Vous êtes ici

Comment tirer sa révérence (Trilogie de Glasgow, Tome 2)
336
Date de parution: 
29/10/2014
EAN : 
9782253177814
Editeur d'origine: 
Liana Levi

Comment tirer sa révérence (Trilogie de Glasgow, Tome 2)

7,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Le vieux Frank, la crème des tueurs à gages, quarante ans de métier, reprend du service après une opération de la hanche et trois mois d’absence. Jamieson, son patron, qui n’aime pas qu’on marche sur ses plates-bandes, lui confie une mission des plus simples : éliminer Scott, un petit dealer ambitieux. Hélas, Frank MacLeod oublie les précautions élémentaires et se fait piéger comme un débutant. Qui peut le tirer de ce mauvais pas ? Calum MacLean, bien sûr. Calum dont le dernier contrat a été de tuer Lewis Winter. L’heure de la retraite a sonné pour Frank. Mais dans ce milieu redoutable, comment tirer sa révérence ?

Effet hypnotique garanti, dont on ne sort pas sur un simple claquement de doigts. Julie Malaure, Le Point.

Cet excellent polar nocturne et pluvieux brille par un réalisme et une âpreté qui font froid dans le dos. Philippe Blanchet, Le Figaro magazine.

Les derniers avis

3
A lire pour se retrouver dans la tête des tueurs au service d'une organisation criminelle à Glasgow. Le tueur dans l'organisation c'est l'aristocratie du voyou. Mais attention la faiblesse n'est pas pardonnée et les liens d'amitié ou de respect ne peuvent rien contre les lois tacites du milieu. Le livre vaut pour sa dimension psychologique, la sobriété et l'efficacité de l'intrigue. Il en émane une vraie tension et l'on s'avance vers un dénouement que l'on sent inexorable mais avec toutes les possibilités ouvertes. Un excellent policier avec un petit côté "à l'ancienne", c'est à dire des voyous, une intrigue efficace et pas de digressions inutiles ou jargonnantes, pas de flics dépressifs mais très forts, pas de prétentions philosophiques. Non du dur, du tendu. Bien entendu il faut accepter ce que nous dit l'auteur de la vie des tueurs à gage, mais après tout qui sommes nous pour en discuter ?