COMPTE | odile_gg

5
À propos de : No Home

Quelle belle découverte que ce roman historique qui nous amène à suivre tour à tour l'une ou l'autre des lignées familiales de Esi ou Effia.
Sur trois siècles, l'auteur nous plonge dans l'histoire de l'esclavage, la ségrégation, le déracinement depuis la "Côte d'Or" (Ghana) jusqu'aux USA, en Alabama. On découvre alors le système d'esclavage mis en place par les européens, mais pas seulement. A la base, les guerres entre tribus africaines (Ashantis et Fantis), elles-aussi ont provoqué leurs propres ravages.
Lisez-le et, peut-être, comme moi vous plongerez-vous ensuite dans des publications portant sur l'histoire détaillée du Ghana.

4

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage même si, le début de ma lecture fut long! En effet l'auteur , pour nous plonger dans la culture locale redouble volontiers de descriptions qui m'ont parfois forcée à relire.
Mais avec du recul j'ai trouvé que l'histoire était pleine de douceur et de poésie : on aborde le thème du lien entre les générations grâce a la cuisine (j'ai gouté depuis aux dorayaki), mais on découvre aussi le sujet plus difficile du traitement des malades de la lèpre.
Dans un autre style j'avais déjà beaucoup aimé un autre livre de poche : Victoria Hislop "l'île des oubliés".

4

Française résidente en Allemagne, je fais partie d'un cercle de lecture et nous avons à coeur de partager avec nos amis allemands nos visions de la WWII et de l'histoire franco-allemande. De plus nous avons pour beaucoup des enfants qui abordent en ce moment en classe cette partie du programme (3eme-1ere-terminale).
Durant l'hiver 2017-2018, nous avons épluché pas mal d'ouvrages abordant le sujet de la guerre, des faits méconnus d'après guerre, dont celui d'Olivier Guez que nous avons pu écouter lors de la sortie de son livre en Allemagne à l'Institut Français.
Olivier Guez aborde ici un sujet que nous n'apprenons pas l'école et dont beaucoup d'allemands ne peuvent toujours pas parler aujourd'hui ; il s'agit de la seconde vie que ce sont offerts beaucoup de personnes ayant rempli de hautes fonctions dans l'administration nazie après-guerre.
J'ai été frappée par le fait que l'auteur nous raconte de façon très documentée, la nouvelle vie de Josef Mengele en Amérique du Sud après guerre. Une nouvelle vie, qui durera près de 20 ans, une sorte de monde parallèle où les nazis continuent leurs rencontres alors qu'en Allemagne et en Europe, on souffre !
J'ai trouvé ce livre fort original et enrichissant.

4

Française résidente en Allemagne, je fais partie d'un cercle de lecture et nous avons à coeur de partager avec nos amis allemands nos visions de la WWII et de l'histoire franco-allemande. De plus nous avons pour beaucoup des enfants qui abordent en ce moment en classe cette partie du programme (3eme-1ere-terminale).
Durant l'hiver 2017-2018, nous avons épluché pas mal d'ouvrages abordant le sujet de la guerre, des faits méconnus d'après guerre, dont celui d'Olivier Guez que nous avons pu écouter lors de la sortie de son livre en Allemagne à l'Institut Français.
Olivier Guez aborde ici un sujet que nous n'apprenons pas l'école et dont beaucoup d'allemands ne peuvent toujours pas parler aujourd'hui ; il s'agit de la seconde vie que ce sont offerts beaucoup de personnes ayant rempli de hautes fonctions dans l'administration nazie après-guerre.
J'ai été frappée par le fait que l'auteur nous raconte de façon très documentée, la nouvelle vie de Josef Mengele en Amérique du Sud après guerre. Une nouvelle vie, qui durera près de 20 ans, une sorte de monde parallèle où les nazis continuent leurs rencontres alors qu'en Allemagne et en Europe, on souffre !
J'ai trouvé ce livre fort original et enrichissant.

Portrait de odile_gg