COMPTE | Un Lecteur Anonyme

3
« Ne prononcez jamais leurs noms » a été une bonne découverte. C’est le premier roman de Jacques Saussey que je lis et j’en suis entièrement satisfait. J’ai beaucoup aimé son style et la structure de son livre. Nous suivons les différents personnages principaux au gré des chapitres, sans oublier certains passages consacrés aux messages qu’envoie le tueur sur le cloud. Ces derniers nous permettent d’en savoir davantage sur son passé et de comprendre pourquoi il en est arrivé là aujourd’hui. Au fur et à mesure que les pages se tournent, le voile se lève, et la vérité sur la sordide histoire de Damian nous apparait. Accrochez-vous, car c’est vraiment glauque. Nous comprenons ainsi pourquoi il est devenu le psychopathe qu’il est. L’auteur nous livre là un personnage diabolique et haïssable loin des stéréotypes auxquels on pouvait s’attendre. Dernier point : le lieu. J’adore cette région et j’avais l’impression d’y être grâce à la plume admirable de Jacques Saussey. L’occasion pour nous de prendre un petit cours d’histoire sur le pays Basque tout en passant un agréable moment de lecture. Un thriller comme je les aime !
3
À propos de : La Mort nomade
J’ai été ravi de retrouver Yeruldelgger pour une nouvelle et dernière aventure et j’ai pris plaisir à être à nouveau immergé au cœur de la steppe mongolienne. Nous en apprenons ainsi davantage sur la culture riche, la nourriture et les rites ancestraux de ce pays. On assiste aussi au pillage de cette belle région par des multinationales Canadiennes et Australiennes qui ne reculent devant rien pour faire du profit. Même si l’histoire principale se déroule en Mongolie, nous sommes amenés aux quatre coins du globe. J’aime beaucoup le style d’Ian Mannok, sa façon de décrire les paysages et sa manière de faire monter le suspense. Les différentes péripéties pimentent l’intrigue générale et permettent de faire gagner de la force au roman. Un très bon roman pour conclure les aventures de Yeruldelgger.
3
À propos de : Toxique
« Toxique » fut une bonne découverte. Tous les ingrédients d’un bon polar sont réunis sans pour autant avoir recours aux clichés du genre. Niko Tackian a apporté un petit plus au personnage du flic en proie à des démons du passé, nous offrant un Tomar Khan loin des stéréotypes. L’histoire principale de ce tome est intéressante malgré sa simplicité apparente car elle cache des rebondissements inattendus. J’ai un seul reproche à faire : ce livre se lit trop rapidement.
3
C’est le second roman de Sandrine Collette que je lis, et j’ai apprécié de la retrouver. Elle nous fait découvrir une fois encore un personnage pris au piège. A la différence de Théo, personnage principal du livre « Des Nœuds d’Acier », Moe jouit d’un semblant de liberté, toute chose relative… C’est terrible d’assister à la descente aux enfers de cette jeune femme sans pouvoir l’aider. J’aurai voulu être à ses côtés et lui souffler à l’oreille les bons choix qu’elle devait faire. Hélas, elle est seule et désemparée face à la vie et prendra des chemins qu’elle regrettera. Heureusement, elle rencontrera des femmes qui l’épauleront et la soutiendront, elle et son bébé. Cependant, la Casse lui réservera bien des surprises… Ce roman nous plonge dans la misère, dans la pauvreté extrême et dans la détresse humaine. Mais il nous parle également d’espoir, de soutien et d’entraide. Et ce sont-là les choses que je retiendrai de ces « Larmes noires de la Terre ». Lu dans le cadre du PRIX DES LECTEURS 2018 des éditions LE LIVRE DE POCHE.
3
À propos de : Derrière les portes
« Derrière les portes » est un thriller à vous glacer le sang. J’ai du mal à concevoir qu’un personnage puisse être aussi sadique que Jack. Nous assistons à la descente aux enfers du personnage principal sans pouvoir lui venir en aide, et ça c’est frustrant ! La tension est palpable tout au long du récit. Nous pouvons bien ressentir l’oppression et les violences surtout psychologiques que subit Grace, et nous pouvons aisément s’attacher à Millie, cette petite sœur atteinte de trisomie, promise à un avenir funeste… Une fois commencé, vous ne pourrez plus le lâcher tellement les questions que vous vous posez mériteront des réponses. Mais rassurez-vous, ce livre se lit rapidement. Nous entrons directement dans l’histoire et naviguons entre le présent et le passé afin de connaître les raisons de la situation actuelle. Pour un premier roman, il est réussi. Il est certain que je lirai d’autres romans de cette auteure. Lu dans le cadre du PRIX DES LECTEURS 2018 des éditions LE LIVRE DE POCHE.
3
À propos de : Sans même un adieu
J’avais beaucoup d’aprioris avant la lecture de ce roman, à la vue de la couverture et du résumé. Je pensais que ça serait une énième intrigue policière, autour d’une quelconque histoire d’amour, avec des personnages stéréotypés. Je voyais déjà le truc : un jeune et talentueux architecte anglais, épris d’une jeune et belle maîtresse de maison brésilienne, qu’il tentera de sauver. Je pensais m’ennuyer pendant 800 pages. Ça allait être long… Il n’en fut rien. Yves Quitté, de France Dimanche, a déclaré « vous ne pourrez plus lâcher ce livre une fois que l’aurez ouvert ». C’était peu dire. Une fois ouvert, j’ai été happé par ce livre. Il m’était impossible de le laisser prendre ne serait-ce qu’un grain de poussière. Je saisissais chaque occasion pour continuer à suivre les aventures de Geoffrey et Consuela. Au final, j’ai mis deux jours pour le lire. Les choses sont habillement amenées par Robert Goddard, son style est précis, et la technique est maîtrisée. J’ai senti le suspense monter au fur et à mesure que l’histoire avançait, et que la date fatidique approchait, j’ai été sincèrement ému lors de certains passages, j’ai apprécié certains personnages, en ai détesté d’autres. Geoffrey n’est pas policier mais architecte. Ça ne le dissuade pas de mener une enquête afin de prouver l’innocence de son ancienne amante. Il est maladroit par moment, dans l’erreur, tombe dans des pièges. C’est un anti-héros. L’histoire, et le personnage, gagnent en crédibilité. Une machination, terrible, nous suit tout le livre dont un être machiavélique en tire les ficelles. Mais qui ? Secret, trahison et complot sont au programme, ainsi que meurtre et vengeance. Au final, ce livre est un coup de cœur ! Je ne saurai que vous conseiller de le lire. Lu dans le cadre du PRIX DES LECTEURS 2018 des éditions LE LIVRE DE POCHE.
Fascinant… Il n’y a pas d’autres mots. Ce roman est une merveille. On est embarqué dans une histoire prenante qui entremêle science-fiction et thriller politico-scientifique. Les personnages que nous rencontrons sont intéressants. L’auteur a su adapter sa plume selon l’interlocuteur de l’Homme Mystérieux. Ce dernier possède une intelligence et une répartie déconcertantes. Malgré qu’il soit froid, calculateur et manipulateur, il n’en demeure pas moins humain, même s’il ne le montre pas. Je l’ai beaucoup apprécié et il est pour moi LE personnage de ce livre. Quant à l’histoire, elle est habilement menée à travers les différentes intrigues qui composent le roman. Le récit ne manque pas de souffle grâce au rythme donné par l’auteur. Les interviews s’enchaînent, les évènements progressent et le temps passe. On ne s’ennuie pas une seconde. Véritable coup de maître de l’auteur, il est indéniable qu’il fera parler de lui. Les lecteurs ont de beaux jours devant eux. En bref : premier tome époustouflant d’une trilogie qui s’annonce ingénieuse ! Je remercie les éditions LE LIVRE DE POCHE pour cet envoi.
3
À propos de : Lum'en
C’est le premier livre de Laurent Genefort que je lis, et certainement pas le dernier. Intelligemment écrit, ce roman est brillant ! Les différents aspects de la colonisation de Garance nous sont contés à travers plusieurs générations. A chaque génération, nous changeons de narrateur et abordons de nouveaux personnages, ce qui permet de nous en offrir un très large éventail. Les descriptions de Garance sont fournies et précises, tant sur la flore que sur la faune. J’ai adoré les Pilas, les créatures qui vivent sur cette planète. L’écriture de l’auteur est belle et poétique, et m’a fait penser à Ray Bradbury que j’aime tout particulièrement. Coup de coeur pour ce roman que j’ai dévoré. Merci aux éditions LE LIVRE DE POCHE pour cet envoi.
3
Ce deuxième tome de Cœur d’Acier est la hauteur du premier. Si ce n’est plus… Brandon Sanderson nous livre là un roman absolument bluffant. Grâce à son style dont je n’arrête pas de vanter les mérites au fil de la lecture de ses livres, sa plume nous immerge dans un autre monde. Cet auteur me surprend à chaque fois ! Nous rencontrons d’autres personnages. D’autres épiques avec d’autres pouvoirs, d’autres Redresseurs avec d’autres capacités. Il aborde dans ce tome d’autres problématiques, d’autres thèmes. Ce roman n’est pas une simple suite, il est complet et indépendant (même si la lecture du premier tome est vivement conseillée). J’avais adoré le premier tome, j’ai adoré ce second tome… Vivement le troisième ! Pour finir, une citation qui vous mettra dans l’ambiance : « Je m’appelle David Charleston. Je tue les gens qui possèdent des superpouvoirs. » Je remercie les éditions LE LIVRE DE POCHE pour cet envoi.
3
« Coeur d’acier » a été un très bon moment de lecture. Je l’ai dévoré de la première à la dernière page. Le style de Brandon Sanderson est indéniablement plaisant à lire. Son écriture est rythmée et fluide, efficace et précise. En plus de l’intrigue principale, la vengeance d’un jeune homme de 18 ans, ce roman aborde des thèmes tels que la dictature, et la rébellion. Sanderson nous immerge dans un monde austère où il ne ferait pas bon d’y vivre. Les personnages sont bien travaillés et fouillés. Ils sont complémentaires. Chaque Redresseur a un talent qui lui est propre, un passé et une raison de se battre. David, notre jeune héros, est attachant. Et parfois drôle lorsqu’il invente des métaphores malgré sa maturité et son désir de tuer un épique réputé invincible. J’ai vraiment hâte de lire la suite de « Cœur d’acier ». Brandon Sanderson, auteur à suivre d’urgence. Pour finir, une citation qui vous mettra dans l’ambiance : « Une seule chose importait : les Epiques n’accordaient aucune considération à la vie humaine ordinaire. »

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de Un Lecteur Anonyme