Vous êtes ici

nouveauté
Glaise
448
Date de parution: 
26/09/2018
EAN : 
9782253086468
Editeur d'origine: 
La Manufacture de livres

Glaise

7,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Au cœur du Cantal, dans la chaleur de l’été 1914, les hommes se résignent à partir se battre, là-bas, loin. Joseph, tout juste quinze ans, doit prendre soin de la ferme familiale avec sa mère, sa grand-mère et Léonard, vieux voisin devenu son ami. Dans la propriété d'à côté, Valette, tenu éloigné de la guerre en raison d'une main atrophiée, ressasse ses rancunes et sa rage. Et voilà qu'il doit recueillir la femme de son frère, Hélène, et sa fille, Anna, venues se réfugier chez lui. L'arrivée des deux femmes va finir de bouleverser un ordre jusque-là immuable et réveiller les passions enfouies.

Un sculpteur hors pair de la langue et un maître sans égal de l’émotion. Marianne.

Une écriture à la fois âpre et lyrique, un roman sauvage et poignant.  L’Alsace.

Riche et complexe, un drame saisissant, entamé sous une orageuse lumière d’août, digne des fureurs de William Faulkner.  Rolling Stone.

Actualités

Lire en poche revient du 12 au 14 octobre à Gradignan avec un programme des plus alléchants ! Vous y retrouverez Aurélie Valognes , Virginie Grimaldi , Laetitia Colombani , Franck Bouysse , Mathias Malzieu , Gaëlle Nohant , Laurent Gounelle , Niko Tackian , Natacha Calestrémé , Gilles Legardinier...

Les coups de coeur des libraires

Un auteur indispensable

Parler de la Première Guerre Mondiale sans la montrer, raconter l'histoire de trois familles, écrire un grand roman à la frontière du polar et de la "blanche", voilà ce qu'offre Bouysse à son lecteur heureux. Le style et la force d'évocation des lieux et des personnages donnent un roman magistral.

BENOIT de FNAC La défense CNIT

Magistral !

En cette fin d'année 1914, dans un hameau isolé du Cantal, les hommes partent à la guerre. Restent les femmes, les enfants et les anciens pour travailler dans les champs et faire vivre le village. C'est dans ce contexte sombre et rugueux que trois familles vont s'aimer et se déchirer.

Ce roman noir est juste sublime !

Corinne de FNAC Quimper

Quand un auteur touche les étoiles...

L'auteur de Grossir le ciel nous embarque dans e Cantal en 1914 quand maris et fils sont appelés à la guerre, dans un petit bourg où 3 familles tentent de vivre en attendant le retour des aimés. L'écriture de Franck Bouysse est tout simplement magnifique et Glaise est un récit poignant, bouleversant et juste beau.

Caroline de FNAC Rosny 2

Les derniers avis

5
Blogueur

L'an dernier, je suis tombée sous le charme des romans de Franck Bouysse...

Déjà, les couvertures proposées par le livre de poche : dans cette couleur sépia et des photographies d'un autre temps...je suis définitivement conquise par ce style.

Mais en plus, le contenu des livres est tellement en adéquation avec leur couverture. Et pourtant, j'étais septique, un roman noir, rural est ce que je vais aimer? En fait j'ai pas aimé mais j'ai adoré !!Donc, forcément je me suis jetée sur glaise à sa sortie en ce mois de rentrée littéraire.

Le gros plus de Glaise, c'est qu'en plus de nous plonger dans cet univers ultra rural, Franck Bouysse rajoute ici une dimension historique en nous transportant durant le début de la première guerre mondiale. L'univers du roman rural , très noir , sombre, sans filtres, très cru...mélangé à l'horreur de la première guerre mondiale...c'est dur mais en même temps c'est brillamment écrit, c'est beau...je suis conquise par son écriture son style. RIEN n'est épargné au lecteur, mais grâce à ça l'immersion est plus que totale !!

BREF...encore un gros coup de cœur avec Franck Bouysse . Avec lui on parle de la vie, de la mort, de la terre, de notre héritage...c'est vraiment PUISSANT à chaque fois ! Prix du meilleur roman francophone..c'est mérité !! Amplement !!

5
Blogueur

Il y a tant à dire qu’il est difficile de trouver les mots pour une chronique à la hauteur de ce chef d’œuvre.
Dans ce roman, tout est vraiment du « grand art ».
Commençons par le style et l’écriture. C’est ce qui m’a le plus époustouflée. Franck Bouysse n’a rien à envier aux auteurs « classiques ». Le niveau littéraire est très haut et totalement maîtrisé. On croirait lire de l’Hugo ou du Zola tant la plume est belle, poétique, précise et riche. Le texte est incroyablement travaillé, tout comme les personnages.
L’histoire, bien que dramatique, est aussi une histoire d’amour magnifique. Roman initiatique d’une adolescence par temps de guerre, représentation minutieuse de vies brisées par la perte de pères, de maris, de frères ou d’enfants, ce roman est très fort, parfois violent.
Enfin, les personnages…
Joseph, personnage central du roman, est un adolescent. Trop jeune, il reste à la ferme avec sa mère, Mathilde et sa grand-mère. Son père, Victor, a été envoyé au front. Au décès de sa grand-mère, Joseph reste seul avec Mathilde qui s’étiole de jours en jours.
Léonard, son voisin, est un vieil homme. Il les aide comme il peut et joue un peu le rôle de père par substitution auprès de Joseph.
Valette, lui, n’a pas été mobilisé en même temps que son fils à cause d’un handicap. Amer, méchant, alcoolique, il vit reclus avec sa femme.
Hélène et Anna, sa belle-sœur et sa nièce, s’installent chez Valette en attendant que le mari d’Hélène revienne de la guerre. Très vite Valette va les considérer comme sa « propriété ».
Des personnages très forts, courageux ou méprisables ; des tranches de vies difficiles, dramatiques ou poétiques. L’auteur nous fait ressentir l’amour, la rage, la peur et la détresse. C’est un roman très dur mais magnifique.
En relisant mon avis, il est clair que je n’arrive pas à exprimer combien ce roman est magistral et je le regrette.
Une chose est sure, le talent de Franck Bouysse est énorme.