Vous êtes ici

Hex
552
Date de parution: 
13/02/2019
EAN : 
9782253083306
Editeur d'origine: 
Bragelonne

Hex

Benoît Domis (Traducteur)

8,70€

Détails promotions contenus

Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville américaine. Mais ce ne sont que les apparences : Black Spring est hantée par une sorcière dont les yeux et la bouche sont cousus. Elle rôde dans les rues et entre chez les gens à sa guise, restant parfois des nuits entières au chevet des enfants. Les habitants s’y sont tant habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. Car chacun sait ce qui leur arrivera s’ils la touchent ou écoutent ses chuchotements. Et si la vérité sort de son enceinte, la ville entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les habitants de Black Spring ont développé des stratagèmes et des techniques de pointe. Mais un groupe d’adolescents locaux décide de braver les règles et les interdits, et plonge la ville dans un atroce cauchemar…

Un roman puissant qui fait froid dans le dos. Financial Times.

Fabuleux et inoubliable. The Guardian.

 

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Benoît Domis.

Les derniers avis

5

Bonne intrigue, une sorcière qui manipule toute une ville !!!! Génial sauf que la fin de l'histoire nous révèle une facette bien différente de ce à quoi on s'attendait et donne à réflechir sur le comportement humain !!!
Un très bon roman pour ma part.

3

Ce fut une lecture au sujet très originale.
L’intrigue est très lente au début , puis l’action commence à arriver progressivement. Malgré ça il n’y a pas eu assez d’évènements marquants avec cette sorcière ou je m’attendais à avoir peur et à ressentir des frissons .. je n’ai rien eu de tel!
Pour la fin tout se décante trop vite pour moi , tellement d’action, de violence et d’événements « degueulasse » d’un coup qu’on en serait presque perdu, et ça rend la fin de ce livre frustrante.

Concernant les personnages quelques un sont attachants et pour d’autres on a juste envie de leur mettre des claques. Par rapport à la sorcière, elle est censé être le centre de « l’horreur » dans ce roman mais je n’ai eu que de la pitié et de la peine pour elle..

En gros, sujet original mais mal exploité selon moi. Rythme mal réparti, événement pas assez cadencés et côté effrayant inexistant.