COMPTE | Martine Thorre

3
À propos de : Il était une rivière
Pour moi le meilleur roman de la sélection . J'espère qu'il aura le prix
3
À propos de : Le Jeu des ombres
Muse absolue de son mari peintre à succès, père tout puissant, tendre mais violent, Irène découvrant que Gil lit son journal, décide de le manipuler, de l'amener jusqu'à la séparation, en inventant ce qu'il va lire désormais. Commence un jeu pervers dans cette famille dont les deux enfants ont compris que leur vie serait plus facile sans leur père. Leurs racines indiennes donnent une coloration particulière au fonctionnement de leur famille, Gil a-t-il volé l'âme d'Irène en lui prenant si souvent son image pour la peindre pas toujours à son avantage? La sensibilité d'un artiste à la recherche de l'amour absolu peut-elle justifier l'éclatement d'une famille? Louise Erdrich tisse habilement les fils d'une histoire tragique d'où l'amour n'est pas absent.
3
À propos de : Le Jeu des ombres
Muse absolue de son mari peintre à succès, père tout puissant, tendre mais violent, Irène découvrant que Gil lit son journal, décide de le manipuler, de l'amener jusqu'à la séparation, en inventant ce qu'il va lire désormais. Commence un jeu pervers dans cette famille dont les deux enfants ont compris que leur vie serait plus facile sans leur père. Leurs racines indiennes donnent une coloration particulière au fonctionnement de leur famille, Gil a-t-il volé l'âme d'Irène en lui prenant si souvent son image pour la peindre pas toujours à son avantage? La sensibilité d'un artiste à la recherche de l'amour absolu peut-elle justifier l'éclatement d'une famille? Louise Erdrich tisse habilement les fils d'une histoire tragique d'où l'amour n'est pas absent.
3
À propos de : Il était une rivière
Margo achève son adolescence difficile avec une mère immature qui l'a laissée derrière elle, la mort d'un grand-père adoré, la famille de son père qui la rejette après qu'elle ait accepté les avances de son oncle... Mais Margo à une passion:la rivière à côté de laquelle elle a grandi et qui va la sauver à la mort de son père. Ele va s'enfuir, se cacher sur ses berges, elle la connaît si bien, sait en tirer sa nourriture, son don de tireur d'élite lui permet de chasser, de vendre les peaux des animaux qu'elle chasse.Elle a une incroyable énergie qui la sortira de nombreuses situations à priori insurmontables. Mais la nature est son alliée... Elle fera évidemment la rencontre d'hommes à qui elle se donnera parfois de façon animale, d'autres ne lui demanderont pas son avis, elle est si jolie Margo... Elle finira par trouver son chemin et se construira peu à peu une sacrée personnalité. Peu de femmes auraient survécu à la vie qu'elle s'est choisie simple, authentique, avec des rencontres fortes et de belles amitiés Une histoire passionnante qui apprend plein de choses sur la nature et la vie d'une rivière en traversant la vie d'une jeune femme étonnante, imprévisible et indomptable. J'ai beaucoup aimé ce livre
3
La petite marchande de souvenirs Julien, jeune médecin de l’ambassade de France, arrivé au Vietnam après la levée de l’embargo américain, est troublé par les sentiments qu’il éprouve pour trois femmes très différentes : Mademoiselle Fleur qui lui apprend les nuances subtiles du vietnamien, Lumière du Jour, ravissante marchande de cartes postales et qu’il a envie de protéger, et Cléa une de ses collègues dont il a été amoureux et qu’il retrouve… Une religieuse française meurt d’un virus inconnu qui va se révéler très contagieux… Julien va se battre contre la maladie qui atteint des gens qu’il aime, certains mourront, certains seront emprisonnés dans un Vietnam où les militaires veulent montrer leur autorité. C’est cette bataille contre la contagion, le pouvoir, l’ambigüité des sentiments et du désir, la lutte des classes dans un pays qui commence juste à s’ouvrir au monde que nous raconte brillamment François Lelord. On rencontre aussi des personnages secondaires attachants, des médecins dévoués, des touristes bienveillants, des autochtones silencieux et malins, des colons qui aiment un peu trop l’alcool. Une histoire passionnante très bien écrite pour amener le personnage principal à ne pas choisir la facilité pour peut-être parvenir au bonheur…
3
À propos de : Le Manoir de Tyneford
Le Manoir de Tyneford La vie d’Elise, jeune fille juive de la bourgeoisie autrichienne, qui va devenir en 1938 domestique en Angleterre dans le merveilleux manoir de Tyneford pour sauver sa vie, m’a beaucoup intéressée. Ce personnage très attachant, courageux, va quitter une famille aimante et originale pour l’inconnu. Elle qui a toujours été servie va devoir à son tour être au service d’une famille anglaise, apprendre la langue, attendant le visa qui lui permettrait de rejoindre ses parents aux Etats-unis. Elle aimera le fils du maître du manoir mais la guerre va les rattraper et rien ne se passera comme elle l’espère. J’ai aimé aussi l’atmosphère créée par l’auteure, ce manoir qui va vers la décadence faute d’argent du propriétaire mais où les règles du savoir-vivre à l’anglaise sont maintenues malgré les drames, la réquisition, les jalousies et les coups bas. Elise, devenue Alice par sécurité, aura plusieurs vies dans cette magnifique demeure sans chauffage mais où les invités ont de grands feux dans les cheminées lorsqu’ils s’éveillent. Malgré les chagrins qui vont jalonner cette histoire, l’auteure nous fait découvrir aussi ses moments de bonheur d’Elise dans un décor extraordinaire et un parc qui descend vers la mer. Elise-Alice s’attachera non seulement aux habitants de Tyneford mais à ce coin d’Angleterre, ne retournant à Vienne que vers la fin de sa vie. Mais quelle vie riche et pleine d’amour…
3
À propos de : Swamplandia
Quête pleine de force et d’amour d’une famille hors du commun dans un univers parfois onirique, plein de poésie malgré la cruauté de la réalité. Des personnages qui m’ont fait penser au monde de Joyce carol Oates, une référence pour moi. Karen Russell m’a emportée dans son superbe récit. Ce magnifique roman est rythmé par la voix d’Ava, à peine adolescente, dompteuse d’alligators dans le parc d’attractions de sa famille en Floride. La mort de sa mère, reine du spectacle va remettre en question la vie des enfants et de leur père qui les laisse livrés à une dangereuse liberté. Entre les étranges échappées spirites de sa grande sœur et la fuite de son frère passé à l’ennemi dans un parc concurrent pour sauver Swamplandia de la faillite, Ava va partir dans la mangrove, les tourbes, les estuaires, les milliards de moustiques, les crocodiles pour retrouver sa sœur qui se croit amoureuse d’un fantôme. Sa rencontre avec un homme bizarre qui commande aux hérons et aux vautours va lui faire quitter l’enfance. Le récit est aussi rythmé par une autre voix qui raconte avec détermination comment son frère va lui aussi tenter de sauver leur domaine.
3
Hélène COOPER nous raconte sa vie de petite fille bien née au Libéria de deux familles enrichies, d’anciens esclaves immigrés aux Etats-Unis et revenus pour coloniser le pays. La petite Hélène a une vraie sœur, la petite Marlène et d’autres sœurs et frère mais pas de la même mère. Elle vit dans la maison de Sugar beach, un véritable palais sur la plage, une vie de petite princesse, ses parents lui donnent une éducation à l’anglo-saxonne mais elle s'ennuie à Sugar Beach qui est pour elle le bout du monde. Ses parents décident donc d’adopter une petite fille de son âge pour qu’elle ne se sente plus seule dans l’immense maison, c’est ainsi qu’Eunice entre dans sa vie. Elles vont partager leur enfance et leurs secrets. Hélène adore ses parents qui ne s’entendent pas très bien et elle redoute qu’ils divorcent. Ce qui arrive. De plus, la révolte des indigènes couve face aux privilèges du Président du Libéria et de son gouvernement dont certains membres sont de la famille d’Hélène. Un jour de 1980, un groupe de rebelles décidés au pire arrive à Sugar Beach. La mère d’Hélène réussit à préserver l’innocence de ses filles mais elle sera violée par une horde déchaînée. L’enfance s’en est allée. Une partie de la famille va se réfugier aux Etats-Unis. Hélène partie avec sa mère et sa sœur Marlène, devra quitter Eunice et découvrir que ce qu’elle a vécu jusque là n’était pas la vraie vie et qu’aux Etats-unis le racisme et l’indifférence cohabitent ; le manque d’argent de sa mère entraînera plusieurs déménagements et changements d’école. Elle se sent différente mais il y a une autre douleur qu’elle essaie d’enfouir, celle d’avoir abandonné Eunice dans l’enfer du Libéria. Pendant près de vingt ans elle tente de n’y plus penser. Hélène COOPER va devenir journaliste, correspondante de guerre pour des journaux prestigieux. Elle couvrira toutes les guerres. C’est en reportage en Irak qu’elle se dit que si elle doit mourir, ce sera sur sa terre natale, le Libéria. Elle va donc revenir 23 ans plus tard dans son pays fracassé et retrouver Eunice dont elle a besoin du pardon. Elle va aussi retrouver les sensations, les odeurs de son enfance, la brousse luxuriante jusqu’à l’océan. Récit attachant, pleine d’anecdotes amusantes, d’expressions colorées, de traditions, d’émotions, de l’attachement à son pays, à ses racines. J’ai aimé son histoire de petite fille privilégiée qui mettra beaucoup de temps pour revenir dans ce pays qui l’a construite en partie.
3
À propos de : Partages
Le déchirement de ces deux femmes, l'une juive, l'autre musulmane, le passé tragique de leurs peuples, la haine de l'autre qu'elles appellent et repoussent à la fois , sont très émouvants. Des mentions historiques habilement placées dans ce récit remettent en tête les rejets, les expropriations, les recherches d'une identité, les défaites, les spoliations, les vengeances glorieuses ou non des ces peuples maudits. L'écriture magnifique est porteuse de beaucoup de symboles et de références juives et musulmanes. La rédaction alternée d'abord puis simultanée donne le rythme. Très beau roman qui m'a émue, captivée, parfois révoltée.

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de Martine Thorre