Vous êtes ici

Epiée
552
Date de parution: 
07/03/2018
Langue: 
Français
EAN : 
9782253237235
Editeur d'origine: 
JC Lattès

Epiée

Carole Delporte (Traductrice)

8,40€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
  Depuis que son mari Daniel a disparu plus d’un an auparavant, Marnie Logan se sent dans une impasse, incapable d’avancer et enchaînée par les dettes qu’il lui a laissées. Sans compter cette impression d’être épiée qui ne la quitte pas, ce souffle sur sa nuque, une ombre au coin de son regard... Désespérée, Marnie se tourne vers le psychologue Joe O’Loughlin.
Alors que Joe s’interroge sur la réticence de sa patiente à évoquer le passé, celle-ci découvre un livre rempli de photos et de témoignages d’anciens amis, de collègues et de professeurs, que Daniel lui préparait pour son anniversaire. Ce cadeau était censé célébrer sa vie. Mais il révèle une toute autre histoire.
Un thriller psychologique palpitant qui emporte le lecteur dans une course effrénée, par l’un des meilleurs auteurs contemporains de suspense.
 
Traduit de l’anglais par Carole Delporte.

Les derniers avis

3
Blogueur
C'est toujours la même chose avec les romans de Michael Robotham, on rentre directement dans l'histoire et on s'attache aux nouveaux personnages que l'auteur va mettre sur le chemin de Joe O'Loughlin. 
 
Comment ne pas compatir au sort de Marnie, son mari a disparu, la plongeant dans de très gros problèmes financiers et juridiques... De plus, son fils a besoin de soins médicaux constants et sa fille est une adolescente fragilisée par la disparition de son père, Marnie croule sous les dettes, mais le plus inquiétant, c'est cette sensation qu'elle ressent constamment, comme si quelqu'un la regardait discrètement...
Le lecteur n'a aucun mal à ressentir le malaise qui entoure Marnie, une présence discrète, mais terriblement oppressante qui est difficilement identifiable. 
Très vite, la jeune femme se révèle beaucoup plus énigmatique que prévu, son passé a quelques zones sombres, ses anciennes connaissances tremblent en entendant juste son prénom, on ne comprend plus rien. 
Les rencontres entre Marnie et Joe O'Loughlin ne vont pas nous rassurer, cette présence est-elle due à un danger extérieur ou Marnie cache-t-elle un côté beaucoup plus sombre ? En tout cas, c'est la confusion et on ne sait plus quoi croire ce qui fait que les pages se tournent avec avidité. 
 
Michael Robotham maîtrise parfaitement son histoire, il sait injecter le doute dans la tête du lecteur, tenir un rythme soutenu pour que jamais notre intérêt ne faiblisse, mais son point fort reste son personnage, Joe O'Loughlin. Moi qui ne suis pas une adepte des psychologues un peu trop impliqués dans des enquêtes, j'avoue qu'ici, je craque complétement.