Vous êtes ici

La Disparition du nombril
264
Date de parution: 
04/05/2016
EAN : 
9782253069256
Editeur d'origine: 
Héloïse d'Ormesson

La Disparition du nombril

6,90€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
Dès l'instant où elle découvre le trait bleu sur le test de grossesse, Émilie se confie à son journal et parle de tout, librement : les anecdotes du quotidien, ses amis, ses amours passées et présentes, son fils de presque deux ans qui babille... Et surtout l'émouvante rencontre avec la « petite prune » qui grandit dans ce ventre qui lentement s'arrondit et s'alourdit jusqu'à faire disparaître son nombril.
Émilie a mille vies, elle est écrivain, modèle, visiteuse de prison, maman, aime le sexe, les voyages, les cactus et les gâteaux aux amandes. On rit, on pleure, on la suit aveuglément dans son univers intime qu’elle nous livre sans détour ni tabous et qui résonne comme une expérience universelle.
 
 
Ça palpite de vie à toutes les pages. Émilie de Turckheim, sans nombril mais pleine de grâce. Alix Girod de l’Ain, Elle.
 
Une franchise désarmante. Françoise Dargent, Le Figaro littéraire.
 
Un petit bijou d’émotions. Françoise Feuillet, Avantages.

Les coups de coeur des libraires

L'avis de la Librairie Mollat

"L’écriture d’Émilie de Turckheim est un peu à l’image de cette plante : droite, verte, parfois fleurie mais qui n’hésite pas à piquer, à se rebeller, riche d’une sève secrète dont elle nous laisse imaginer le goût"

David Vincent

L'avis de la Librairie Majolire

L’humour, la joie de vivre et une grande liberté de ton caractérisent ce récit d’Émilie deTurckheim, salutaire et revigorant tourbillon de vie !

Chantal Pellet

Les derniers avis

3
Emilie De Turckeim rédige le journal, de sa grossesse, de ses envies, de ses regrets, de sa vie. Sans aucune retenue, ni tabou, elle y va de tous les sujets avec un style d'écriture original et manie les mots tel une vraie artiste de la littérature.
3
Blogueur

J’ai aimé ce journal d’une fille bien dans son époque, un brin déjantée, qui assume ses ex et sa flemme d’écrire sa thèse (« Tout ce qui peut m’éloigner de mon travail est irrésistible », avoue-t-elle). Le livre alterne des moments d’humour (sa séparation d’avec son cactus, la vente de ses meubles,…) et des passages plus émouvants. En particulier les passages les plus touchants sont ceux où elle parle de sa grossesse : les examens, le choix du prénom, quand elle parle à son bébé… Le tout forme un livre agréable et facile à lire.