COMPTE | Antigramme

3
Sans nul doute, Toute la lumière que nous ne pouvons voir est mon ouvrage préféré de la sélection. Le récit parallèle de deux jeunes personnages pris malgré eux dans une guerre qui les dépasse et qui vont finalement voir leur chemin se rencontrer. Un récit poignant et captivant qu'il m'a été difficile de lâcher.
Un très beau récit empreint de poésie où l'on y découvre une partie de l'histoire du Japon dont j'ignorais tout. La douceur de l'écriture de l'auteur atténue la tristesse du sort des deux personnages et la relation qui va les unir va profiter à chacun d'entre eux.
3
Hier encore, c'était l'été a été pour moi un roman rafraîchissant où l'on peut suivre les "aventures" des différentes générations dans leur quotidien. Le livre aborde l'amitié, l'amour, la découverte par l'expérience. Dans une moindre mesure, on aborde des thèmes de société autour du féminisme, de la maladie, ... Bien que je n'ai pas eu un véritable coup de coeur pour cet ouvrage, je l'ai trouvé divertissant et agréable à lire.
3
À propos de : Ruby
Liberty... quel doux sarcasme que fait la vie à la petite Ruby qui ne connait que le malheur d'être né aux mauvais endroit et à la mauvaise époque. Se mêle au fil des pages l'horreur d'une ville du Texas à l'époque de la ségrégation et la poésie qui transpire de l'histoire. C'est un roman bouleversant qui pourra être difficilement supportable pour une partie des lecteurs et qui ne laissera de toute manière personne indemne.
3
Une plume légère, délicate et bienveillante qui raconte l'histoire d'un homme et d'une femme qui ont chacun été marqué par la vie pour des raisons différentes et qui décide qu'il n'est jamais trop tard pour exister. Une histoire d'amour touchante, originale et pleine d'espoir.
3
À propos de : Entre ciel et Lou
Mon choix pour la sélection du mois d'avril aura été difficile, aucun livre n'ayant vraiment su me captiver. Entre ciel et Lou est une histoire de vie dont le résumé m'avait vraiment fait envie. Ma lecture terminée je dirais que c'est un roman idéal pour la plage qui se lit très bien avec un environnement (Ile de Groix, ...) travaillé. Toutefois, je trouve que les personnages sont trop lisses et l'histoire un peu cousu de fils blancs.
3
J'ai d'abord eu un légère appréhension en voyant la taille de l'ouvrage et sa construction en flashback qui est vite retombée à la lecture des premières pages. Toute la lumière que nous ne pouvons voir raconte l'histoire de deux enfants qui vont être malgré eux entraînés dans une guerre qu'ils n'ont pas choisi. L'une est française, l'autre allemand toutefois je me suis attaché tout autant à chacun d'entre eux. Comme tout roman qui traite de faits historiques, il n'y a pas de surprise sur la finalité de l'histoire qui ne sera pas réécrite. Malgré tout Anthony Doerr à réussi à maintenir un suspens tout au long du récit et ce jusque dans les dernières pages. Bien qu'on aimerait toujours une fin heureuse, l'auteur a réussi a clore l'histoire sur des perspectives d'avenir sans pour autant minimiser les horreurs de la guerre qui a touché des millions de personnes.
3
Dès les premières pages j'ai été happé par l'histoire et ses personnages qui loin d'être des caricatures comme on pourrait le penser au départ ont une véritable profondeur. La limite entre génie et folie chez Eden est complexe à identifier mais j'ai été séduit par le thème abordé de la musique comme moyen thérapeutique. On découvre également à travers Oscar la vie à Cambridge mais également le milieu médical qui est son quotidien. L'histoire est triste et poignante mais je n'avais pas envie d'arrêter ma lecture, la richesse du vocabulaire et le style de l'auteur n'y étant pas étranger. En résumé, un vrai coup de cœur pour cet ouvrage.

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de Antigramme