Vous êtes ici

HHhH
448
Date de parution: 
04/05/2011
EAN : 
9782253157342
Editeur d'origine: 
Grasset

HHhH

7,90€

Détails promotions contenus

Détails

Prague, 1942, opération « Anthropoïde » : deux parachutistes tchèques sont chargés par Londres d'assassiner Reinhard Heydrich, le chef de la Gestapo et des services secrets nazis, le planificateur de la Solution finale, le « bourreau de Prague ». Heydrich, le bras droit d'Himmler. Chez les SS, on dit de lui : « HHhH ». Himmlers Hirn heiβt Heydrich – le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich. Dans ce livre, les faits relatés comme les personnages sont authentiques. Pourtant, une autre guerre se fait jour, celle que livre la fiction romanesque à la vérité historique. L'auteur doit résister à la tentation de romancer. Il faut bien, cependant, mener l'histoire à son terme…

Un écrivain qui accomplit la prouesse d’à la fois narrer l’Histoire authentique, tout en insérant sa vision du monde […].On trouve de tout dans HHhH : on y cite Tarantino, Chaplin, Bogart, les films de Fritz Lang et de Douglas Sirk. Philippe Labro, Le Figaro.

Prix des lecteurs du Livre de Poche
2011
Prix des lecteurs du Livre de Poche-Littérature
2011

Les coups de coeur des libraires

L'avis de Marie-Pierre, de la librairie Pantoute à Québec

Mais qu’est-ce que ce titre? Il s’agit du surnom que les SS ont donné au bras droit d’Himmler, Reinhard Heydrich : Himmler’s Hirn heisst Heydrich (le cerveau d’Himmler s’appelle Heydrich). Comploteur surdoué à l’origine de la « nuit des longs couteaux », bureaucrate chevronné de la « nuit de cristal », c’est Heydrich qui va penser à faire porter l’étoile jaune aux Juifs, avant de devenir le « bourreau de Prague ». Car c’est plus particulièrement à la Tchécoslovaquie que Laurent Binet s’intéresse. Superbe reconstitution historique, HHhH présente également la difficulté de l’auteur, la tentation de romancer pour rendre l’horreur plus palpable, alors que son dessein est de restituer l’histoire, non de l’inventer… Un livre fabuleux, une lecture obligatoire au nom de l’humanité.

Découvrez les 60 livres préférés des libraires, ici !

L'avis de Gérard Collard de la librairie La Griffe Noire (Saint-Maur-des-Fossés)

Un des meilleurs roman français de l'année

http://www.lagriffenoire.com/

D'autres coups de cœur libraires, en vidéos ? cliquez ici

L'avis de FLORIAN de la librairie FNAC (Amiens).

Prix Goncourt du premier roman 2010
Ce titre énigmatique est en en fait l'acronyme de "Himmlers Hirn heisst Heydrich" (le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich), surnom donné au nazi Reinhard Heydrich chef de Gestapo, des services secrets et planificateur de la solution finale. Un récit explosif loin d'être qu'une simple biographie.

Les derniers avis

Le livre raconte la vie de Reinhard Heydrich, tristement célèbre pour avoir été le chef de la Gestapo, celui des services secrets, et l'un des planificateurs de la solution finale. Il nous fait également le récit de la tentative d'assassinat menée contre lui depuis Londres, par le gouvernement tchécoslovaque alors en exil. En effet, Heydrich bénéficiait de la pleine confiance de l'état major nazi et avait reçu comme promotion d'être envoyé à Prague comme "protecteur" pour y remettre de l'ordre. Hitler avait estimé que la résistance tchèque y était beaucoup trop active. Heydrich prit son rôle à cœur et éradiqua cette dernière avec brutalité, ce qui lui valut le surnom de "bourreau de Prague". Nous sommes en présence d'un récit d'un évènement historique et de personnages réels. Mais l'auteur intègre également des notes/mini chapitres, sortes de parenthèses, qui éclairent le lecteur sur son processus d'écriture. Il accompagne ainsi le déroulement des faits en révélant ses doutes et questionnements sur la bonne démarche à adopter pour raconter l’histoire. Nous découvrons ainsi la lutte menée afin de ne pas céder à la tentation du romanesque qui l’a titillé pendant l'écriture, son obsession pour le sujet et ses conséquences sur sa vie privée. Comme pour La septième fonction du langage (Click), le récit est maitrisé, captivant et instructif.
3
Un de mes meilleurs moments de lecture de la décennie ! Tellement bien vu, bien mené, avec un humour bienvenu pour prendre de la distance avec un sujet de fond assez peu réjouissant. Je conseille ce livre à tous les gens que je croise, et je pense que cela va continuer longtemps.