Vous êtes ici

La Casati
288
Date de parution: 
06/06/2012
EAN : 
9782253162896
Editeur d'origine: 
Stock

La Casati

6,60€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

La marquise Casati avait eu des chaussures en diamant, teint ses cheveux en vert, fréquenté les plus grands artistes, pris toutes les drogues possibles, organisé des bals spectaculaires, aimé un boa constrictor, défrayé la chronique et habité au Ritz... Elle offrait désormais le spectacle terrifiant d'une reine déchue, d'une femme qui a connu toutes les splendeurs de ce monde et fini dans la misère. Sa vie ressemble à un conte de fées qui vire au drame ; née héritière de l'une des plus grosses fortunes d'Italie, elle mourut clocharde. C'est peut-être cela qui m'a le plus attirée, le vertige de la perte. Moi qui suis si raisonnable. C. P.

Camille de Peretti ressuscite avec panache un monde où l’excès allait de pair avec l’élégance, à mille lieues de la vulgarité contemporaine. Véronique Cassarin-Grand, Le Nouvel Observateur.

Les derniers avis

3
Pour lire une excellente évocation sans que l'auteur ne nous parle de ses dernières régles lisez BLONDE de Joyce Carol Oates et comparez...
3
Attirée par la magnifique couverture d'après le tableau de Boldoni de la marquise de Casati aux lévriers, j'ai lu la 4éme de couv. "marquise richissime la plus grande inspiratrice de tableaux après La Vierge Marie et Cléopâtre,etc..." J'accroche illico, j'adore lire les histoires de ces femmes, mi-horizontales, mi-muses qui n'existent plus de nos jours période si morose même si injustice,etc... mais Nana c'est tout de même pas mal non ? Enfin, elle, elle était riche donc c'était son argent même si elle n'avait pas à le gagner.Quant à Camille de Peretti, inconnue mais j'avoue je n'ai pas la télé ( mon boulanger la connait lui...). Je dois avouer que j'ai beaucoup de mal à supporter nos auteurs français contemporains qui font dans l'autofiction, un bouquin de 150 p; tous les ans, plutôt à la rentrée (avant les prix...)et moi, moi et moi ! Vous allez me dire Proust, Céline eux aussi parlaient d'eux mais ils construisaient une vraie histoire magnifiquement écrite er après de longues études sur leurs oeuvres on apprenait que oui Truc c'était un peu d'eux mais là !!!! Entre quelques anecdotes piquées dans la bio parue chez Assouline, on apprend presque tout de la vie de Peretti, son mariage, son anorexie, son divorce, et j'en passe ! Et que la Casati était belle malgré l'avis de nombreux contemporains car ça n'est pas possible autrement : elle était grande et elle était maigre ( cf le tableau de Romaine Brooks) forcément elle était supérieure !! même si elle se barbouillait de noir les yeux pour se donner un genre, même si elle n'était pas une muse mais une mécène puisque tous les tableaux où elle figure ne sont que des commandes ! Bref la vie de Peretti rien à cirer et pour apprendre quoi que ce soit sur la CASATI autant lire une vraie bio.Et c'est ç