Vous êtes ici

La Septième fonction du langage
480
Date de parution: 
31/08/2016
Langue: 
Français
EAN : 
9782253066248
Editeur d'origine: 
Grasset

La Septième fonction du langage

8,40€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  
«  Il a rencontré Giscard à l'Élysée, a croisé Foucault dans un sauna gay, a vu un homme en tuer un autre avec un parapluie empoisonné, a découvert une société secrète où on coupe les doigts des perdants, a traversé l'Atlantique pour récupérer un mystérieux document. Il a vécu en quelques mois plus d'événements extraordinaires qu'il aurait pensé en vivre durant toute son existence. Simon sait reconnaître du romanesque quand il en rencontre.  »
Roland Barthes meurt renversé par une camionnette le 25 février 1980. Et s’il s’agissait d'un assassinat  ? Dans les milieux intellectuel et politique de l'époque, tout le monde est suspect. Jacques Bayard, commissaire de son état, et Simon Herzog,  jeune sémiologue, mènent l’enquête.
 
Remarquable  !  François Busnel, L’Express.

On dévore, entre rire et gourmandise intellectuelle.  Fabienne Pascaud, Télérama. 

Fou, drôle et étourdissant.Thomas Mahler, Le Point.
 
Prix Interallié 2015
Prix du Roman Fnac 2015
Prix Interallié
2015

Les derniers avis

3
Blogueur

Génial ! C'est le premier mot qui me vient à l'esprit pour qualifier ce bouquin et saluer l'expérience de lecture vécue pendant quelques jours (que je me suis efforcée de faire durer malgré l'envie de tourner les pages). Laurent Binet ose tout. Instruire en se moquant, divertir avec un cours sur la linguistique, faire réfléchir avec drôlerie et insolence. Vous ne saviez pas qui était Roland Barthes ? Sémiologie, linguistique, rhétorique... ça sonne pour vous comme du chinois ? Aucun problème. L'humour, la pédagogie et le talent narratif de l'auteur sont là pour vous éclairer. C'est totalement indolore et ça fait un bien fou.

3
Blogueur

L'auteur passe au tamis burlesque toute la fine fleur des intellectuels de l'époque, de Derrida à BHL en passant par Sollers, Kristeva et Althusser, sans oublier d'inviter Umberto Eco à la fête ainsi que les figures politiques de l'époque. C'est un bouquin d'aventures abracadabrantes dont la matière première est le langage dont Binet explique les théories absconses façon La sémiologie pour les nuls, avec une virtuosité imparable. Le thriller a beau être délirant, il possède sa logique interne avec des scènes d'action à couper le souffle, des échanges intellectuels de haute volée et des connotations triviales qui laissent pantois.