Vous êtes ici

Baise-moi
288
Date de parution: 
02/03/2016
EAN : 
9782253087557
Editeur d'origine: 
Grasset

Baise-moi

7,20€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
C’est l’histoire d’une amitié passionnelle : deux filles sans repères dont les chemins se croisent par hasard, et qui vont découvrir qu’elles n’ont plus rien à perdre… Paru en 1993 et traduit dans plus de vingt langues, Baise-moi est une déclaration de guerre au bon goût, aux beaux sentiments et à l’élégance. À la croisée du roman « hard boiled » et de la culture hard core, un roman nihiliste et trash, que sauve un humour grinçant…
Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi l’ont adapté à l’écran en 2000, avec Karene Bach et Rafaella Anderson dans les rôles titres. Censuré en France, le film a connu un succès durable à l’international.
 
Une froideur de ton, une façon d'écrire ni à charge ni à décharge, et des mots lacérés. Arnaud Viviant, Libération.

Incroyablement direct, cru, libre. Frédéric Beigbeder, Elle.

Les derniers avis

4

C'est un livre choc que je voulais lire pour me faire ma propre idée et car j'aime beaucoup Virginie Despentes.
On ne peut pas dire que je suis déçu ou surpris : on retrouve le style direct et parfois cash de l'auteure et la couleur avait bien été annoncée dans le titre.
Je ressors content de ma lecture, il se dégage une atmosphère particulière dans ce livre et, qu'on aime ou qu'on aime pas, on ne peut pas dire qu'il n'apporte pas matière à réflexion. Il n'y a pas de surenchère ou de passage de trop, juste une vision particulière et crue de la vie de deux femmes en perdition...

4

Ce livre me faisait de l'oeil depuis un moment, je voulais me faire une idée sur le premier opus de Virginie Despentes, dont l'adaptation cinématographique a fait énormément parler à sa sortie.
J'ai retrouvé le style direct et parfois trash de l'auteure, particulièrement incisif, et c'est ce qui me séduit en premier lieu dans ses bouquins.
L'histoire nous entraîne sur les pas de deux filles à la dérive et qui n'ont plus rien à perdre, alternant sexe, alcool, et meurtres.
Certaines scènes sont violentes il faut le reconnaître, mais j'ai trouvé que cela sonnait toujours juste et n'était pas gratuit.
Le propos est dur et l'histoire ne peut que mal finir, mais tout cela reflète une certaine réalité...
J'ai en projet de voir le film mais ce qui est sûr c'est que je vais continuer à lire Virginie Despentes.

Liés