COMPTE | Nourriture livresque

5
À propos de : Porteurs d'âmes

Ça faisait un moment que je voulais lire un livre de cet auteur, et je n'ai pas été déçue.

C'est un livre qui mêle le polar à la science-fiction, tout en pouvant faire réfléchir à des thèmes importants : la vision que l'on peut avoir de l'Autre, la conception de sa vie, les personnes migrantes. Tout ça avec une intrigue qui tient en haleine jusqu'au bout. Non, vraiment, je n'ai pas été déçue.

J'ai trouvé qu'il se lisait facilement, même si j'éprouve parfois des difficultés à entrer dans une histoire qui est plurielle au début pour ne devenir qu'une (ici 3 histoires parallèles qui finalement se rejoignent).

3

En commençant ce livre, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Amoureuse de la nature, le titre me plaisait, mais qu'allait-il en être de l'histoire ?

J'ai pris mon temps. J'avais envie de savourer cette idée si originale de faire parler un arbre. Nous sommes de plus en plus nombreux à savoir que les arbres communiquent maintenant, mais pensent-ils ?

J'ai bien aimé cette lecture... les différentes vies humaines que l'arbre a pu côtoyées... Ce que j'ai apprécié le plus, c'est d'y trouver des éléments de botanique et d'écologie. Et j'avoue qu'une évolution humaine comme l'auteur l'a imaginée ne serait pas pour me déplaire.

C'est une lecture rapide (moins de 200 pages), donc pas de quoi s'en priver !

4
À propos de : La Contrebasse

Que j'aurais aimé voir Jacques Villeret interpréter ce texte !

Être musicien, c'est vivre la musique de tout son être.
Mais est-ce qu'être contrebassiste, c'est être musicien ?
Est-ce qu'une contrebasse est indispensable ?
Est-ce un instrument qu'on aime, ou qu'on exècre ?
Est-ce un atout ou un handicap dans sa vie sociale, sentimentale ?

Je ne m'étais curieusement jamais posé ces questions, mais j'ai eu grand plaisir à avoir les réponses de ce contrebassiste... et bien d'autres encore !

C'est un livre singulier, mais loin d'être ennuyeux.
Y'a de l'humour, y'a de l'amour, de la haine, des états d'âme, des frustrations... Y'a tout quoi !

3
À propos de : La Liste de mes envies

C'est un livre qui se lit vite. Ce n'est pas de la grande littérature, mais finalement ça peut amener à réfléchir. Que ferions-nous si nous gagnions au loto ? Nos besoins sont-ils comblés ? Notre vie laisse-t-elle de la place à des envies ? Vivons-nous une vie qui nous convient ?
Moi j'aime bien Jocelyne et son questionnement.

4
À propos de : L'Arbre du pays Toraja

C'est un livre doux, introspectif, qui nous amène à réfléchir à la vie, en ayant pour thème central la mort et la vieillesse.
Comme nous le rappelle le narrateur : " M'ont toujours hanté les mots de Montaigne sur le fait que philosopher c'est apprendre à mourir".
Ouvrons donc ce singulier roman, et laissons-nous guider. Apprenons à philosopher avec lui, à questionner la vie, et peut-être que cela nous permettra également d'apprivoiser la mort, d'apprendre à mourir...

C'est un livre profondément doux et lent. Enfin, je l'ai ressenti comme ça. Car dès les premières pages, mon rythme de lecture était plus lent que d'habitude. Comme s'il me fallait goûter chaque phrase... m'en imprégner.
En effet, il y a beaucoup de réflexions intéressantes, qui ne peuvent que prendre du temps à s'intégrer à soi. Il faut les laisser cheminer... les savourer...

Pour lire ce roman, je pense donc qu'il faut avoir une certaine sensibilité à l'introspection, car sinon la lecture risque d'être bien ennuyeuse. Pas d'intrigue dans ce livre. Juste le déroulé d'épisodes de vie, telle qu'elle est, avec son lot de peines mais aussi de joies.

Je dois quand même avouer que je m'attendais à autre chose.
A cause du titre : L'arbre de Toraja.
A cause de la couverture aussi.
J'imaginais des propos en lien avec la nature. le début est d'ailleurs assez proche de ce ressenti. J'imaginais que la suite en serait de même. J'ai fait le deuil assez vite de ce que j'avais imaginé, et j'en suis heureuse.

La quatrième de couverture, elle, ne trompe pas, avec comme introduction, cette belle citation :
"Qu'est-ce que c'est les vivants ? A première vue, tout n'est qu'évidence. Être avec les vivants. Être dans la vie. Mais qu'est-ce que cela signifie, profondément, être vivant ?"

Si vous en avez l'envie, laissez donc le narrateur vous prendre par la main. Il vous racontera des moments de sa vie, et vous amènera à réfléchir à la vôtre, avec une grande délicatesse.

A noter aussi, qu'il m'a donné envie de me plonger dans des livres de Milan Kundera. J'en ai deux. Depuis le temps, qu'ils attendent sur une étagère...

5
À propos de : Tout le bleu du ciel

C'est un livre qui se finit dans la douceur, la tendresse, l'amour... dans l'émotion... avec des larmes qui coulent sur les joues.
C'est un livre qui nous montre la simplicité de ce qu'est la vie, qui nous exhorte à voir la beauté de la vie.
C'est une leçon de vie.

Portrait de Nourriture livresque