COMPTE | delphineb74

3
À propos de : Le Secret du mari
Bien écrit avec une présentation des personnages et des décors qui donnent de la force à l’intrigue ! Un meurtre, un « coupable » parce qu’il a « la tête de l’emploi » comme on dit, une famille lisse où tout va bien, rien ne dépasse, tout est en ordre… Un mari qui avoue un secret, des vies qui basculent… Une intrigue incroyable. J’ai bien aimé.
3
À propos de : Camille, mon envolée
L’histoire d’une maman qui raconte les 4 derniers jours de sa fille, décédée d’une infection mystérieuse, suite à 4 jours de fièvre et de souffrance. C’est l’époque de Noël et la narratrice nous conte tous les jours jusqu’à l’enterrement 9 jours après. Elle a pris quelques mois pour raconter son présent et la perte de sa fille. Elle s’adresse à la défunte car toutes les 2 avaient l’habitude de s’écrire. Une histoire touchante et émouvante mais qui ne tombe pas dans le voyeurisme. Des moments curieux où la vie continue malgré une douleur immense et indescriptible. C’était sa fille unique, elle et son mari se retrouvent seuls, sans enfant. J’ai bien aimé la façon d’écrire, le ton et ce qu’elle a choisi de nous dire. Ca peut peut-être aider des gens dans le même cas ce livre sans être un remède car il n’y a pas de remède.
3
L’auteure raconte l’histoire de Louise, sa fille, qui a un chromosome en plus, comme elle dit. Elle nous parle de sa (mauvaise) surprise, de ses doutes dès qu’elle a vu les yeux de sa fille. De son parcours depuis la naissance, avec son mari Rémy et leur fils Paul. Elle parle du regard des autres et des remarques. Que ce soit celle du corps médical par très délicat par manque de tact et de temps et tout ça sans s’en rendre compte. Elle parle du regard des gens, des ses réunions, de ses rendez-vous médicaux, de tout ce séisme qui a bouleversé leurs vies. Mais elle parle d’amour. J’ai pris ce livre parce que j’aime lire les témoignages et puis je me dis que ça peut toujours servir. Servir car parfois on se sent bête, on ne sait pas réagir sans en faire trop ou pas assez. On a peur d’être maladroit. Ce livre n’est pas un mode d’emploi mais plutôt le récit d’une vie qui a basculé ou tout semblait être une catastrophe mais au final ça ne l’est pas. Caroline Boudet parle tout de même de ses inquiétudes pour le futur de sa fille et pour sa santé. C’est une Maman qui aime son enfant, tout simplement. Un livre pour soi et à offrir. Ca m’a fait pensé à la bande dessinée de Fabien Toulmé «Ce n’est pas toi que j’attendais ». Touchant.
3
Très intéressant, très émouvant et je me rend compte encore plus de l’horreur des camps de concentration et d’extermination par les détails que donne Simone Veil. J’ai été émue. Je suis contente d’avoir lu ce livre que j’aurais déjà dû lire depuis longtemps.
C’est une jeune femme qui vit en fauteuil roulant car touchée par une maladie. Elle raconte son dur quotidien et les problèmes de tous les jours, que ce soit pour trouver du boulot, pour s’y rendre, avec différents chauffeurs qui ont un peu ou parfois pas du tout de considération pour elle. Elle raconte des détails comme le fait de ne pas avoir de choix : elle ne choisit pas la musique en voiture par exemple et « subit » le choix de son chauffeur. Elle s’étonne le jour où l’un d’entre eux lui demande ce qu’elle souhaite écouter. Elle se lève tous les jours à la même heure car elle a qq qui vient lui faire sa toilette. Son quotidien est rythmé pas de la manière dont elle le souhaiterait et on en prend bien conscience. Le pire c’est quand elle finit par être embauchée par sa boite et que le chauffeur lui fait un devis pour l’accompagner au boulot ! C’est ahurissant. Tant qu’elle était étudiante la sécu payait tout. Maintenant c'est elle qui doit payer son moyen de transport pour aller travailler. Une horreur. Cela n’encourage pas du tout. Elle se voit même dire que les handicapés se contentent de leurs allocations. Révoltant.
3
À propos de : Pétronille
J’ai pris ce livre dans la boite à livres « Livres Mob’îles » l'occasion de faire une découverte. Je n'avais jamais lu de livre d’Amélie Nothomb, alors que j’en ai un dans ma bibliothèque ! J’ai bien aimé sa manière de raconter et son grain de folie. Je ne m’attendais pas à un personnage comme celui-ci. Elle est sympathique. En revanche la fan qu’elle rencontre est un peu loufoque ! Mais j’ai bien aimé.
3
À propos de : Orphelin des mots
« C’était mon secret. Jusqu’à 35 ans je ne savais ni lire, ni écrire » Voilà un témoignage poignant de Gérard qui ne sait ni lire ni écrire. Il raconte les moqueries à l’école et ailleurs, le manque d’écoute, les brimades, les mises à l’écart. Il raconte aussi l’apprentissage, la mémorisation des cours, les moyens pour retenir les mots et les endroits où ils se trouvent. Le permis de conduire, les premiers boulots, sa détermination pour montrer que c’est un bosseur, qu’il faut lui donner sa chance et qu’il en veut plus que les autres. Une manière de compenser. Et puis il y a aussi les rencontres, l’attitude de certaines personnes qui changent quand il dit qu’il ne sait ni lire ni écrire : Il y a ceux qui vont l’écouter et l’aider et les autres. Un parcours semé d’embuches. Il parle de ce qu’on n’imagine pas. Ne pas savoir lire, ni écrire, ça veut dire ça veut dire ne plus retrouver son chemin, se perdre quand on est sur la route,. Ca veut dire aussi manquer de vocabulaire pour décrire ce qu’on ressent, tout simplement. J’ai beaucoup appris en lisant ce livre. Il y a de la souffrance dans cette histoire mais aussi de l’espoir. Je tire mon chapeau à Gérard Louviot qui s’est donné les moyens d’y arriver et à quel prix. Je le trouve aussi courageux d’avoir témoigner. Il va aider beaucoup de monde, plus qu’il ne l’imagine je pense : ceux qui ne savent ni lire, ni écrire, ceux qui enseignent, ceux qui rencontrent des gens comme lui. Je suis persuadée qu’avec un peu plus d’écoute et de compréhension Gérard n’aurait pas attendu tout ce temps pour y arriver. Il raconte son combat.
3
À propos de : Je voulais juste vivre
Témoignages de Yeonmi, jeune nord coréenne qui a fuit son pays avec sa mère. Elle raconte la peur, la fin, les privations dans son pays. Son père envoyé dans un camp. La mort de son père. Le départ de sa sœur pour la Chine, avec elle et sa mère et sa quête pendant plus de 7 ans pour la retrouver. Elle raconte aussi son niveau scolaire, et tous ses efforts pour y arriver. Elle raconte l’apprentissage difficile de la Liberté. Elle raconte tout. Tout ce qu’on n’imagine pas. Jusqu’au viol de sa mère pour la protéger elle. Une lecture difficile. Je me doutais que ça allait être dur mais pas à ce point là. Il y a des choses que Yeonmi ne pouvait pas imaginer et il y a des choses que nous ne pouvons pas imaginer. J’ai appris beaucoup. J’ai découvert ce livre après le témoignage de la jeune femme sur le pateau de l’émission C à Vous.
3
À propos de : Et puis, Paulette ...
Roman où chacun peut se retrouver dans chaque personnages car on ressent leurs sentiments à un moment ou à un autre dans notre vie. Pas tout rose mais les gene ne sont pas seuls, laissés au bord de la route. Une belle vision de la solidarité des générations entre elles.
3
À propos de : La Liste de mes envies
Une récit émouvant et touchant, où on a de les sentiments varient d'un personnages à l'autre. Un bon moment de lecture.

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de delphineb74