Vous êtes ici

La Maison de Sugar Beach
432
Date de parution: 
04/09/2013
EAN : 
9782253173496
Editeur d'origine: 
Zoe

La Maison de Sugar Beach

7,60€

Détails promotions contenus

Détails

Helene Cooper a grandi dans le très privilégié milieu des Congos, ces descendants d’esclaves affranchis d’Amérique venus créer le Liberia au XIXe siècle en Afrique. Un mois après le coup d’État du 12 avril 1980, elle fuit aux États-Unis avec sa mère et sa sœur. Ce texte autobiographique fait se superposer l’histoire tragique du Liberia contemporain à une enfance enjouée et insouciante, brusquement interrompue par la guerre civile. Avec un subtil mélange de tendresse et d’honnêteté, elle raconte comment des gens comme elle se sont rendus coupables d’effroyables injustices sans être pour autant monstrueux.

Une fois entamé, impossible de lâcher ce texte aux images, aux couleurs et aux senteurs puissantes qui lève le voile sur le Liberia. Alexandra Schwartzbrod, Libération.

Grand Prix des lectrices ELLE document
2012

Les derniers avis

3
une oeuvre magistrale sur l esclavage ,et vie en afrique ,de son auteur ,unrecit autobiographique ,criant de veriter ,remplie d emotions ,de joies et drames ,l afrique ou ce peuples ,essaye ,d obtenir sa liberter ,et ses conditions de vie,,,a lire ,absolument.
La plume d’Helene Cooper est fluide, on rentre dans son histoire avec plaisir tandis qu'elle partage également avec nous l'histoire du Liberia. Dans son récit, elle alterne entre ses souvenirs et les évènements politiques qui se passent au Liberia en partant des premiers Afro-américains venus s’installer en Afrique. J’ai beaucoup appris sur ce pays que je connaissais peu et le livre était très instructif. A chaque fois, lorsque je me rappelais que ces faits étaient réels, je ne pouvais pas m’empêcher d’éprouver beaucoup d’empathie et de sympathie pour l’auteure. C’est donc un livre que j’ai beaucoup apprécié, un genre que je ne lis pas beaucoup mais qui au final a su me transporter. Je le conseille à tous les amateurs d’histoires « vraies » mais aussi ceux qui veulent en savoir plus sur le Liberia car l’auteure y aborde l’histoire de manière vraiment intéressante, surtout celle des premiers habitants.