Vous êtes ici

Constellation
216
Date de parution: 
26/08/2015
EAN : 
9782253182696
Editeur d'origine: 
Stock

Constellation

6,30€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

27 octobre 1949. Le nouvel avion d'Air France, le Constellation, accueille trente-sept passagers. Le lendemain, il disparaît dans l'archipel des Açores. Aucun survivant. Parmi les passagers, des personnalités – Marcel Cerdan, l'amant boxeur d'Édith Piaf, Ginette Neveu, violoniste prodige –, des anonymes – une ouvrière, des bergers basques… A priori, des étrangers les uns pour les autres. Mais si l’on se place d’un certain point de vue, des enchaînements de causes infimes, des liens inattendus et des coïncidences troublantes surgissent, donnent à ce fait divers tragique des allures de destin.

Son portrait de groupe est saisissant. Chaque histoire est un roman, et le drame réunit des vies que tout oppose. Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur.

Adrien Bosc s’est lancé, à mi-chemin entre l’écriture journalistique et l’aventure fictionnelle, dans cette quête insoluble où le romanesque bataille à chaque instant avec le réel. Clément Ghys, Libération.

Les coups de coeur des libraires

Choix de Magali Garnero de la librairie A Livr'ouvert à Paris

Le livre d'Adrien Bosc tourne autour de l'accident d'avion Constellation qui s'est crashé sur une des îles des Açores le 27 octobre 1949. Cet événement a beaucoup marqué les esprits à l'époque car parmi les passagers se trouvait Marcel Cerdan, le célèbre boxeur, amant d'Édith Piaf. Mais pas que. Plusieurs chapitres sont consacrés à Ginette Neveux, cette exceptionnelle violoniste qui avait enchanté plusieurs personnages du livre. On rencontre également celui qui a fait la fortune des frères Disney en commercialisant leurs goodies, des fermiers qui prévoient de passer la saison aux États-Unis, un homme qui veut retrouver son ancienne femme, une femme venant chercher ses enfants, une jeune femme avec un pendentif égyptien ?

Le livre alterne les chapitres consacrés au récit du vol lui-même et de courtes biographies des personnes à bord de l'avion (pilotes et passagers). Adrien Bosc nous fait revivre les derniers instants avant l'accident puis les recherches organisées et le rapatriement des corps. Loin de s'appesantir il nous rapproche de ces victimes.

Le livre a reçu le prix du roman de l'Académie Française.

 

Les derniers avis

3
Une histoire assez difficile : le crash d'un avion, aucun survivant.. Des destins brisés. J'ai été un peu déçue. Je crois que j'avais une idée bien précise de ce que j'allais lire, et comme ça n'a pas été le cas, je pense que ma déception vient de là. Une seconde lecture me permettrait peut-être de mieux apprécier ce roman. A voir…
3
Blogueur

Ne vous êtes vous jamais fait la réflexion, dans un bus, un train ou un avion, que les occupants formaient un échantillon d'humanité, et qu'à ce moment précis passé avec eux, nos destins étaient étroitement liés?
"La causalité ne peut être comprise qu'en liaison avec la catégorie du hasard objectif, forme de manifestation de la nécessité."
Quelles sont les hasards objectifs, les fils ténus qui ont reliés chacune des quarante-huit vies dans la carlingue du Constellation?
Adrien Bosc ne veut pas refaire une enquête; son livre ne se veut pas être une prosopopée, comme le second vol ayant eu lieu quelques jours après le drame pour tenter de comprendre les causes du crash.
A force de rassembler des faits, des causalités, l'auteur propose une série de hasards objectifs plausibles. Le lecteur, lui aussi, est libre de mettre en place son point de vue.
Ni contre enquête, ni fiction à proprement parler, ce premier roman offre une perspective inédite sur un fait divers célèbre, et rend hommage à toutes ces constellations de vies, fauchées en plein vol.