Vous êtes ici

Dans le grand cercle du monde
696
Date de parution: 
30/09/2015
EAN : 
9782253087403
Editeur d'origine: 
Albin Michel

Dans le grand cercle du monde

8,40€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Au xviie siècle, dans les espaces sauvages du Canada, les voix d’un jeune jésuite français, d’un chef de guerre huron et d’une captive iroquoise tissent l’écheveau d’une fresque où se confrontent les traditions et les cultures. Trois personnages réunis par les circonstances, divisés par leur appartenance. Car chacun mène sa propre guerre : l’un pour convertir les Indiens au christianisme, les autres, bien qu’ennemis, pour chasser ces « Corbeaux » venus prêcher sur leur terre.
 
Un livre à la prose superbe, dont la teneur historique n’exclut aucune des questions contemporaines que sont la place du commerce, la prégnance de la foi ou la cohabitation des cultures. Julien Bisson, Lire.

Joseph Boyden est l’une des plus belles voix de la littérature d'Amérique du Nord. Bruno Corty, Le Figaro.

Prix France-Canada.

Les coups de coeur des libraires

Le choix de Blandine Vincent, Librairie Des Canuts, Lyon

Les Hurons Oiseau et Renard, Chutes-de-Neige, Dort-Longtemps, Porte-une-Hache, Petite-Oie… sont, avec les missionnaires, les héros de ce roman foisonnant. L’histoire commence avec l’arrivée du père Christophe qui, en route pour sa mission, est enlevé par une tribu. Au même moment, un combat fait rage entre guerriers indiens au cours duquel un grand chef n’hésite pas à massacrer ses adversaires pour s’approprier une gamine. Chutes-de-Neige, la petite fille enlevée, est adoptée par le chef. Elle n’aura désormais qu’un seul désir : retrouver les siens. Au cours des années, elle s’intègrera malgré tout à sa nouvelle famille. Quant au père Christophe, il est relégué dans une cahute sordide. L’écriture de Joseph Boyden est d’une richesse incroyable. Il réussit à dépeindre avec beaucoup de virtuosité une nature grandiose et ceux qui y vécurent longtemps en harmonie. La force du roman réside aussi dans sa verve épique et les récits de batailles, entre tribus adverses comme entre Indiens et conquérants venus d’au-delà les océans.

Le choix de Cloé Pollin de la librairie du théâtre Zannini à Bourg en Bresse

ÉNORME COUP DE COEUR : à lire absolument...
Dans l'Amérique sauvage du XVIIème siècle, trois êtres humains mêlent leurs voix et leurs visions de cette terre mystérieuse.
Le premier est un jésuite français, le père Christophe, envoyé dans ce qui sera le Canada pour convertir la population, à savoir des hordes de tribus sauvages en ce qui le concerne. La communication n'est pas toujours facile, mais il a le coeur à l'ouvrage et souhaite à tout prix sauver le plus d'âmes possibles, quel que soit le destin que son dieu lui réserve.
Le second est Oiseau, un vaillant guerrier Wendat (Huron) qui porte toujours le deuil de sa famille qui lui a été arrachée par une tribu ennemie, les Haudenosaunee (Iroquois). Bien que la présence du "Corbeau" l'irrite, il supporte ses manies étranges tout en le méprisant froidement, en même temps qu'il tente de faire accepter son nouveau statut à sa fille adoptive.
C'est elle la troisième voix du roman, une adolescente pleine de haine pour son nouveau père qui a tué ses parents et son frère devant ses yeux. Assommée par un voyage hivernal en terre hostile, elle aurait bien aimé les rejoindre dans les prairies verdoyantes de l'au-delà, n'eut été l'étrange présence du Corbeau qui l'a sauvée malgré elle...

C'est ainsi que débute ce récit ; découvrez un roman riche et foisonnant, où l'on passe du point de vue de l'un à l'autre tout en découvrant des aspects essentiels de la culture des Indiens d'Amérique du Nord. Profond, magistral, époustouflant ! !

Les derniers avis

3

Il m'aura fallu quelques jours pour digérer cette lecture. Une fois encore je reste admirative face à tant de talent. Merci monsieur Boyden. Merci pour votre manière si poétique de me transporter dans un tout autre univers, au coeur des paysages enchantés de la région des grands lacs d'Amérique du Nord, au coeur de cette nature sauvage et impétueuse, encore préservée de la cruauté des colons européens. Merci de m'avoir fait côtoyer de près ce peuple d'Indiens Hurons, toucher du doigts leurs rites et coutumes, leurs codes sociaux et religieux, trembler face à la sauvagerie de leurs conflits ancestraux avec les Iroquois. Merci de m'avoir fait comprendre leur lutte spirituelle et religieuse face à l'arrivée des pères Jésuites, ces corbeaux obnubilés par une volonté farouche de convertir et sauver le sauvage impie des flammes de l'Enfer. Tous ces personnages entrent en collision au coeur de la grande spirale de l'Histoire et de ces 600 merveilleuses pages qui m'ont tenue en apnée.

3

Après le chemin des âmes,Les Saisons de la Solitude et Là-haut vers le Nord que j'avais bien aimé, dès que j'ai su qu'un nouveau livre de Joseph Boyden venait de sortir, je me suis précipitée à la librairie. Et je ne regrette pas!! J'ai été transportée au XVIIème siècle au Canada.
Trois narrateurs Dans le grand cercle du monde: un jésuite breton le Corbeau, premier à arriver parmi les Hurons pour les évangéliser, une jeune iroquoise Chutes-de-Neige dont la famille vient d'être massacrée par le troisième narrateur Oiseau un chef Huron qui va l'adopter comme sa fille.
A travers ces trois voix, on suit le quotidien du peuple huron Wendat : le travail dans les champs pour la culture des trois soeurs ( maïs, courge, haricot), les échanges commerciaux à Québec, les affrontements terribles avec leurs ennemis iroquois, les réactions à la présence des Jésuites...
"De sa main droite, il fait ce geste auquel je me suis habitué: il se touche le front, puis la poitrine et enfin les épaules à gauche et à droite. On se demandait s'il ne nous jetait pas un sort, mais pour autant que je le sache, et bien qu'il prétende que cela soit destiné à le protéger, je crois qu'il s'agit surtout d'un tic nerveux."
J'ai bien aimé me laisser transporter par l'écriture exceptionnelle de Joseph Boyden dans ce XVIIème siècle parmi tous ces personnages attachants, courageux, extraordinaires dans ce qu'ils sont capables d'entreprendre pour vivre.