Vous êtes ici

Dans le jardin de la bête
648
Date de parution: 
04/09/2013
EAN : 
9782253164852
Editeur d'origine: 
Le Cherche Midi

Dans le jardin de la bête

8,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

1933. Sollicité par le président Roosevelt, William E. Dodd accepte d’être le nouvel ambassadeur américain à Berlin. S’il n’est pas diplomate mais historien, il a un solide atout : il est germanophone. Lorsqu’il débarque en Allemagne en juillet, sa femme et ses enfants l’accompagnent. Sa fille, Martha, 24 ans, succombe vite aux charmes du nazisme et plus particulièrement à ceux de Rudolf Diels, le chef de la Gestapo. Au fil des mois, les yeux de W. E. Dodd se dessillent. Il tente d’alerter le département d’Etat américain sur la vraie nature du régime. En vain. Martha, elle, s’éprend d’un espion russe, qui la convainc de mettre ses charmes et ses talents au service de l'Union soviétique. Thriller politique et roman d’espionnage, Dans le jardin de la bête nous introduit dans les coulisses du pouvoir nazi, grâce aux notes personnelles de William et de Martha Dodd, mises en scène avec brio par l’auteur du Diable dans la ville blanche.

Les coups de coeur des libraires

Le choix de Julien de la Fnac de Reims (51)

Après le Chicago de la fin du XIXème siècle, le talentueux Erik Larson nous plonge dans le Berlin des années trente, juste après la nomination d'Hilter comme Chancelier. Un texte passionnant qui souligne la naïveté confondante d'une bonne partie de la diplomatie occidentale vis à vis du régime national-socialiste.

Le choix de Mélodie de la FNAC Chambéry (73)

Ce livre n’est pas un roman, ce n’est pas un thriller, ce n’est pas vraiment un document non plus. Ce livre est un mélange de tout cela, ce livre est un ovni ; un livre qui se lit comme une fiction car on ne veut pas voir la vérité dans ces pages: l'arrivée au pouvoir perfide d'Hitler en 1933.

Le choix de Frédérique de la librairie Les Beaux Titres, Levallois-Perret (92)

Dans ce témoignage, Erik Larson nous fait revivre Les 4 ans de la vie du premier ambassadeur américain de l'Allemagne Nazie, de 1933 à 1937.
Une plongée dans les prémices de l'horreur pour un homme et sa famille loin de se douter de ce qu'ils allaient trouver en débarquant de Chicago.

Cette histoire vue à travers le père, William Dodd, un universitaire nommé par Roosevelt au poste d'ambassadeur, parce que personne ne voulait cette ambassade et Martha sa fille, jeune femme flamboyante et libérée apporte un éclairage différent sur la montée du nazisme tant au niveau allemand qu'international.
D'un côté, on a une vue de l'ambassadeur qui croyant de moins en moins à la faculté des dirigeants allemands à vouloir éviter la guerre et la montée de l'intolérance dans la rue, va se réfugier dans des détails de vie de l'ambassade, ne voulant plus se montrer au côté des chefs nazis et n'arrivant pas à convaincre les dirigeants américains de l'atrocité en marche.

D'un autre côté, on suit Martha qui s'enthousiasme pour cette jeunesse et ces dirigeants, allant jusqu'à devenir la maîtresse de plusieurs d'entre eux, elle mène une vie très agréable et insouciante dans le Berlin d'avant guerre.
Néanmoins le récit de ses aventures va nous plonger au coeur du parti Nazi où ces hommes avides de pouvoir, de vengeance et de mort, vont comprendre qu'ils sont les premiers exposés et que la folie n'a pas de limite, jusqu'à la nuit des longs couteaux qui achève le récit.

C'est glaçant, très bien documenté et très instructif, il montre la tragédie en marche.

Les derniers avis

3
Plus qu un thriller... un documentaire tant le recit, appuyé sur des notes et correspondances realistes, nous montre, a l orée de ce qui restera le pire episode de l histoire mondiale, a quel point beaucoup de choses auraient pu etre evitées grace a la clairvoyance de cet ambassadeur acharné (malgré le mutisme et l inaction de ses dirigeants), droit dans ses idées et ses convictions...
3
Ce livre nous emmène dans les arcanes de la diplomatie après l'accession d'Hitler au pouvoir. William E. Dodd est nommé ambassadeur américain en Allemagne. Témoin de la montée en puissance du régime nazi, il n'aura de cesse de mettre en garde les démocraties occidentales contre les ambitions totalitaires allemandes. Malheureusement, ses avertissements resteront lettre morte. Récit passionnant de ces sombres années de l'histoire allemande mais aussi européenne et américaine, ce livre décrit avec force de détails le parcours d'un homme qui n'était pas voué à entrer dans l'univers très lambrissé de la diplomatie mais qui a eu le courage de dénoncer la folie dans laquelle s'enfonçait l'Allemagne. "Ultime symbole de la liberté et de l'espérance américaine sur une terre en proie à des ténèbres grandissantes" : la dernière phrase de ce roman résume à elle seule la posture qu'a su tenir ce personnage de l'histoire inconnu. Merci à Erik Larson de nous faire découvrir le destin de ce grand homme et de nous plonger dans le système nazi par un biais méconnu : celui du monde des diplomates et de leur vie de famille parfois difficile à concilier avec les enjeux internationaux de cette époque.