COMPTE | A Little.B

5
À propos de : La Lanterne des morts

Parler de la Révolution n'est pas facile. On évoque et on invoque cette période de notre Histoire à tort et à travers et souvent, pas à bon escient. Aborder la Révolution dans un roman historique sans tomber dans le manichéisme, sans se laisser submerger par ses propres convictions, ce n'est pas évident. Pourtant, des auteurs y arrivent et c'est le cas de Frédéric H. Fajardie qui évoque dans La lanterne des morts, le temps troublé des guerres de Vendée, qui opposèrent paysans et nobles catholiques de l'ouest de la France, fidèle à leur foi et à leur roi et les révolutionnaires zélés de la République toute neuve. Dans le sillage d'un personnage charismatique, Valençay d'Adana, capitaine de la Terpsichore, avec laquelle il est allé jusqu'en Amérique, on découvre ces terres de Vendée et du Poitou ravagées par la guerre civile et dans les chemins creux desquelles Blancs et Bleus s'écharpent avec violence.
Cette lecture m'a convaincue bien plus que je ne l'aurais cru et j'ai passé un excellent moment. J'ai lu ce roman captivée, comme on regarde un bon film.

5
À propos de : Gabriële

Gabriële est un beau roman écrit à quatre mains par deux soeurs parties à la recherche de leurs racines et à la rencontre de cette aïeule méconnue, Gabriële Buffet, l'épouse de Francis Picabia. Muse de Duchamp, d'Apollinaire et des surréalistes en général, hors norme, libre et décalée, Gabriële est une femme étrange, pas vraiment en accord avec son époque mais qui va, par son excentricité, nourrir et alimenter un courant artistique novateur et en pleine émulation en ce début de XXème siècle. Si on l'habitude de voir cette époque corsetée et bien-pensante, ce qu'elle est à bien des égards, les premières décennies de ce nouveau siècle furent aussi parfois pleine d'une fièvre et d'une fougue qu'on ne soupçonne pas. Gabriële et ses amis sont les hippies des années 1910-1920, des personnages dignes de roman dont les destins extraordinaires nous fascinent. On n'a pas forcément envie de vivre comme eux mais en même temps, ils opèrent sur nous une étrange fascination et une réelle attirance.
Ce roman a su me convaincre en très peu de temps. Un destin extraordinaire sublimé par le style de deux auteures talentueuses et cela donne un très bon roman que l'on se surprend à savourer de la première jusqu'à la dernière page.

http://le-salon-des-precieuses.eklablog.com/gabriele-anne-et-claire-bere...

5

Frais et iodé, ce petit roman se savoure comme un bonbon. On part à la découverte de la Bretagne dans les pas de Marie-Lou, une jeune étudiante en médecine originaire de Savoie...autant dire, deux mondes à l'opposé l'un de l'autre. Mais là-bas, à l'autre bout de la France et loin de ses montagnes, la jeune femme se découvre une nouvelle famille et tombe sous le charme d'un mystérieux interne aux yeux couleur de pluie (oui, forcément, il y'a un peu de romance mais c'est bien dosé et jamais mièvre).
Au-delà de ça, au-delà de l'aspect " feel good " du roman, ce que j'ai aimé, c'est la description du milieu hospitalier dans lequel évoluent les différents personnages, un milieu d'autant mieux décrit que Sophie Tal Men est elle-même médecin de formation.
Cette lecture qui m'a fait sortir de ma zone de confort a surtout eu le mérite de me faire découvrir une auteure à l'univers aussi chaleureux qu'elle-même l'est avec ses lecteurs et je pense que je vais désormais suivre de près Sophie Tal Men et sa plume sans prétention mais sincère et authentique.

Portrait de A Little.B