COMPTE | Lilietlavie

4

Amoureux transi de Pauline, il part en road trip en famille la rejoindre à Venise et consigne tout dans son journal. Son regard sur sa famille est plein d'amour et de gêne. Intelligent, drôle et émouvant !

3

Valérie Perrin et la coscénariste des derniers films de Claude Lelouch. On retrouve cette manière de faire s’entrecroiser des vies dans ce livre. Ce roman fleuve de plus de 600 pages est emmené par son héroïne Violette, gardienne de cimetière. Elle a la particularité de porter la nuit sur le jour pour respecter ses voisins. Un roman charmant mais qui sera vite oublié.

3
À propos de : Hell

Lire Hell, c'est se replonger dans le début des années 2000. Le livre et son autrice ont été très critiqués au moment de la sortie du roman. Aujourd'hui, il reste un bon premier roman avec son propre style. Vous voulez une jeunesse perdue, des belles voitures et de la coke ? Vous serez dans votre élément !

4
À propos de : L'amour après

Ce livre est une ôde à l’amour et à la liberté. Elle souffle un vent de fraîcheur et me rappelle combien ma liberté en tant que femme est précieuse.

En ouvrant sa « valise d’amour », elle en extrait les amours de sa vie. Elle raconte sa vie, la découverte des hommes et plus tard du plaisir.

Certains schémas paternalisstes ont la vie dure, Marceline témoigne de son refus des conventions et ça fait un bien fou !

Je conseille la lecture de ce livre à tous.

3

Tu comprendras quand tu seras plus grande est le deuxième livre de Virginie Grimaldi. Le troisième que je lis (ce qui peut avoir son importance dans ma critique). Ce livre a la même qualité que les autres ouvrages de l'autrice : il est plein de rebondissements. Etant de la même génération, il est agréable d'avoir des références communes populaires : les bonshommes de Il était une fois la vie, Dessinons la mode ou Friends.

J'ai moins accroché sur cette histoire que les deux précédentes. J'ai trouvé le roman plein de bons sentiments sur la vie de famille ou les personnes âgées, voir un peu trop qui ne m'ont pas touchés. Après avoir lu plusieurs romans de la même autrice, je suis moins surprise par les messages qu'elle souhaite transmettre. La transmission des générations est bien traitée dans le livre quoiqu'un peu trop positive.

Le livre décrit une maison de retraite idéale : des pensionnaires autonomes, des animations, un personnel agréable et tout sauf débordé. La situation difficile des EHPAD n'est pas traitée dans ce livre. Ce n'est pas l'objet.

5

Titiou Lecoq, blogeuse de girlsandgeeks, évoque des thématiques captivantes dans son deuxième roman : internet et ses haters, les blogs, le féniminisme, le journalisme, le marketing éditorial et sa course aux clics, l'utilisation des données et le big data, la récupération d'internet par les politiques. Elle décrit le fonctionnement du web d'hier et d'aujourd'hui. Paru début 2015, soit un millénaire à l'échelle d'internet, je suis épatée par la modernité de son roman. Titiou Lecoq évoque même les possibles utilisations de nos données pour les élections.

Ce livre est passionnant pour comprendre l'évolution d'internet de manière accessible. Sa forme de roman avec trois protagonistes réalistes aide à voir l'évolution du numérique sans se perdre dans la technique ou des mots non compréhensibles par tous comme savent si bien faire les informaticiens. Un vrai travail pédagogique.

4
À propos de : Entre ciel et Lou

J'ai eu du plaisir à lire ce livre. J'ai plusieurs fois eu les larmes aux yeux. Il m'a émue, surtout les passages où Lou regarde sa famille vivre. Le choix éditorial du journal en citant les lieux et en changeant de narrateur fonctionne bien.

L'intrigue est intéressante et les personnages sont bien décrits et non héroïques. Ils ont leurs qualités et leurs défauts. Ils essaient de vivre du mieux qu'ils peuvent et en deviennent attachants.

Le décor breton choisi par l'autrice est une excellente idée. Lorraine Fouchet est amoureuse de cette terre et sait retranscrire cet amour. Elle donne juste envie d'enfiler ses bottes, de prendre un billet de TGV pour Lorient et de passer plusieurs jours à Groix. Ce roman raconte le quotidien d'un bout de terre où la mer isole et protège du continent.

Enfin, il donne envie de serrer ses proches dans ses bras et de préparer un chocolat chaud et un quatre-quarts.

Je recommande la lecture de ce livre facile à lire à tous. C'est un excellent cadeau.

4

Virginie Grimaldi a le don d'écrire un rebondissement par court chapitre. Ces livres, des véritables page-turner. Quand j'ai un de ces romans dans les mains, j'ai toujours envie de connaître la suite. Celui-ci ne fait pas exception.
Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie est plus profond que son premier livre. Elle y parle d'alcoolisme, de la perte d'un enfant, de divorce et de rapports compliqués mère-fille. Elle sait très bien évoquée des sujets graves tout en gardant le ton de la comédie.

Ce livre questionne sur la façon d'aborder les difficultés de la vie. Peut-on se réfugier chez ses parents lorsque ça devient trop compliqué ? Peut-on compter sur la famille pour nous sortir d'une mauvaise passe ? Comme fait-on pour se reconstruire après un divorce ou autre événement de la vie ?

Je le recommande chaudement à tous les lecteurs. Je crois que je vais le conseiller à ma mère ...

5

Ce roman est très bien écrit. Les courts chapitres s'enchaînent et dévoilent une partie de l'Histoire méconnue pour ma génération : la reconversion des nazis en Amérique du Sud. Passé du temps avec ce criminel contre l'humanité fut nécessaire pour ne jamais oublier ses horreurs et continuer à protéger les valeurs d'humanité.

5
À propos de : Gabriële

En lisant ce livre, j'ai été impressionnée par la personnalité et la vie de Gabriële Buffet-Picabia. Quelle modèle de femme : son intelligence, sa vision, sa modernité. Elle est à l'origine de la création de nombreuses oeuvres artistiques : peintures, musiques et écritsde ses contemporains : Picabia, Duchamp, Appolinaire, Arp ...

Ce livre ardu et foisonnant m'a fait découvrir les cubistes et leurs incroyables tableaux. Je ne connaissais pas Francis Picabia et tout juste l'oeuvre la fontaine de Marcel Duchamp. J'avais entendu parler du mouvement Dada sans être capable de citer une oeuvre ou un écrit.
J'ai lu ce livre avec mon téléphone à portée de main. A chaque description de tableau, je me suis précipitée dans Google Images pour voir et mieux me laisser surprendre. Je retiens surtout Nu descendant l'escalier de Marcel Duchamp, éblouie par la technique, le mouvement de ce tableau.
Enfin, j'ai découvert Apollinaire. Je connaissais quelques uns de ces poèmes comme le Pont Mirabeau. Les auteures font un très beau portrait de lui dans le livre : le gaillard gentil, attentionné et courageux. J'ai envie de lire son oeuvre.

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de Lilietlavie