COMPTE | gil2mo

3
À propos de : Idaho
Idaho est un fil tendu vers une catastrophe. Le premier chapitre donne le ton. Paul, nouvellement arrivé à Idaho Falls, pressent tout de suite les faiblesses et le danger du réacteur nucléaire CR-1 dont il doit s'occuper, dans une base militaire isolée en plein désert. C'est aussi et surtout l’histoire de sa femme et ses deux petites filles en quête d'amour et de liberté dans un milieu fermé, celui des femmes de militaires et leurs principes, et celui de l'Amérique des Mormons des années 60, hostiles aux étrangers. Un livre qu'on a du mal à lâcher.
Les délices de Tokyo, premier livre japonais traduit en français de l’auteur Durian Sukegawa, nous projette dans un autre monde. C'est le Japon un peu magique où l'on peut communiquer avec les arbres et écouter les haricots. La première partie du roman est plutôt mystérieuse avec l'arrivée miraculeuse de cette vieille dame aux doigts rabougris, venue d'on ne sait où, qui va aider Sentarô à relever le chiffre d'affaires de sa boutique de dorayaki, pâtisserie japonaise à base de pâte de haricots. La seconde partie nous plonge dans la triste réalité du sort des lépreux et de leurs difficultés à s'intégrer au reste de la société. Un livre riche et émouvant.
3
À propos de : La Femme qui fuit
Dès la première page, le "tu", le "toi" employés par Anaïs Barbeau-Lavalette nous rendent familière sa mystérieuse grand-mère qui a abandonné ses enfants et n'a jamais su renouer avec elle, sa petite fille. Tout au long du roman l'écrivaine s'adresse à elle. Un roman très intime. Le ton au départ peut sembler accusateur mais très vite nous remontons dans le passé de cette grand mère, un passé sur fond d'Histoire, celle de l'émancipation des femmes après guerre, celle d'une nouvelle soif de liberté et d'un formidable espoir de changer le monde. Anaïs Barbeau-Lavalette grâce à un minutieux travail d'enquête nous immerge dans le passé de cette femme quasi inconnue d'elle, tout en cherchant à la comprendre. Un style fluide et original; des chapitres très brefs qui correspondent bien à la reconstruction un peu morcelée et anecdotique de ce passé à découvrir. Un livre attachant et d'une grande finesse psychologique.
3
Ce roman c'est un peu l'histoire de tout un chacun. Nous nous retrouvons parfois dans les déboires sentimentaux, familiaux ou professionnels de ces amis d’enfance : Alexandre, Sophie, Marco, Anouk, et les autres, sans oublier leurs parents et grands parents. Une histoire simple qui rappelle que l'âge de la jeunesse n'a qu'un temps. La roue tourne mais la vie apporte toujours de nouvelles surprises... Un roman à la fois rempli de nostalgie et d'espoir. Une lecture simple et agréable
3
À propos de : C'est où, le nord
Le choix judicieux du titre donne bien le ton du roman . Un subtil jeu de mot entre le nom de la région Nord, d'où est originaire l'héroïne, et le fait que celle-ci perde complètement le nord au sens figuré. Un roman étonnant et très actuel qui nous fait tourbillonner dans la vie de jeune adulte que débute Ella, à la fois sentimentale et professionnelle. Nous partageons ses doutes, ses peines, tout cela avec beaucoup d'humour. Un livre frais et un peu délirant. Le personnage surréaliste du poisson rouge suicidaire est à mourir de rire. Une intrigue bien ficelée .Un roman plus profond qu'il n'y parait.
3
À propos de : Une allure folle
Il faut attendre d'être arrivé à la moitié du roman pour se prendre de sympathie pour le personnage d'Annie, la mère. A ce moment la lecture devient plus fluide et le sens donné à cette plongée de la narratrice dans le passé de sa mère nous apparaît (enfin !) clairement. J'ai trouvé en revanche tout le début concernant le passé de la grand mère Mathilde plus froid, voire sans intérêt.
3
Un sujet très simple, d'un quotidien un peu tabou mais bien réel. Eh oui certaines femmes d'un autre âge, d'une autre époque peut-être, ne connaissent pas les joies de l’émancipation que ces dernières décennies leur ont promis. Marguerite doit ressembler à bien des grands mères veuves, démunies, dépassées par une société qui est allée trop vite. Une histoire d'une grande finesse psychologique et qui fait du bien. Un roman qu'on lâche difficilement tant on s'attache à ce couple "de vieux" qui mérite tant le bonheur.
3
À propos de : Femme au foyer
Oser comparer Anna avec Emma Bovary semble bien prétentieux. Un roman décevant. Nous sommes bien loin de Flaubert et de son talent. Anna Benz ne restera pas dans les annales des grandes héroïnes de roman. Son appétit pour le sexe, évoqué dans des descriptions crues, voire obscènes ne lui confèrent aucune grandeur, bien au contraire.
3
À propos de : Encore
Ce roman apporte un regard neuf sur un sujet brûlant d'actualité, celui des réfugiés clandestins et des conditions de leur passage entre la Turquie et la Grèce. Nous vivons leur histoire à travers celle du récit de leur jeune bourreau Gazâ, pour lequel nous oscillons entre pitié et dégoût. Nous sommes littéralement happés par ce récit à la fois quasi documentaire et philosophique. Une réflexion sur le pouvoir d’une étonnante finesse.
3
À propos de : Entre ciel et Lou
Une lecture facile et rafraîchissante grâce à l’entremêlement des différents points de vue des personnages, y compris celui de Lou, la grand mère partie au ciel..Le lecteur se sent complice de chacun. Une histoire simple, de famille qui doit se reconstruire ou plutôt se construire après le décès de Lou, la grand mère. Une relation grands parents/parents /enfants qui nous touche. Un roman qui fait du bien, et qui nous ferait même apprécier les îles bretonnes..

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de gil2mo