Vous êtes ici

Le Voyage d'Hawkwood (Les Monarchies divines, Tome 1)
624
Date de parution: 
12/02/2014
EAN : 
9782253022664
Editeur d'origine: 
Editions du Rocher (FG)

Le Voyage d'Hawkwood (Les Monarchies divines, Tome 1)

8,10€

Détails promotions contenus

Détails
Thème 
Collection  

Les différents royaumes qui gouvernent le monde sont entrés en guerre. Aekir, la grande cité ramusienne, vient de tomber sous le joug du sultan Aurungzeb. À Hebrion, le roi Abeleyn IV s’inquiète de la montée des Inceptines, cet ordre religieux fanatique qui veut faire disparaître toute trace de magie sur terre. Alors que le noble Hawkwood revient à Abrusio à bord de sa caravelle, une partie de son équipage se fait arrêter. Pour survivre, il doit accepter un marché : aller à la recherche d’un continent légendaire. Il a pour équipage les magiciens et les sorciers devenus indésirables dans la cité. Malheureusement, personne n’est jamais revenu vivant de ce périple impossible… Série devenue culte, la fresque épique en cinq volumes des Monarchies divines ravira les amateurs d’une fantasy mature et sombre.

Les derniers avis

3
Je me suis positivement régalé ! Un grand merci aux Editions Le livre de poche et à Babelio pour cette belle découverte, me voilà conquise (et obligée d'acheter la suite !) ! Après un début un peu difficile, toutefois. Passé un prologue quelque peu intriguant, on est plongés sans sommations dans un monde moyenâgeux, les 5 Royaumes Ramusiens (clairement basé sur notre propre histoire entre 1000 et 1500, à aucun moment l'auteur ne s'en cache) aux prises avec un système religieux des plus envahissants (Cf Eglise Catholique) et en guerre, qui plus est, contre les "Medruks" (Cf Ottomans), le tout assaisonné de la quête d'un nouveau continent à l'Ouest, et à la mode fantasy, c'est à dire avec magie, lycanthropes et autres curiosités propres à ce genre ! J'avoue que j'ai été un peu perdue pendant une bonne centaine de pages, tant il y a de personnages et d'éléments à retenir pour arriver à s'y retrouver. Mais une fois passé ce moment de mise en place, on plonge dans un monde de pouvoir, de complots, d'alliances et de trahisons, de violence, plutôt réaliste, en fait ! Il y a des gens biens et des affreux dans tous les camps (sauf peut-être chez les "Inceptines", cet équivalent de l'église catholique du moyen-âge), dont un des dirigeants veut à la fois asseoir son autorité sur les royaumes (devenir plus puissant que les rois) et "purger" les royaumes de toute magie... Vive l'Inquisition ! La narration passe d'un personnage à l'autre. Dans ce tome, les plus important sont Corfe, déserteur et seul survivant de la bataille d'Aekir contre les Medruks, mais qui se rattrape par la suite, Hawkwood, capitaine du vaisseau qui va vers l'Ouest, Himerius le prêlat bouffi d'ambition (son fanatisme n'est là que pour servir cette ambition), Abeleyn, roi d'Abrusio et opposé au fanatisme d'Himerius et enfin Shahr Baraz, le khedive (chef de l'armée) du Sultan medruk Aurungzeb. Une foule de personnages gravite autour d'eux mais ceux-là ont été mes "repères" pour savoir où j'étais tout au long de ce récit très prenant, et épique à tous les niveaux ! Peu de personnages féminins importants, à part peut-être Jemilla, mais clairement les histoires "galantes" ne sont pas au centre de ce récit, même si l'amour est évoqué, surtout pour Corfe. Les batailles sont énormes et grandioses, même le voyage d'Hawkwood et ses tempêtes sont épiques dans ce bouquin ! J'ai également appris des tas de mots de marine et de navigation dans ce livre, ainsi que des termes techniques de batailles et de siège, sans que ça m'agace (ce qui est le signe que c'est bien dosé) ! Bref, j'ai commandé le tome 2, et j'apprécie grandement le fait que cette série ne comporte que 5 tomes, c'est tout à fait raisonnable, en ces temps de sagas à rallonge... Le seul tout petit moins, et je le signale à l'éditeur, c'est que certaines phrases narratives sont, dans mon édition, présentées avec un tiret comme les phrases de dialogues, ce qui est assez perturbant... C'est une série qu'on peut conseiller aux amateurs de GoT, c'est à peu près du même acabit, en plus court (ce qui, perso, me séduit davantage).
3
Je me suis positivement régalé ! Un grand merci aux Editions Le livre de poche et à Babelio pour cette belle découverte, me voilà conquise (et obligée d'acheter la suite !) ! Après un début un peu difficile, toutefois. Passé un prologue quelque peu intriguant, on est plongés sans sommations dans un monde moyenâgeux, les 5 Royaumes Ramusiens (clairement basé sur notre propre histoire entre 1000 et 1500, à aucun moment l'auteur ne s'en cache) aux prises avec un système religieux des plus envahissants (Cf Eglise Catholique) et en guerre, qui plus est, contre les "Medruks" (Cf Ottomans), le tout assaisonné de la quête d'un nouveau continent à l'Ouest, et à la mode fantasy, c'est à dire avec magie, lycanthropes et autres curiosités propres à ce genre ! J'avoue que j'ai été un peu perdue pendant une bonne centaine de pages, tant il y a de personnages et d'éléments à retenir pour arriver à s'y retrouver. Mais une fois passé ce moment de mise en place, on plonge dans un monde de pouvoir, de complots, d'alliances et de trahisons, de violence, plutôt réaliste, en fait ! Il y a des gens biens et des affreux dans tous les camps (sauf peut-être chez les "Inceptines", cet équivalent de l'église catholique du moyen-âge), dont un des dirigeants veut à la fois asseoir son autorité sur les royaumes (devenir plus puissant que les rois) et "purger" les royaumes de toute magie... Vive l'Inquisition ! La narration passe d'un personnage à l'autre. Dans ce tome, les plus important sont Corfe, déserteur et seul survivant de la bataille d'Aekir contre les Medruks, mais qui se rattrape par la suite, Hawkwood, capitaine du vaisseau qui va vers l'Ouest, Himerius le prêlat bouffi d'ambition (son fanatisme n'est là que pour servir cette ambition), Abeleyn, roi d'Abrusio et opposé au fanatisme d'Himerius et enfin Shahr Baraz, le khedive (chef de l'armée) du Sultan medruk Aurungzeb. Une foule de personnages gravite autour d'eux mais ceux-là ont été mes "repères" pour savoir où j'étais tout au long de ce récit très prenant, et épique à tous les niveaux ! Peu de personnages féminins importants, à part peut-être Jemilla, mais clairement les histoires "galantes" ne sont pas au centre de ce récit, même si l'amour est évoqué, surtout pour Corfe. Griella, au nom prédestiné (humour morbide, je sors...), était un personnage intéressant mais au destin tragique et éphémère, malheureusement... je la trouvais très attachante. Les batailles sont énormes et grandioses, même le voyage d'Hawkwood et ses tempêtes sont épiques dans ce bouquin ! J'ai également appris des tas de mots de marine et de navigation dans ce livre, ainsi que des termes techniques de batailles et de siège, sans que ça m'agace (ce qui est le signe que c'est bien dosé) ! J'apprécie grandement le fait que cette série ne comporte que 5 tomes, c'est tout à fait raisonnable, en ces temps de sagas à rallonge... Le seul tout petit moins, et je le signale à l'éditeur, c'est que certaines phrases narratives sont, dans mon édition, présentées avec un tiret comme les phrases de dialogues, ce qui est assez perturbant... C'est une série qu'on peut conseiller aux amateurs de GoT, c'est à peu près du même acabit, en plus court (ce qui, perso, me séduit davantage).

Liés

De la même série