COMPTE | Valerie Brz

3
À propos de : Toxique
Ce n'est pas un troisième polar puissant ( avec une allitération Manookienne de surcroit ) que nous propose Niko Tackian mais bien le 1er EPISODE (en version poche) d'une future série qu'on présuppose déjà comme addictive et surprenante Avec TOXIQUE Niko Tackian nous présente Tomar Khan ,flic bourru,sombre et écorché vif qui avance parfois à découvert dans un Paris tétanisé par les attentats de novembre . Chapitres courts,incisifs,efficaces,l’écriture et le style gagnent en assurance et confirment le talent de l'auteur à nous mener par le bout du nez dans le labyrinthe d'une enquête (dont le nom d'une certaine témoin n'est pas sans nous rappeler son amitié avec Gabriel Katz).. Les histoires se superposent et on entre sans résistance dans la psyché d'une furie sans affect qui nous amène le concept de la perversion à son paroxysme On croit voir venir le coup ,on pense que c'est facile ...mais c'est un uppercut qui marque le point final . Le premier "épisode" est...un "Paris" réussi et je peux sans hésitation affirmer : Yes Tomar ,oui Khan !!
3
À propos de : Grossir le ciel
Donner un tas de sable à plusieures personnes et voyez ce qu'ils en font . Certains feront de simples pâtés ,d'autres tenteront d'élaborer un début de construction et les suivants en feront ..des sculptures ! Avec de simples personnages et un paysage en Corrèze Franck Bouysse arrive à nous emmener dans un tourbillons d'émotions puissantes fortes,cruelles et sombres où l'âme humaine ne lâche rien ,où la rancœur ne pardonne pas ,où le silence règne en maître ! On se cogne à son oeuvre ,on respire en retenue ,on en croit pas ses yeux ; Et pourtant , Au crépuscule de la lecture où la fin tombe comme le jour d'hiver sans appel et sans pitié ..on se demande alors si les contre courants ,en tourbillonnant ne font pas naître l’électricité et de là la lumière ...tout simplement !
3
À propos de : Yeruldelgger
Brûlez votre guide du routard et renvoyer votre guide touristique (en revanche ,évitez de faire l'inverse) et prenez un IAN MANOOK ! Avec un YERULDELGGER maintes fois récompensé ,Ian Mannok nous fait connaitre une Mongolie sous bien des aspects Difficile je vous le concède de faire une critique objective sur un roman dont on a rencontré l'auteur ,surtout quand il vous a impressionné et qu'il a .....des "paluches" aussi larges que des pelles à Flammenkuche (expression familière que seuls les alsaciens comprendrons ). Et pourtant ,on traverse les 700 pages sans fatigue mais non sans inquiétude à la rencontre d'un personnage aux facettes sombres et tragiques ,blessé dans son âme et dans ses entrailles à la recherche d'une sainte justice qu'il essayera de rendre avec ses propres règles . C'est du polar sans fard ,de " l'ethno sunshine when she's gone" (pour ceux qui connaissent Bill Withers) ,du Manook s'en va en guerre qui nous est servi avec une yourte nature....sans fioriture ! Apres quelques jours de lecture sans commune mesure ,je sais maintenant comment on dit en Khalkha :"j'ai vécu en Mongolie une histoire hallucinante sur une enquête policière en faisant du tourisme en immersion totale ."........Yeruldelgger" bien sur !!!!
3
Quand l'usine de métallurgie de Denain à fermé dans les années 80,on pouvait lire sur le frontispice du bâtiment un S.O.S en lettres lumineuses et clignotantes. C'est toute une région qui a fait naufrage à cette période là ! Quand j'ai commencé le roman de Emmanuel Grand je me suis retrouvée des années en arrière où ma mère ne savait pas répondre à notre question du pourquoi de ce S.O.S la gorge "ensérrée" par l'émotion trop forte ; Ce polar n'est pas un simple polar ...c'est presque un "plaidoyer pour un naufrage économique " où le personnage de Pauline serait la proue du navire.....qui sombre . L'enquête est menée de front par deux personnages incroyablement attachants Erik Buchmeyer et Saliha ,aux caractères opposés ..(allez comprendre pourquoi parfois 2 boiteux marchent bien ensemble..?! ) Et le déroulement se passe dans une atmosphère terriblement réaliste .. Un récit poignant sur fond de vengeance inattendue .... Un polar MAGISTRAL et BRILLANT (comme les lettres de ce S.O.S finalement...! )
3
À propos de : Les Petites filles
Aux confins de la Chine où tout semble sous contrôle,où la politique de l'enfant unique est en réalité une dictature implacable et drastique ,on rencontre Lina ,jeune française tout juste débarquée de son Strasbourg natal pour une découverte in situ ,à même le cœur du pays ,de cet état des lieux . Naître fille n'est pas permis et en avoir une encore moins ! (C'est à se demander qui est à l'origine de la naissance des garçons ?!) Les phrases sont "chocs",le style incroyablement mature et l'enquête présente sur le passé nous "thrille" en continu pour une conclusion ....sans concession. !! On est dans le "social thriller" ou "l'ethno polar " (un genre que j'affectionne particulièrement ) où la réalité dépasse la fiction.....pour nous piquer au vif !! Selon Jacques Dutronc ..il y avait 700 millions de chinois ....mais aujourd'hui il y a Julie EWA EWA EWA !!!
3
À propos de : Prédatrice
La perversion dans ce qu'elle a de dérangeant et surtout une approche vraiment bien amenée de l'état d'esprit d'un pervers (entendu par là:celui ou celle qui prends l'autre pour un objet dans l'unique but de satisfaire son plaisir ) Le comble absolu de cette approche est le manque total de culpabilité..qui confirme la perversion . Une histoire captivante et dérangeante et dérangeante parce captivante ! Ma première réaction aprés avoir refermé ce roman a été de me dire :"si une femme comme ça rencontre un de mes fils ,je la bute !" (à prendre au second degré bien évidement !)
3
C'est l'explication pragmatique et époustouflante de la génèse d'un drame qu'on pourrait juger "impardonnable" et pourtant ....chapitre après chapitre on assiste à la mise en place d'un plaidoyer qui même s'il n'aboutit pas à "non lieu" aide à admettre les tenants et les aboutissants d'un drâme .
3
Ce roman aurait pu s'appeller "une vie entre deux mères " aussi ! Un miracle de vies torturées par le désir puissant de maternité mais également d'amour irrationnel où le hasard se faufile dans nos vies au moment les plus vulnérables ....Un hasard qui nous fait payer cher parfois nos manquements et nos bons sentiments . On reste jusqu'au bout avec cette question puissante et difficile :" qu'aurais-je fais dans cette situation ?" et l'on remercie le ciel de ne pas avoir à se la poser !
3
À propos de : L'Empereur, c'est moi
Ce qu'il en a fallu de courage et de détermination pour arriver à ce témoignage "de l'interieur" d'un syndrome comme l'autisme d'Asperger! .Hugo-julien nous décrit une vision tellement franche des carcans qui nous entourent qu'on arrive tout simplement à se demander : "heu,c'est quoi être normal ?".
3
À propos de : Debout-payé
C'est un joli catalogue des differentes personnalités de clientes qu'on croise dans les parfumeries avec les codes des "debout-payé". C'est un autre regard dans les coulisses de ces magasins qu'on fréquente sans savoir "ce qu'il y a derrière" Mais .... c'est aussi le croisement indifferent entre cet univers superflu et l'univers des sans papiers impitoyable qui nous rappelle sans détours et sans pathos exagérés qu'on a la chance de vivre en France sans se poser de questions existentielles . Gauz nous livre un petit echantillon de toutes ces personnalités en éventail ...ça sent le vécu et.. pas en flacon de démonstration .

Vous n’avez pas encore sélectionné de livres à lire.

Rendez-vous sur la page de vos livres préférés pour les ajouter à votre Pile à lire !

Portrait de Valerie Brz