Vous êtes ici

L'Empereur, c'est moi
168
Date de parution: 
25/02/2015
EAN : 
9782253003380
Editeur d'origine: 
L'Iconoclaste

L'Empereur, c'est moi

6,20€

Détails promotions contenus

Détails
Collection  

Hugo Horiot a été un enfant autiste Asperger. Plongeant dans sa mémoire, il raconte sa souffrance d’avoir été différent, son refus de parler, son désir d’avoir voulu être un autre jusqu’à changer de nom. Au fil des chapitres, il nous entraîne avec lui. Il a quatre ans, huit ans, douze ans. Il a peur. Il se cogne à l'absurdité de la vie comme un papillon contre une lampe. Il est parfois cruel. À travers ce témoignage, il nous fait part de ce qui se passe dans la tête d’un enfant autiste extrêmement intelligent, ses obsessions, ses angoisses, son regard sur notre monde et la guerre sans merci qu’il mène contre lui-même et contre les autres. L’autoportrait d’une justesse troublante et d’une sincérité désarmante d’un enfant en colère.

Un récit de combat, intense, puissant. Une leçon de vie. Astrid de Larminat, Le Figaro.

Un très beau texte sur la différence. Jacqueline Demornex, Service littéraire.

Les coups de coeur des libraires

L'avis de la librairie El Moez, Tunis

"Ce livre est une histoire vraie. L'autoportrait d'un enfant en colère, qui mène une guerre sans merci, contre lui-même et contre les autres. Un enfant autiste Asperger. Aujourd'hui, l'orage de l'autisme est passé. Le guerrier aux bras nus est devenu un adulte serein. Alors, il a décidé de replonger en enfance. Au fil des chapitres, il nous entraîne avec lui. Il a quatre ans, huit ans, douze ans. Il a peur. 
Il se cogne à l'absurdité de la vie comme un papillon contre une lampe. C'est net, juste, étrange, cruel parfois. Les larmes sont étouffées et la tendresse jaillit comme l'éclair. Un texte fascinant dans la lignée des grands récits sur l'autisme."

 

Les derniers avis

3
A partir de ses mots, partition de signes noirs composée sur l'enfer blanc de la page, Hugot Horiot récite impérieusement son chant noir où se crie l'horreur de l'enfermement en soi. Son écriture assiège la cité de ses bourreaux, la société de la « norme » et ses tortionnaires en blouses blanches, afin d'ériger l'empire de son imaginaire transgressif. Récit de soi, voire récit pour soi, et surtout récit où chacun y puisera une leçon de tolérance.
3
Hugo - Julien nous livre par des mots justes et plein de poésie les clés de son univers. Le chemin parcouru durant toutes ces années pour arriver à trouver un equilibre lui permettant de fontionner au sein d'une société qui ne veut pas de lui, ni de tous ceux différents des modèles établis.A travers ce livre se pose bon nombre de questions quant à notre ouverture aux autres et notre fonctionnement en tant que société. Et si finalement Hugo avait raison, l'empereur, c'est lui de par sa sensibilité exacerbée, il est probablement plus attentif à autrui que nous ne serons jamais. Hugo met des mots justes sur un univers qui nous échappe.