Vous êtes ici

Des anges et des insectes
544
Date de parution: 
10/01/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253073277
Editeur d'origine: 
Le Livre de Poche

Des anges et des insectes

Jean-Louis Chevalier (Traducteur)

8,10€
7,49€

Détails promotions contenus

Détails
Collection  
William Adamson, explorateur et entomologiste de retour au pays après dix ans en Amazonie, titube devant la suave splendeur d’Eugenia Alabaster. Emily Jesse, veuve dès même ses fiançailles, tente quant à elle désespérément, autour du guéridon de Mme  Papagay, de vivre son deuil dans les séances de spiritisme et d’écriture automatique.
Dans ce diptyque romanesque, composé de Morpho Eugenia, adapté au cinéma sous le titre Des anges et des insectes en 1995 par Philip Hass avec Kristin Scott Thomas et Mark Rylance, et de L’Ange conjugal, A. S. Byatt pénètre l’atmosphère puritaine de la société victorienne, en révèle les tensions morales et l’hypocrisie singulièrement violente. Un ouvrage devenu un classique de la littérature anglaise.
 
Brillants, ironiques, les textes de cette disciple de Jane Austen sont d’une implacable lucidité et d’une classique efficacité romanesque.  Jean-Luc Douin, Télérama.
 
Traduit de l’anglais par Jean-Louis Chevalier.

Les coups de coeur des libraires

Une romancière hors pair

Voici le choix de Ludivine de la Fnac à Bordeaux-lac :

Disciple de Jane Austen, Antonia Susan Byatt est une romancière hors pair capable de parler de l'amour et de la beauté de la vie avec une élégante ironie et un talent exceptionnel pour décrire l'âme humaine !

Une histoire intrigante et perspicace

BETTY DUVAL-HUBERT, de la Librairie La Buissonnière, à Yvetot (76) vous propose : 

Le titre de la traduction française, Le Pique-nique des orphelins, présage déjà de la tonalité grandement romanesque de cette histoire intrigante et perspicace. Qui sont donc Mary et Karl, jeunes enfants devenus orphelins ? Quelle sera leur destinée d’adultes profondément meurtris et blessés par le brusque abandon de leur mère ? 1932 marque le début de leurs aventures et mésaventures dans le Dakota du Nord. Leur solitude forcée s’ancrera profondément en eux, parfois à leur insu. Blessés intérieurement, mais murés dans une fierté et une vanité éclatantes, ils apprendront à vivre leur solitude dans la dignité. Mary saura se rendre indispensable auprès de son oncle et de sa tante retrouvés, n’ayant de cesse de séduire et de plaire à tous, jeune fille puis femme rigoureuse et habile, casanière, cachant toujours ce manque, résultat de l’abandon maternel. Karl, son frère, opportuniste à sa manière, instable et volatile, optera pour une liberté qu’il croira avoir choisie. Mais l’atavisme et les liens de famille ne seront peut-être pas si faciles à briser…