dois l'adopter, le découvrir, le dompter. Parfois, il s'avère que la surprise est bonne. Parfois... Les Intéressants, c'est un cadeau d'anniversaire d'une amie. Lorsque je l'ai découvert, elle m'a regardé et m'a demandé si je l'avais lu (oui, offrir un livre à quelqu'un qui lit beaucoup, c'est prendre le risque de faire un doublon), si je connaissais l'auteur, si j'avais entendu parler du livre. Mes réponses furent non, non et... non. Je suis donc partie en terre totalement inconnue. Un peu comme Mike Horn dans l'émission À l'état sauvage, sauf qu'au lieu d'être en pleine pampa, de me munir d'antihistaminiques et de bonnes chaussures de marche, j'étais dans mon canapé avec un marque page et une tasse de thé (j'ai le goût du risque, le thé était bouillant). Je me suis donc plongée dans ma lecture et j'ai découvert le personnage de Jules. Au début du roman, c'est une adolescente qui vient de perdre son père et qui est dans un camp de vacances nommé Spirit- in- the- wood. Dans cette colonie pour ados talentueux, elle va rencontrer des amis qui la suivront toute sa vie. Le roman suit donc l'évolution de Jules et de ses relations. Cela nous montre le temps de l'adolescence rêveuse et ambitieuse qui se cogne à la vie d'adulte réelle et qui fait mal. C'est un véritable récit de vie qui se déroule sous l’œil du lecteur. Les personnages sont formidables d'humanité et de réalisme. La psychologie est fine. Les relations décrites sont intéressantes. Franchement, cela m'a fait un peu pensé à du Zola dans la façon d'aborder tout le volet social. Tout est crédible et le ballet des sentiments ne m'a pas ennuyé, au contraire, il m'a fasciné. C'est étrange toutes les émotions que j'ai ressenti durant ma lecture. J'avais l'impression d'être une privilégiée, une spectatrice de ses vies. À la fin du roman, je connaissais les personnages comme on connaît des amis. L'écriture quant à elle est intelligente et sublime. C'est un vrai plaisir de lecture qui a su m'émouvoir sans tomber dans le pathos. Je ne connaissais pas l'auteure mais je vais sans aucune hésitation la suivre de près. Je ne pourrai pas finir cet article, sans remercier Nathalie qui m'a offert ce livre. Tu as su tomber juste et je t'en remercie. Bref: Un vrai beau roman! http:aufildesplumesblog.wordpress.com
3
À propos de : Le Rêve
Dans la série des Rougon- Macquart, je demande le 16ème tome! Et voilà... Le Rêve. Dans cet opus, nous découvrons Angélique, jeune fille recueillit par un couple de brodeur. Pris d'amitié pour cet enfant, ils décident tout deux de l'élever comme la leur. Angélique qui se montrait de nature impétueuse plus jeune, se révélera être une grande rêveuse. Lorsque Félicien entre dans sa vie, elle s'éprend de lui et vit son amour de façon inconditionnelle. Zola m'avait habitué à des passages descriptifs entrecoupés d'action mais ici, nous sommes beaucoup plus dans la contemplation. L'intrigue est surtout amoureuse et prend le temps d'analyser les tréfonds de l'âme des personnages. Zola et son naturalisme ont encore frappé. Là où il décrivait des lieux, Zola prend ici le parti de décrire des émotions, des moments volés, des états d'âmes furtifs. Il y a donc beaucoup de descriptions dans ce roman. Malgré le manque de rebondissements, j'ai été complètement happée par ce livre.  Le personnage d'Angélique est l'élément central de l'histoire. On y découvre toutes ses facettes. L'auteur prend le temps de nous décrire les moindres sentiments du personnage. Angélique est typique des protagonistes romantiques de cette époque. Emile Zola semble prendre son temps et nous décrit de façon poétique les paysages et l'âme humaine.

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de Amandine AuFildesPlumes