Vous êtes ici

Le Diable dans la ville blanche
600
Date de parution: 
29/08/2012
EAN : 
9782253157229
Editeur d'origine: 
Le Cherche Midi

Le Diable dans la ville blanche

8,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

1893 : à l’occasion de l'Exposition universelle de Chicago, l’architecte Daniel H. Burnham est chargé de créer une cité de rêve, la Ville blanche. Dans l'ombre du chantier, H. H. Holmes, un jeune et séduisant médecin, est en réalité l'un des tueurs en série les plus terrifiants de l'histoire du crime. Dans l’hôtel où il attire ses victimes, il a installé une chambre de torture et un four crématoire. Deux cents personnes sans doute, des femmes surtout, n’en réchapperont pas. Un document exceptionnel où l’on constatera, une fois de plus, que la réalité dépasse toujours la fiction.

Le polar historique nous a habitués à de petits arrangements avec la réalité. Mais dans ce récit d’une noirceur gothique, tout est vrai. Et cette précision quasi documentaire donne à ce fascinant thriller une effrayante efficacité. Philippe Blanchet, Le Figaro magazine.

Les coups de coeur des libraires

L'avis de Gaëlig, libraire à Landerneau

Inclassable, c’est un des mots qui définit ce livre sorti en avril dernier chez Le Cherche Midi.

Erik Larson est journaliste et historien. Mais, dès les premières lignes, on se croirait plongé dans un polar digne des plus grands maîtres du suspens ! Il nous raconte l’histoire de l‘Exposition Universelle de Chicago de 1893 (de ses débuts où les idées émergent, puis la construction et ses -très- nombreux obstacles, jusqu’à sa clôture) en parallèle avec l’histoire incroyable d’un tueur en série qui sévissait juste à côté de « la ville Blanche».

  On se passionne pour l’expo universelle, ses architectes, leurs ambitions, et l’air de rien, Erik Larson réalise une peinture ultra-riche de celle qu’on appelait « la Ville Blanche» en opposition avec le reste de la ville de Chicago, pleine de noirceur, de crimes, d’odeurs infâmes… 

  Chapitre après chapitre, nous faisons connaissance avec Herman Webster Mudgett alias H.H. Holmes (entre autres noms), homme affable qui usait beaucoup de ses charmes afin de séduire de jolies femmes qu’il finissait par "faire disparaître" . Un homme aux nombreuses arnaques aussi et qui restera très longtemps dans la quiétude de n’être pas une seconde suspecté de meurtre.

  Une histoire incroyable qu’Erik Larson fait s’alterner avec celle de l’Expo Universelle, dans un rythme très efficace. Le lecteur est surpris d’en apprendre autant sur une ville sans s’ennuyer, de ce que la réalité peut offrir au roman. Et la sensation qui domine ce document/polar est certainement le fait que la réalité dépasse souvent la fiction. Un livre qu’on n’oublie pas de sitôt parce qu’il passionne et surprend de bout en bout.

D'autres coups de cœur libraires, en vidéos ? cliquez ici

Les derniers avis

3
Ca mois-ci mon vote ira au livre d'Erik Larson. Ici, point de rythme effréné, de meurtres abracadabrants ni d’enquête à rebondissements. L’auteur nous propose de suivre en parallèle deux histoire : celle de l’exposition universelle de Chicago de 1893, de son projet à sa fermeture, et celle de celui qui est considéré comme le premier sérial killer des Etats-Unis, H.H. Holmes. Le récit est très bien construit et l’auteur utilise un style qui donne envie d’aller à la découverte de cette époque et tourner les pages afin d'en savoir plus sur ce Holmes.
3
Ce livre est intéressant pour son partage entre le roman historique et thriller. La préparation de la ville de Chicago pour l'accueil de l'exposition universelle est très instructive et intéressante car je ne connaissais cette période de l'histoire américaine. Ce qui nous donne un très bon thriller.