COMPTE | Stophe86

3

Sixième livre ayant pour personnage le capitaine Magne et le lieutenant Heslin, il s'agit pour ma part d'une première. le livre commence sur un bon rythme et nous plonge tout de suite dans l'histoire : un homme fait exploser un train dans une gare des Pyrénées, un homme dont on va vite faire la connaissance.
Mais après ce départ en feu d'artifice, le rythme ralentit un peu et j'ai eu du mal à accrocher vraiment aux personnages : le méchant un peu trop caricatural et les gentils un peu trop prévisibles dans leurs réactions. L'histoire en elle même recèle de bonnes idées mais aussi quelques coïncidences un peu trop grosses.
Peut-être que d'avoir commencé aussi loin dans la série a été préjudiciable à ma lecture mais celle-ci ne m'a pas pas donné envie de lire un autre épisode bien que le roman ne soit pas désagréable.

3
À propos de : Toxique

Toxique est un polar facile à lire mais facile à oublier aussi : rien de bien marquant ou d'original dans ce livre de Niko Tackian. On suit Tomar Khan, commandant à la Crim qui va s'attaquer à une affaire qui semble simple mais qui va se révéler plus complexe qu'il n'y parait.
Pour nous lecteur, la coupable est tout de suite identifiée au début du livre et reste donc à suivre la progression de l'enquête. Pas grand suspense donc à la lecture de l'histoire et l'on ne peut pas dire que notre cruelle méchante soit passionnante non plus. Reste donc notre super flic pour nous distraire et même si il présente un certain passif, il est malheureusement un peu trop cliché dans son rôle de super flic torturé en difficulté dans sa vie personnelle.
Ajoutez à cela des références mythologiques mal exploitées et un style un peu passe partout et vous aurez une bonne idée du roman : un polar à lire pour passer le temps mais pas plus.

3
À propos de : Un cri sous la glace

Emma, Peter, Hanne : trois personnages en perdition dans la vie, trois versions d'une même enquête... Alternant les trois protagonistes, Camilla Grebe nous emmène à la recherche de la vérité sur un meurtre sordide à travers les yeux de ses personnages.
L'intrigue est simple : une femme est retrouvée décapitée dans l'appartement de Jesper Orre, célèbre patron détesté pour ses méthodes de management et habitué de la presse à scandale. le reste est beaucoup moins simple et l'enquête se révèle bien plus complexe que prévue.
Bien construit, le roman réussit le tour de force de garder le suspense presque jusqu'à la fin. Les personnalités sont complexes et travaillées avec un bémol pour Peter, bien trop caricatural dans son rôle du flic abîmé par la vie.
Un bon polar pour les amoureux du suspense.

5
À propos de : La Fille d'avant

La fille d'avant va ravir tous les amateurs de thriller psychologique : quelle est cette maison si étrange construite par le grand architecte Edward Monkford, pourquoi la sélection pour y habiter est elle si dure et enfin que s'est il passé entre ses murs ?
Un récit à deux voix entre Jane nouvelle occupante et Emma ancienne locataire dont elle va essayer de découvrir l'histoire. Et si comprendre ce qui était arrivé à Emma devenait vital pour Jane ?
Captivant et terriblement addictif, le roman de J. P. Delaney réserve bien des surprises à ses lecteurs tout comme le One Folgate Street à ses occupants. On ne s'ennuie pas une seconde dans cette histoire alliant psychologie, huis clos et technologie futuriste. Un roman à ne pas manquer !

4
À propos de : Pyromane

Bienvenue en Pologne, dans la police criminelle de Varsovie avec l'inspecteur Jakub Mortka dit le Kub : un flic à l'ancienne, droit dans ses bottes et avec un caractère bien trempé. Ajoutez à cela un hiver vigoureux, un soupçon de vodka et un pyromane pour finir le tableau : vous avez la base de notre histoire.
Le mélange est efficace et donne tout de suite envie de se plonger dans le livre. Mortka n'a pas la langue sans sa poche, son personnage est particulièrement intéressant et travaillé.
Le style de l'auteur est vif, parfois presque brusque, comme pour coller au personnage principal. On arrive quand même facilement à suivre l'intrigue bien gérée par Chmielarz mais que je trouve toutefois terminée un peu trop vite.
C'est donc un roman policier solide et agréable à lire qui nous arrive de l'est en espérant que les autres titres de cette série soient eux aussi traduits rapidement.

4
À propos de : Je te vois

Combien d'entre nous prennent chaque jour quasiment le même chemin au même horaire pour se déplacer ? J'en fais partie et je dois dire que Je te vois de Claire Mackintosh m'en paraît d'autant plus réaliste.
Zoe va découvrir avec stupeur sa photo dans le journal sur une page dédiée aux petites annonces : est-ce bien elle et si oui qui a pu la mettre ? Y a t-il quelqu'un qui la suit dans le métro ou est-ce son imagination ?
Diabolique et bourré de suspense, ce roman est un thriller psychologique palpitant qu'il est difficile de lâcher et qui vous réservera des surprises jusqu'au bout. Mais surtout, si en refermant ce livre dans votre bus ou votre métro demain vous avez l'impression d'être suivi, ne courez pas, ce n'est sans doute que votre imagination...

3
À propos de : Le Tricycle rouge

Vincent Hauuy nous livre un thriller noir dans un style d'écriture particulièrement efficace et travaillé qu'il a su mettre au service d'une intrigue complexe et riche en rebondissements.
Noah Wallace était un brillant profileur avant qu'un accident ne brise en morceaux aussi bien son corps que son esprit. Mais quand un tueur en série que l'on croyait mort semble refaire parler de lui, Wallace va devoir reprendre du service.
Le tricycle rouge a tout du roman noir réussi : des meurtres sanglants, des histoires entremêlées, des complots... On peut aussi y rajouter un vrai talent d'écriture et des bonnes idées scènaristiques et pourtant je n'ai pas plus accroché à cette histoire. le pourquoi tient en un mot : trop. Trop invraisemblable notamment sur la fin, trop d'éléments inutiles dans l'intrigue, trop de personnages torturés, trop de tout. L'auteur a voulu tout mettre dans son roman et finalement cela rend la lecture un peu indigeste.
Beaucoup de bonnes choses donc mais j'aimerais vraiment voir ce que donnerait la qualité d'écriture de Vincent Hauuy dans un roman plus épuré.

5
À propos de : De cauchemar et de feu

Quand le capitaine Mehrlicht trouve un cadavre tatoué de symboles liés à l'IRA dans un Paris en plein état d'urgence, il sait que les prochains jours vont être difficiles, mais si on rajoute les inscriptions près du corps renvoyant à une vielle légende d'un croque mitaine pyromane irlandais, là ça sent le roussi.
Ce quatrième opus des aventures de Mehrlicht est une découverte pour moi et quelle découverte ! le personnage du capitaine vaut à lui seul le détour entre ses réparties pleines d'humour qui fusent à chaque page, son attachante mauvaise humeur et son incapacité viscérale à retenir ses jurons.
Nicolas Lebel nous offre un polar complet et rythmé, alternant aussi efficacement l'action et l'humour que le présent et le passé. Entre légendes et conflit nord irlandais bien réel, Lebel mène son intrigue avec brio et nous entraîne sans faiblir de la première à la dernière page. Entre deux rires, on apprécie la profondeur du récit et les réflexions des personnages attachants.
Un vrai plaisir de lecture qui me pousse vers les autres livres de la série !

4
À propos de : Au coeur de l'été

Viveca Sten signe un bon polar sortant des codes habituels du genre. En effet, ici pas de fou sanguinaire tuant pour se venger du passé ou de règlement de compte sordide : juste un adolescent mort lors d'une nuit de fête qui tourne mal.
La nuit de la Saint-Jean est l'occasion de festivités et les jeunes gens s'en donnent à coeur joie sur l'île de Sandhamn en Suède. Autant dire que l'alcool coule à flot et que c'est un petit miracle chaque année qu'il n'y ait pas d'incident grave. Sauf que cette année, le miracle n'aura pas lieu : le corps d'un jeune est retrouvé sur la plage et une adolescente a disparu elle aussi. Autant dire que pour la police, les choses sérieuses commencent, mais pas facile d'enquêter quand la moitié de l'île a la gueule de bois...
L'auteure nous propose un récit centré sur les personnages, sur leurs ressentis et nous plonge dans leurs vies quotidiennes. Pas de courses poursuites ni de fusillades ici mais une immersion dans une vie qui pourrait être la nôtre.
Un bon roman agréable à lire, plutôt bien construit et qui donne à réflexion : une jolie lecture donc.

3
À propos de : La Chimiste

La chimiste possède plusieurs gros points forts : une histoire originale, un scénario qui tient la route et une écriture fluide. Un bon roman en gros mais qui possède à mes yeux un gros point noir : de la mièvrerie en dose massive !
Voilà un bon roman, bien écrit dont j'appréhendais la lecture à cause de ce point précis et de son auteure. Il n'y a pas de vampire qui brillent (référence à Twilight) mais on n'en est pas loin. Ce style plaira aux fans du genre mais me laisse un arrière goût bien trop acidulé pour que je valide cette lecture. L'histoire est polluée de ces passages dignes des romans Harlequin gâchant l'histoire et l'intrigue pourtant bien construite.
Fan du genre foncez mais pour les autres attention à vos yeux.

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Pages

Portrait de Stophe86