COMPTE | PEDRAZZI

3
Une fresque historique et humaine qui pose une question : qui sommes-nous pour juger. Entre occupation allemande, collaboration, résistance se déroule l'histoire du Paris artistique et mondain, la tragédie d'une fratrie et l'amour aussi. Le destin, ce fichu destin, en sommes-nous vraiment maître ?
3
À propos de : Remonter la Marne
Remonter la Marne c'est la pérégrination d'un marcheur-conteur qui en remontant le fil de l'eau nous narre la belle histoire de La Marne : entre vestige du passé, belle-époque et monde moderne. Une marche de l'esprit qui traite aussi beaucoup de l'humain. Plonger dans ce roman pour en sortir ressourcer.
3
À propos de : Il était une rivière
J'aurais voulu que ce roman ne finisse jamais. Fascinée par cet hymne a la liberté, je me suis laissée emportée loin des dictats et j'ai vécu un rêve. Le chemin est parfois dur et cruel mais finalement Margaret Louise vivra sa vie selon ses choix et libre de tout, absolument tout !
3
À propos de : Park Avenue
L'argent fait le bonheur, le bonheur de ceux qui ne peuvent et ne savent pas faire sans. Ceux dont il fait le bonheur sont prêt à tout et surtout au pire, quitte à en perdre la vie, perdre sa famille, tout perdre sauf l'argent. C'est sous l'angle de ceux qui en possède le plus que ce livre nous dévoile les coulisses d'un monde privilégié, d'un monde qui va s'effondrer. La crise boursière va tout emporter car l'argent ne se contente pas de peu: il vous donne droit à tout mais en échange il prend tout !! Pourtant la fin réserve une belle surprise, une belle victoire malgré tout ! Cristina Alger nous offre un livre sans fard, simple et efficace, le rythme de son écriture soutient celui de son récit que l'on ne quitte qu'une fois le dernier mot lu.
3
Guillaume, 18 ans, élevé en huis-clos sur les terres familiales de l'Ile de Malderney, quitte son royaume pour le Paris occupé des années 40. Introduit dans les milieux mondains et artistique, il se laisse porter par le courant. Innocent, il obéi fidèlement à ses amis, ses rencontres successives et devient un modèle de collaboration. Il justifie ses choix par sa qualité d'artiste car après tout il ne fait pas de politique, il se pose en victime mais est fermement en désaccord, il critique et condamne !! Il continue néanmoins, pris au piège et ne sachant ne rien faire d'autre que ce qu'on lui a appris "Voilà, c'est aussi simple que ça : je n'ai pas osé dire non. J'étais trop bien élevé pour refuser. L'éducation est une vertu assassine." Par amour d'abord, puis par conviction, il passe du côté de la résistance et sauve des familles juives d'une mort annoncée. Arrêté, il sera torturé puis libéré. Seulement la chute est amorcée, inévitable et il la veut !! Et nous qu'aurions-nous fait ? Ce livre est cynique, satyrique ,caricaturale, brutal, franc, égoïste, généreux, instructif, cultivé, curieux, intelligent et intriguant. Il se termine avec cette question que beaucoup se pose encore : "- Mais si ces abominations dont on parle ont vraiment eu lieu, l'Europe entière en porte la responsabilité, car l'Europe entière était consciente du rêve hitlérien, ses partisans comme ses ennemis. - Tu veux dire que tout le monde a laissé faire ? - On parle de centaines de milliers de mort. Peut-être des millions. Et personne n'aurais su ça ?""
3
À propos de : Swamplandia
Swamplandia : le titre claque sous la langue, le livre est comme un bonbon qui pique, pétille et brûle sous la langue !!! Gourmand, sucré, acide parfois amer mais tellement délicieux ! Swamplandia, parc d'attraction au coeur des marais de Floride, paradis de la tribu Bigtree, ne survivra pas au décès de sa grande vedette Hilola Bigtree la dompteuse d'alligator. On se sépare du grand-père que l'on conduit en maison de retraite car il mort les visiteurs. Chef Bigtree, le père, éternel faux optimiste, capitule et regagne le continent sans plus de détail. Kiwi , le grand-frère autodidacte, réaliste, rêvant d'université et de grandes études, part lui aussi à la conquête du monde capitaliste pour sauver la tribu et c'est l'enfer qui va l'accueillir. Osceola, l'ainée des deux soeurs, en mal d'amour, entend des voix, parle aux morts, se fiance et s'enfuit pour se marier au fantôme de la drague. Ava quant à elle, rêve de de prendre la relève de leur mère Hilola. Avec son regard d'enfant, elle voit sa tribu se perdre mais ne renonce pas. Elle ira au secours de sa soeur à travers le monde des marais en compagnie de l'oiseleur qui l'aura enchanté jusqu'à la chute.
3
À propos de : Le Problème Spinoza
Une écriture divine, un rythme en alternance de deux mondes intérieurs et un style audacieux. Un récit de fictions et de faits historiques, pointu et documenté. Des thèmes forts et beaucoup de richesses : philosophie, psychiatrie, peuple juif, antisémitisme, nazisme. On ne lasse pas ainsi de rentrer dans le monde intérieur de Spinoza, par pur plaisir, libre. C'est non sans appréhension que l'on entre dans celui de Rosenberg, terrible et sombre. Le lien : le problème Spinoza.
3
Cette lecture fut une aventure et une expérience unique. "Le diable tout le temps", le diable partout. Une foire aux monstres modernes que l'on traverse paisiblement, sans heurts, grâce à une écriture de talent qui a l'intelligence de laisser le récit rester le héros. Forcément on n'en sort pas indemne, on referme ce livre abasourdi.

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de PEDRAZZI